Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L'inflation devient négative en Allemagne

L'inflation devient négative en Allemagne

L'inflation devient négative en Allemagne, © picture alliance/dpa

04.12.2020 - Article

C’est une bonne nouvelle pour les citoyens, une moins bonne pour la politique monétaire : les prix à la consommation ont baissé en novembre pour la quatrième fois consécutive.

En novembre, l’inflation en Allemagne est passée sous zéro pour la quatrième fois consécutive, selon l’Office fédéral de la statistique. Amortis par la baisse de la TVA et le fort recul des prix de l’énergie, les prix à la consommation étaient inférieurs de 0,3 point par rapport au mois de novembre 2019. Le coût de la vie est ainsi devenu en moyenne un peu moins élevé pour les consommateurs.

La forte baisse des prix de l’énergie a, une nouvelle fois, entraîné un recul de l’inflation. Le cours du pétrole a chuté en raison de la crise sanitaire et de l’effondrement économique global, ce qui a entraîné une baisse des prix du gazole et de l’essence nettement perceptible par les consommateurs. En novembre, les prix de l’énergie ont ainsi diminué de 7,7 pour cent par rapport à leur niveau de novembre 2019. Les consommateurs ont cependant dû débourser plus d’argent pour se nourrir car les prix des produits alimentaires ont, eux, augmenté en moyenne de 1,4 pour cent. Les prix des services ont pour leur part augmenté de 1,1 pour cent, la hausse des loyers ayant eu un impact déterminant.

Des taux d’inflation en baisse, voire négatifs, sont généralement un signal d’alarme pour les responsables de la stabilité monétaire. La Banque centrale européenne (BCE) s’est fixé pour objectif un taux d’inflation annuel légèrement inférieur à deux pour cent à moyen terme pour les 19 pays de la zone euro. Si les prix restent durablement bas ou connaissent une baisse générale, les entreprises et les consommateurs pourraient être tentés de croire qu’ils continueront à baisser et donc, de reporter leurs investissements. Cette attitude attentiste pourrait alors ralentir l’économie.

Source : dpa ; traduction : deutschland.de

 

Retour en haut de page