Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Le moteur économique allemand tourne à nouveau »

La croissance a moins pâti [en Allemagne] que dans d'autres pays. La reprise a débuté plus tôt. Nous pouvons dire aujourd'hui que le moteur conjoncturel ronronne à nouveau, a déclaré le ministre allemand de l'Economie, Peter Altmaier

Kellner Alejandro serviert auf der Außenterrasse vom Café Mezzo an der Lister Meile Kaffee für die Gäste Mirella und Holger. In Niedersachsen wurde die Corona-Verordnung auch für die Gastronomie gelockert. Bei entsprechenden Inzidenzen darf die Innengastronomie wieder öffnen und die Testpflicht im Bereich der Außengastronomie entfällt., © picture alliance/dpa | Julian Stratenschulte

04.06.2021 - Article

L’économie allemande a repris le chemin de la croissance, se félicite le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier, un an après le lancement du plan de relance allemand. Le chômage baisse, indique de son côté l’Agence fédérale pour l’emploi.

Un an après avoir traversé sa plus grave crise économique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’économie allemande a renoué avec la croissance. Le gouvernement s’attend à une augmentation du produit intérieur brut (PIB) d’au moins 3,5% cette année, a déclaré le ministre de l’Economie et de l’Energie, Peter Altmaier, cette semaine. « Le plus difficile est derrière nous », a-t-il souligné. « Nous pouvons dire aujourd’hui que le moteur conjoncturel ronronne à nouveau ».

Relance efficace

M. Altmaier a présenté un bilan positif des mesures de soutien et de relance mises en œuvre depuis un an. L’activité partielle a contribué à la sauvegarde de plus d’un million d’emplois, a-t-il dit. De leur côté, les entreprises (grandes entreprises, PME et indépendants) ont reçu plus de 100 milliards d’euros de subventions et de crédits.

Doté d’une force de frappe inédite (130 milliards d’euros), le plan de relance allemand devait favoriser une reprise rapide après l’effondrement du PIB dû aux restrictions. De fait, « la croissance a moins pâti [en Allemagne] que dans d'autres pays. Et la reprise a débuté plus tôt », s’est félicité le ministre. Les aides ont permis de préserver la substance du tissu économique allemand, ainsi qu’un haut niveau d’emploi.

Printemps de l’emploi

L'emploi est reparti à la hausse au mois de mai en Allemagne
L'emploi est reparti à la hausse au mois de mai en Allemagne© picture alliance / DPPI media | DPPI

Les derniers chiffres de l’Agence fédérale pour l’emploi (BA) confirment l’analyse. Ils font apparaître une nette reprise de l’emploi au mois de mai. Le nombre de demandeurs d’emploi (2,687 millions) s’est réduit de 84.000 en un mois (données brutes) et 70.000 nouvelles offres d’emploi ont fleuri. Le taux de chômage s’élève à 5,9 %. Sur un an, le nombre de chômeurs a augmenté de 126.000. On compte 231.000 personnes de moins en activité (44,5 millions au total).

« Les conséquences de la crise du coronavirus restent très sensibles, mais elles tendent à s’atténuer », commente le président de la BA, Detlev Scheele. Ce sont des chiffres qui « incitent à la confiance », juge pour sa part Hubertus Heil, le ministre fédéral de l’Emploi et des Affaires sociales. Du 1er au 26 mai, la BA recensait 96.000 travailleurs en activité partielle. Ils étaient plus de 2,6 millions au mois de mars.

L’Etat n’entend toutefois pas abandonner ceux dont l’activité reste entravée par la situation sanitaire. Les aides seront prolongées au-delà du 30 juin pour ces entreprises, promet M. Altmaier. Les discussions sont en cours et doivent aboutir la semaine prochaine. Le soutien de l’Etat sera conditionné à une baisse de chiffre d’affaires d’au moins 30%.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Déclaration du ministre allemand de l'Economie et de l'Energie, Peter Altmaier (vidéo en allemand)

Statistiques de l'emploi - mai 2021 (en allemand)

Retour en haut de page