Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le rebond de la croissance attendu en 2022

Symbolbild - Baugenehmigungen

An einem Baukran wird Baumaterial auf der Baustelle des Quartiers Heidestrasse transportiert. (zu dpa « Statistisches Bundesamt zu Baugenehmigungen »), © dpa

12.11.2021 - Article

À l’instar du gouvernement allemand, les « cinq sages » du Conseil d'experts pour l'appréciation de l'évolution économique générale ont révisé à la baisse leur prévision de croissance pour 2021. La reprise devrait avoir lieu en 2022.
 

La croissance est de retour, et elle devrait redécoller en 2022. En attendant, comme de nombreux économistes et comme le gouvernement allemand, les « cinq sages » du Conseil d'experts pour l'appréciation de l'évolution économique générale ont revu à la baisse leur prévision de croissance pour l’année 2021. Le produit intérieur brut (PIB) allemand devrait augmenter cette année de 2,7 %, écrivent-ils dans leur dernier rapport, remis mercredi à la chancelière en exercice, Angela Merkel. Il y a un an, ils tablaient sur une croissance de 3,7 %.

La prévision des Sages est parfaitement en phase avec les attentes d’autres instituts d’analyse économiques et institutions. Pour l’année 2021, tous tablent depuis cet automne sur une croissance du PIB allemand comprise entre 2,1 % (DIW, septembre 2021) et 3,1 % (Fonds monétaire international, octobre 2021).

Ils s’accordent aussi sur les facteurs expliquant cette lenteur. L’activité des entreprises, notamment industrielles, est freinée par les pénuries de composants et les retards de livraison. La croissance est « amortie par des difficultés multiples du côté de l’offre », résume le rapport des Sages.

Les espoirs d’une reprise vigoureuse devraient néanmoins se concrétiser en 2022. Les Sages tablent sur un retour du PIB à son niveau d’avant la crise au premier trimestre, et sur une forte croissance (+ 4,6 %) sur l’ensemble de l’année. Malgré tout, « les incertitudes qui pèsent sur l’évolution de la conjoncture » demeurent importantes, ajoutent-ils. De nouvelles restrictions liées à la pandémie et/ou le prolongement des difficultés d’approvisionnement des entreprises pourraient atténuer la reprise.

Les Sages s’attendent, par ailleurs, à une poussée d’inflation de 3,1 % en 2021. Mais ils estiment que le phénomène ne durera pas. La hausse des prix devrait refluer à 2,6 % dès 2022. Elle a été particulièrement sensible en Allemagne au cours des dernières semaines (+4,5 % en octobre).

Le rapport des cinq Sages s’intitule « Façonner la transformation : éducation, numérisation et développement durable ». Les cinq économistes appellent, de manière générale, à veiller à la compétitivité allemande dans le profond processus de transformation profonde que traverse actuellement l’économie. Et ils invitent les autorités à miser sur l’éducation. La fracture scolaire au détriment des élèves issus de milieux défavorisés s’est encore creusée durant la crise sanitaire.

A.L.

Plus d'informations (en allemand/ anglais)

Retour en haut de page