Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le gouvernement allemand relève le salaire minimum à 12 € de l’heure

Le salaire minimum allemand passera de 9,82 € à 12 € de l’heure le 1er octobre prochain. Il deviendra l’un des plus élevés d’Europe

Le salaire minimum allemand passera de 9,82 € à 12 € de l’heure le 1er octobre prochain. Il deviendra l’un des plus élevés d’Europe, © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Fernando Gutierrez-Juarez

24.02.2022 - Article

Le gouvernement allemand a donné son feu vert cette semaine au relèvement du salaire minimum légal de 9,82 € à 12 € de l’heure d’ici au 1er octobre. Une marque de reconnaissance pour les salariés. Et un coup de pouce au pouvoir d’achat.

C’était la grande promesse de campagne du candidat Olaf Scholz. D’ici au 1er octobre, ce sera une réalité. Le salaire minimum légal va passer de 9,82 € à 12 € brut de l’heure en Allemagne. Le gouvernement fédéral a approuvé cette semaine un projet de loi en ce sens.

« Un grand nombre de nos concitoyens travaillent beaucoup mais ils gagnent peu. Cela doit changer », a déclaré le chancelier Olaf Scholz. Quelque 6,2 millions de salariés seraient concernés par ce coup de pouce salarial de plus de 22 % en quelques mois. Les femmes et les salariés des régions de l’est devraient figurer au premier rang des bénéficiaires.

« Bien sûr, il s’agit de faire en sorte que les gens aient plus d’argent dans leur porte-monnaie et puissent boucler leurs fins de mois », a souligné Hubertus Heil. Mais pour le ministre du Travail et des Affaires sociales, inspirateur du projet, l’enjeu est plus grand encore.

Une question de respect pour les travailleurs

Le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociale, Hubertus Heil, en visite dans une boulangerie. La forte hausse du salaire minimum allemand profitera à quelque 6,2 millions de salariés
Le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociale, Hubertus Heil, en visite dans une boulangerie. La forte hausse du salaire minimum allemand profitera à quelque 6,2 millions de salariés© picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Klaus-Dietmar Gabbert

« Un salaire minimum qui protège efficacement de la pauvreté, c’est une question d’équité par rapport au travail fourni et de respect pour le travail honnête », dit-il. En témoignent les salariés qu’il a rencontrés cette semaine lors d’une visite dans une boulangerie à Wolmirstedt, près de Magdebourg (Saxe-Anhalt). Les salariés qui vont profiter de cette augmentation sont ceux qui ont été en première ligne lors de la pandémie, a-t-il souligné. Ils ont mérité davantage que des paroles chaleureuses.

Hausse du pouvoir d’achat en deux étapes

Le gouvernement allemand ne perd pas de vue non plus l’intérêt économique de la mesure. A fortiori en période de hausse des prix de l’énergie. « Nous augmentons le pouvoir d’achat », a souligné M. Heil. « C’est une impulsion importante pour la reprise économique ».

En pratique, cette augmentation se déroulera en deux étapes. Le salaire minimum passera tout d’abord au 1er juillet à 10,45 € de l’heure. C’est le résultat de la procédure habituelle qui prévoit qu’il soit fixé périodiquement par une commission spécialisée réunissant le patronat, les syndicats et des experts scientifiques. Cette procédure s’inscrit dans la tradition allemande d’autonomie des partenaires sociaux dans la négociation d’accords tarifaires. Elle aboutit généralement à ce que le salaire minimum suive peu ou prou l’évolution de l’ensemble des salaires.

Au 1er octobre, le salaire minimum passera ensuite à 12 € de l’heure en vertu d’une loi adoptée à cet égard. Le texte contient également d’autres dispositions. Il relève, en particulier, le plafond des mini-jobs (emplois précaires non soumis aux charges sociales) de 450 € à 520 € et celui des « midi-jobs » (emplois intermédiaires) de 1 300 € à 1 600 €. Cela empêchera toute distorsion et permettra aux titulaires de ces contrats de profiter de la hausse du salaire minimum.

Le salaire minimum allemand, créé en 2015 à 8,50 € brut de l’heure, est aujourd’hui l’un des plus élevés d’Europe, selon l’Office fédéral des statistiques. Il correspond à un salaire brut de 1 621 € mensuels pour un emploi à plein temps. Seuls le Luxembourg (2 257 €), l’Irlande (1 775 €), les Pays-Bas (1 725 €) et la Belgique (1 658 €) ont, en Europe, un salaire minimum plus élevé. Le SMIC français (1 603 €) est légèrement inférieur. Dans les pays de l’Union européenne qui possèdent un salaire minimum, celui-ci varie de 332 € (Bulgarie) à 2 257 € (Luxembourg) brut par mois.

A.L.

En savoir plus (en allemand)

 

Retour en haut de page