Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les transports propres ? Ça roule !

Des milliards d’euros supplémentaires sont prévus pour développer les réseaux de transports en commun dans les dix ans à venir

Des milliards d’euros supplémentaires sont prévus pour développer les réseaux de transports en commun dans les dix ans à venir, © dpa

13.11.2019 - Article

Le gouvernement allemand va dépenser des milliards d’euros pour promouvoir les transports en commun et accélérer la transition écologique dans les transports.

« C’est inédit », se félicite Andreas Scheuer. « Nous allons augmenter massivement les investissements fédéraux dans les transports en commun et les porter à un niveau record ». Le ministre allemand des Transports peut avoir le sourire. Le gouvernement allemand vient de débloquer plusieurs milliards d’euros pour développer les infrastructures de transports en commun. Berlin en avait fait la promesse il y a quelques semaines en présentant un ambitieux plan climat à l’horizon 2030.

Les nouvelles mesures sont réparties dans deux projets de loi, tous deux adoptés le 6 novembre dernier. Le rail est leur priorité. L’État veut ainsi faire monter en flèche les sommes allouées aux länder pour entretenir les réseaux de TER, RER et trams. Elles croîtront de près de 5,25 milliards d’euros sur 11 ans (de 2020 à 2031).

Andreas Scheuer, ministre allemand des Transports
Andreas Scheuer, ministre allemand des Transports© dpa

« Il y a là des milliards d’euros supplémentaires », a souligné Andreas Scheuer. « Les länder vont pouvoir mettre davantage de trains sur les rails, investir davantage, acheter de nouvelles rames ou baisser le prix des tickets pour les étudiants ».

Mais Berlin va aussi investir directement. Et des sommes colossales. Le budget consacré au développement des voies de transports, chemins de fer et autres moyens de transports va doubler en 2020, et tripler d’ici à 2021 pour atteindre un milliard d’euros par an. Puis, il doublera encore à partir de 2025 pour passer à deux milliards d’euros par an. L’objectif : accélérer la rénovation des voies, des gares, des arrêts de métros et de trams.

Le directeur de l’Association des villes allemandes (Deutscher Städtetag), Helmut Dedy, s’est félicité de ces « bonnes » décisions. Elles donneront aux municipalités de la visibilité pour planifier leurs investissements, a-t-il souligné. « Les besoins sont immenses. Il faut rénover les tunnels et les voies, acheter des bus et des rames ferroviaires, transformer les arrêts et stations de transports », sans oublier « la numérisation des réseaux ».

A.L.

Plus d’informations :

Ministère allemand des Transports et des Infrastructures numériques (en allemand)

Retour en haut de page