Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Internet : et si l’on essayait la politesse

Emojis

Emojis, © dpa Themendienst

18.12.2019 - Article

Une campagne vient d’être lancée en Allemagne pour réhabiliter le respect de l’autre dans le débat public, en particulier sur Internet.

L’Académie catholique et le Bureau culturel de l’Église évangélique allemande ont lancé il y a quelques jours à Berlin une initiative pour lutter contre le manque de respect, l’agressivité voire la haine qui se déversent trop souvent sans filtre sur les réseaux sociaux. Elles proposent une année entière de débats publics afin de fixer des règles de bonne conduite. Tout un chacun est invité à participer, sur place ou via le hashtag #anstanddigital (qui signifie en substance « bienséance numérique »).

« La brutalité de la communication numérique telle que nous la voyons de plus en plus souvent aujourd’hui mine le vivre-ensemble au sein de la société », souligne la ministre allemande déléguée à la Culture, Monika Grütters, qui soutient le projet. « Les mots permettent de construire ensemble, mais ils peuvent aussi détruire. Or c’est précisément ce qui se passe aujourd’hui bien trop souvent sur le web ».

La ministre déléguée pointe aussi les conséquences indirectes, et souvent occultées d’un phénomène qui donne finalement une prime à la violence. « Lorsque les cibles se retirent de plus en plus du débat public, c’est fatal pour la culture du débat démocratique », souligne-t-elle.

Monika Grütters apporte donc son soutien à une initiative qui vise à « promouvoir le débat sur Internet au lieu d’approfondir les divisions de la société ». « Nous voulons promouvoir la politesse comme monnaie d’échange numérique », dit-elle.

Un an pour définir les « vertus numériques »

« La politesse a au moins autant d’importance sur le net que dans l’espace analogique privé ou public », expliquent, de leur côté, les promoteurs de l’initiative sur leur site internet (lien ci-dessous).

« Se saluer clairement, prendre l’interlocuteur au sérieux, s’adresser à lui avec respect en l’écoutant ou en le remerciant pour ses commentaires répondent au besoin humain d’attention. S’adresser aux autres avec politesse, respect et ouverture est une condition importante pour répondre à l’aspiration à la proximité qui s’exprime inéluctablement sur le medium de l’éloignement qu’est Internet ».

A.L.

Site web du projet (en allemand)

Retour en haut de page