Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Angela Merkel : « les années 2020 peuvent être de belles années »

La chancelière lors de son allocution télévisée du Nouvel An mardi 31 décembre 2019

La chancelière lors de son allocution télévisée du Nouvel An mardi 31 décembre 2019, © REUTERS/POOL

06.01.2020 - Article

Lors de ses vœux télévisés pour 2020, la chancelière a appelé les Allemands à la confiance et à l’audace dans un monde qui change.

Comment sera la vie dans dix ans ? À l’aube d’une décennie grosse de changements, la chancelière Angela Merkel a exhorté les Allemands dans ses vœux télévisés à rester confiants, ouverts à la nouveauté et sûrs de leurs atouts.

« Les années 2020 du XXIe siècle peuvent être de belles années », a-t-elle affirmé. Pour cela, « il nous faut trouver de nouvelles réponses » face aux transformations du progrès numérique dans tous les domaines. « Nous voulons que chacun ait accès à l’éducation nécessaire pour aborder ces mutations. Nous voulons aussi que chacun ait demain un emploi sûr et de qualité, et une retraite pour ses vieux jours ».

La chancelière a appelé ses concitoyens à avoir « le courage de penser d’une façon nouvelle, la force de sortir des sentiers battus, l’audace d’innover et la détermination à agir plus vite, en étant convaincus que ce qui sort de l’ordinaire peut réussir. Et même… que cela doit réussir pour que la jeune génération et ses descendants puissent encore bien vivre sur cette Terre ».

Climat : « c’est encore possible »

Angela Merkel n’a pas minimisé les défis. « Le réchauffement de la planète est une réalité. Il constitue une menace », a-t-elle souligné. « Il est, avec les crises qu’il entraîne, le fait de l’homme. C’est pourquoi nous devons entreprendre tout ce qui est humainement possible pour relever ce grand défi pour l’humanité. C’est encore possible ».

La chancelière sait, à 65 ans, qu’elle ne verra pas toutes les conséquences du changement climatique. Mais « ce sont nos enfants et petits-enfants qui auront à vivre avec les conséquences de ce que nous faisons ou ne faisons pas », a-t-elle dit. « C’est pourquoi j’investis toute mon énergie pour que l’Allemagne apporte sa contribution à la maîtrise du changement climatique sur les plans écologique, économique et social ».

Les Allemands peuvent toutefois « s’appuyer sur ce qui a toujours fait [leur] force » pour affronter l’avenir, a-t-elle dit : « [leurs] idées, [leur] inventivité, [leur] ardeur au travail et [leur] opiniâtreté ». Et aussi leurs « artisans, ingénieurs et travailleurs qualifiés », « leurs structures publiques et bénévoles », leur « façon de vivre ensemble dans les familles et les associations », etc.

En 2020, l’Allemagne prendra pour six mois la présidence du Conseil européen. Elle célébrera, par ailleurs, le 30e anniversaire de sa réunification. Certes, il reste plus à faire que prévu. Mais « nous avons réalisé de grandes choses durant ces trente années », a souligné la chancelière.

A.L.

L'allocution de la chancelière en format vidéo, audio et texte (en allemand)

Retour en haut de page