Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne endeuillée par une double fusillade à Hanau

Un individu a tué neuf personnes hier, à Hanau, près de Francfort-sur-le-Main

Un individu a tué neuf personnes hier, à Hanau, près de Francfort-sur-le-Main, © dpa

20.02.2020 - Article

Un individu a tué neuf personnes hier, à Hanau, près de Francfort-sur-le-Main, et fait plusieurs blessés. Les dirigeants allemands ont condamné ce « crime épouvantable », probablement inspiré par « le poison » du racisme.

L’Allemagne s’est réveillée en deuil. Neuf personnes ont été tuées hier soir dans une double fusillade qui visait des bars à chicha à Hanau (Hesse), une ville située à une vingtaine de kilomètres à l’est de Francfort-sur-le-Main. Plusieurs personnes ont été blessées. La police a retrouvé le tueur présumé et sa mère, morts, dans leur appartement, proche des lieux du crime. Le procureur général a démarré l’enquête dans la nuit. Les enquêteurs ont d’emblée privilégié l’hypothèse d’un « motif xénophobe ». Le procureur général a confirmé dans l’après-midi que le suspect était motivé par une « mentalité profondément raciste ».

Dès l’aube, les responsables allemands ont exprimé leur profonde tristesse et adressé leurs condoléances aux familles des victimes. « Je me tiens aux côtés de toutes les personnes qui se sentent menacées par la haine raciste », a assuré le président allemand, Frank-Walter Steinmeier. « Elles ne sont pas seules. J’en suis convaincu, la grande majorité des gens, en Allemagne, condamnent cet acte, ainsi que toute forme de racisme, de haine et de violence. Nous ne cesserons jamais de nous engager pour la paix des rapports sociaux dans notre pays ».

À Wiesbaden, capitale du land de Hesse, le Parlement régional a observé une minute de silence et interrompu ses débats. À Berlin, la chancelière Angela Merkel a annulé un déplacement prévu à Halle (Saxe-Anhalt), et les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Horst Seehofer et Christine Lambrecht, modifié leur agenda pour se rendre sur les lieux. M. Seehofer a ordonné la mise en berne des drapeaux dans tout le pays.

Angela Merkel : « Le racisme est un poison, la haine est un poison »

La chancelière Angela Merkel condamne les attentats de Hanau dans son communiqué de presse de jeudi
La chancelière Angela Merkel condamne les attentats de Hanau dans son communiqué de presse de jeudi© Bundesregierung/Bergmann

À midi, la chancelière a pris la parole. Elle a dit sa compassion envers les victimes et leurs familles. Elle a assuré que « tout [était] mis en œuvre pour élucider les circonstances de cet horrible meurtre dans les moindres détails ». Enfin, elle a condamné les motivations « racistes, d’extrême droite » du tueur présumé, « la haine des personnes d’une autre origine, religion ou apparence ».

« Le racisme est un poison, la haine est un poison », a-t-elle dit. « Et ce poison existe dans notre société, des actes de la NSU [meurtres racistes perpétrés entre 2000 et 2007, ndlr] jusqu'au meurtre de Walter Lübcke [préfet de Cassel assassiné en juin 2019] et aux assassinats de Halle [devant la synagogue de la ville en octobre 2019] ».

Avant de conclure : « Nous nous opposerons de toutes nos forces et avec toute notre détermination à ceux qui tentent de diviser l’Allemagne ».

De nombreuses personnalités de la classe politique et des responsables religieux de toutes les confessions ont également réagi. Pour le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, « le terrorisme d’extrême droite est redevenu un danger pour notre pays ». « La démocratie doit se défendre contre les ennemis de la liberté », a-t-il déclaré sur Twitter. « Cela vaut également pour l’État de droit. Cela vaut pour nous tous. La tristesse et l’effroi doivent nous inciter à nous engager avec d’autant plus de détermination pour notre démocratie ».
À Bruxelles, où se réunit le Conseil européen, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s’est déclarée « profondément choquée » par cette « tragédie ». Plusieurs chefs d’État et de gouvernement ont exprimé leur solidarité, dont le président français, Emmanuel Macron.

Des appels à manifester pacifiquement ont été lancés à Hanau et dans d’autres villes.

A.L.

Plus d’informations :

Sur Twitter :
Ambassade d’Allemagne à Paris : @AllemagneDiplo (en français)
Ministère allemand des Affaires étrangères : @GermanyDiplo (en anglais)
Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand : @RegSprecher (en allemand)

Déclarations officielles :
Déclaration du Président allemand, Frank-Walter Steinmeier : texte en allemand
Déclaration de la chancelière Angela Merkel : texte et vidéo en allemand
Déclaration de la chancelière Angela Merkel : traduction française

Retour en haut de page