Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le retour des loisirs traditionnels

Avec la pandémie de Covid-19, les cinémas en drive-in connaissent une seconde jeunesse

Avec la pandémie de Covid-19, les cinémas en drive-in connaissent une seconde jeunesse, © dpa/picture-alliance

02.06.2020 - Article

Du cinéma en plein air aux randonnées en forêt : la pandémie du coronavirus a redonné de la popularité à des loisirs autrefois appréciés.

La renaissance du cinéma en « drive-in »

Profiter d’un film sur grand écran tout en gardant ses distances : c’est possible avec les cinémas en plein air, les « drive-in ». Inventés aux États-Unis en 1933, ils ont longtemps été très populaires en Allemagne. Toutefois, début 2020, il n’en restait plus que 18 sur les 40 existants à l’origine. Mais depuis la pandémie de Covid-19, ces cinémas opèrent un retour en force ! Depuis le début du mois de mars, l’Agence fédérale des réseaux a reçu plus d’une centaine de demandes d’attribution de fréquences pour des cinémas en drive-in. Ces fréquences sont nécessaires pour transmettre le son du film dans les véhicules.

La redécouverte des espaces de loisirs locaux

Que faire quand les restaurants et les piscines sont fermés ? Pour beaucoup d’Allemands, la réponse est : faire de la randonnée ! Alors que les plus mordus sont surtout attirés par les montagnes, les marcheurs plus amateurs arpentent des paysages variés depuis le début de la crise sanitaire. Moins bien équipés mais pas moins motivés, ils se rendent dans les forêts proches de chez eux pendant le week-end. Depuis le début de la pandémie, par exemple, l’Office des bois et forêts de Rhénanie du Nord/Westphalie a enregistré jusqu’au double de randonneurs dans le Parc national de l’Eifel.

Le retour aux jardins-ouvriers

Les jardins ouvriers (Schrebergarten) sont aussi indissociables de l’Allemagne que l’« afternoon tea  » de l’Angleterre. Au sein de près de 14 000 associations, quelque 5 millions de personnes en Allemagne jardinent ainsi. La crise due au nouveau coronavirus a redonné une popularité inédite à ces espaces de loisirs locaux. Alors que de nombreuses personnes ne peuvent goûter le printemps que sur leur balcon, les amateurs de jardinage – armés de bêches et de saucisses à griller – s’activent dans leur jardin. Ils y taillent les haies, bêchent leur terrain et entretiennent le feu des barbecues - souvent jusque tard dans la nuit.

L’heure de gloire des bricoleurs

Le bricolage est tendance depuis longtemps et le DIY (do it yourself) est un loisir en vogue dans le monde entier. Depuis le confinement et les restrictions dues à la crise sanitaire, il a encore gagné des adeptes. Qu’il s’agisse de couture, de menuiserie ou de rénovation, presque tout le monde s’est mis à une ou des activités manuelles. Ce sont surtout les grands magasins de bricolage qui en profitent. Ils sont véritablement pris d’assaut, surtout leurs rayons d’articles de jardin. Rien d’étonnant à cela car, s’ils ne peuvent pas partir cet été, les Allemands comptent bien au moins passer leurs vacances dans un jardin agréable et agrémenté de nouvelles plantes.

© www.deutschland.de

Retour en haut de page