Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Pour lutter contre le coronavirus, Berlin publie des vidéos… virales

Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand

Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand, © Bundesregierung/Gouvernement fédéral

17.11.2020 - Article

Furtif rayon de soleil au milieu d’une période sombre : Berlin s’est fait remarquer sur Internet par une hilarante campagne de communication sur le coronavirus.

Dénués d’humour, les Allemands ? Berlin vient de prouver le contraire avec une campagne de communication destinée à endiguer la pandémie de Covid-19 : #BesondereHelden, « des héros très spéciaux ». Trois vidéos qui ont fait en quelques heures à peine le tour des réseaux sociaux.

Dès le clip inaugural, la mise en scène parodie les mémoires de guerre : assis dans son salon, un vieil homme raconte ses souvenirs du terrible hiver 2020. « Je venais de faire 22 ans, j’étais étudiant en génie mécanique à Chemnitz lorsque la deuxième vague s’est abattue sur nous. À cet âge, on a envie de faire la fête, de faire ses études, de rencontrer quelqu’un, d’aller boire des coups entre potes… mais le destin en avait décidé autrement. Soudain, le sort du pays était entre nos mains. Alors, nous avons rassemblé tout notre courage pour faire ce que l’on attendait de nous. La seule chose à faire. Nous avons fait… (suspense à son comble, ndlr)… que dalle. »

Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand
Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand© Gouvernement fédéral / Bundesregierung
Flash-back : notre vieillard a 22 ans. Vautré sur son canapé, hirsute, il sirote du cola en tapotant mollement une télécommande. « Plus flemmards que des couleuvres, nous sommes restés jour et nuit sans bouger nos fesses de la maison pour combattre la propagation du virus », commente le vieil homme en voix off. « Notre canapé était la ligne de front, la patience notre arme. Nous étions devenus des héros. »

On le retrouve dans un deuxième clip, aux côtés sa compagne. Elle se remémore leurs débuts sur fond de violons. « Le monde entier avait les yeux rivés sur nous. » On les découvre alors jeunes, grignotant des cuisses de poulet frit au lit. « On moisissait à la maison et on voyait le moins de gens possible pour faire barrage à la propagation du coronavirus. Si vous me demandez comment nous, les jeunes, avons pu endurer cela, glander chez nous avec une telle abnégation… peut-être que ce qu’on disait à l’époque était vrai : ‘À circonstances exceptionnelles, héros exceptionnels’. Oui, nous étions bel et bien des héros », se rengorge la narratrice en refermant un album-souvenir rempli de coupures de presse et de masques chirurgica2020-11-17-Heros speciaux_bild3ux collés comme des feuilles dans un herbier.

Le troisième clip est à l’avenant : un vétéran barbu exhibe une médaille. « Ce bout de métal, on me l’a remis à l’hiver 2020, à la veille de mon 21e anniversaire… j’ai été honoré pour ma contribution exceptionnelle à la lutte contre le coronavirus. Déjà, avant l’épidémie, j’étais le branleur le plus impénitent du pays. Soudain, ne rien faire était un service rendu à la collectivité. La paresse pouvait sauver des vies, et j’étais un champion ! » Et de conclure : « C’était une drôle d’époque, l’hiver 2020, une époque très difficile. Mais il était facile de devenir un héros. »

Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand
Capture d’écran issue de la campagne vidéo #BesondereHelden, lancée le 14 novembre 2020 par le gouvernement allemand© Gouvernement fédéral / Bundesregierung

Toutes les vidéos de la campagne se terminent par cet appel : « Toi aussi, deviens un héros en restant à la maison. » En moins de 24h, certaines ont été traduites en anglais et le hashtag #BesondereHelden a caracolé dans les tendances Twitter en Allemagne. « Le gouvernement allemand a de l'humour », se sont extasiés des médias britanniques. « Tout le monde ne peut pas se payer le luxe de ne rien faire », ont grincé des critiques. De fait, beaucoup doivent travailler, chez eux ou ailleurs. Cependant, Berlin a atteint son objectif. La campagne est un succès. Elle fait rire de nombreux internautes dans une période plutôt anxiogène, et le message principal est passé : à l’heure où la pandémie fait rage, limitons au maximum les rencontres afin d’endiguer la propagation du virus. Bref, devenons tous des héros.

M.F.

Voir les vidéos (en allemand, avec des sous-titres français) :

www.facebook.com/allemagneenfrance

Retour en haut de page