Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Berlin appelle les Allemands à redoubler d’efforts contre la pandémie

En Allemagne, le gouvernement et les länder appellent la population à réduire encore drastiquement ses contacts pour freiner l'épidémie

En Allemagne, le gouvernement et les länder appellent la population à réduire encore drastiquement ses contacts pour freiner l'épidémie, © picture alliance / Sven Simon

17.11.2020 - Article

La situation reste grave, a souligné hier la chancelière Angela Merkel au terme d’une visioconférence avec les ministres-présidents des länder. Chaque contact évité est une bonne chose pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie.

La chancelière Angela Merkel et les dirigeants des 16 länder ont établi hier par visioconférence un premier bilan du « confinement allégé » mis en place il y a deux semaines pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie de COVID-19. Face à l’absence d’inversion de la courbe, ils n’ont pas annoncé de nouvelles mesures à ce stade. Mais ils ont vivement appelé la population à respecter les mesures en vigueur et à réduire encore plus drastiquement les contacts physiques.

Pas encore d’inversion de la courbe

Hier avait lieu par visioconférence une nouvelle réunion entre la chancelière Angela Merkel et les dirigeants des 16 länder au sujet de la pandémie
Hier avait lieu par visioconférence une nouvelle réunion entre la chancelière Angela Merkel et les dirigeants des 16 länder au sujet de la pandémie© picture alliance/Odd Andersen/AFP/POOL/dpa

« Nous avons observé ces derniers jours un nombre constant de contaminations, et nous sommes encore fort éloignés d’une incidence de 50 cas pour 100 000 habitants sur une semaine, qui permet selon nous aux autorités de santé de tracer l’évolution de l’épidémie », a déclaré la chancelière Angela Merkel.

Selon l’Institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI), le nombre de contaminations a oscillé ces quinze derniers jours entre 10.000 et 23.500 par jour. L’Allemagne compte actuellement (au 16 novembre) 272.732 cas confirmés, 14.419 nouvelles infections en 24 heures et 12.814 décès. Le pays a déploré 267 décès supplémentaires ces dernières 24 heures. 

L’objectif reste donc toujours de casser la dynamique de contamination pour freiner l’épidémie. La chancelière a plaidé pour un renforcement des mesures de confinement. Les ministres-présidents des länder n’y étaient pas favorables à ce stade.

Angela Merkel l’a d’ailleurs reconnu elle-même : les mesures contre la COVID-19 constituent « une véritable épreuve pour la démocratie ». Mais elles sont « indispensables », at-t-elle ajouté. L’Allemagne compte 30 % à 40 % de personnes à risque au sein de sa population, selon les autorités. « Chaque jour compte », a dit Angela Merkel. « Si nous attendons que les places de réanimation soient toutes occupées, il sera trop tard ».

Réduction des contacts au Minimum

Les autorités allemandes ont donc lancé un appel au civisme. Elles encouragent les Allemands à éviter encore davantage les contacts physiques. Elles leur demandent de réduire les contacts personnels aux personnes d’un seul autre foyer. Elles les prient de renoncer à tout événement festif privé quel qu’il soit, et d’annuler tout voyage, déplacement ou activité de loisir privée en présence de public, sauf en cas de nécessité. Elles les appellent en outre à éviter tout séjour non indispensable dans des espaces clos avec du public, et à annuler tout trajet non nécessaire en transports en commun. C’est « la bonne méthode » pour briser les chaînes de contamination, a plaidé la chancelière. « Chaque contact évité nous aide à lutter contre la pandémie ».

A ces recommandations s’ajoutent des décisions pour protéger les personnes vulnérables. Les sujets « à risque » recevront à partir du mois de décembre 15 masques FFP2 moyennant une faible participation, a annoncé Angela Merkel.

Les Allemands sont d’ailleurs invités à ne leur rendre visite qu’en l’absence totale de symptômes. Et en cas de symptômes, les personnes sont incitées à rester chez elles en consultant un médecin si nécessaire. Il est désormais possible de poser un arrêt de travail par téléphone.

Nouvelle concertation le 25 novembre

La chancelière et les 16 ministres-présidents se concerteront à nouveau dans une semaine, le 25 novembre. Ils décideront alors de la suite à donner aux mesures de semi-confinement au-delà du 30 novembre. Ils s’efforceront aussi d’ouvrir des perspectives jusqu’au début de l’année 2021 afin d’offrir à chacun un horizon aussi prévisible que possible.

Angela Merkel l’a dit : « Ces décisions comptent parmi les plus difficiles de mon mandat ». La chancelière observe toutefois « une lueur à l’horizon », notamment grâce aux espoirs qui s’ouvrent quant au développement de vaccins. Ce mardi, elle participait à un sommet sur les perspectives économiques pour 2021. Elle a prédit pour l’an prochain « un fort rebond de la croissance ».

A.L.

Plus d'informations

Retour en haut de page