Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas au sujet du soutien apporté à l’organisation AMCHA d’aide aux survivants de la Shoah et à leurs familles

Même après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de très nombreuses personnes qui ont vécu l’Holocauste ne sont jamais parvenues à surmonter leurs terribles expériences

Même après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de très nombreuses personnes qui ont vécu l’Holocauste ne sont jamais parvenues à surmonter leurs terribles expériences, © Helena Schätzle

27.01.2021 - Article

En 2021, le ministère fédéral des Affaires étrangères alloue 700 000 euros pour soutenir l’organisation AMCHA. Il cible cette aide sur la prise en charge psychosociale de la deuxième génération et sur la recherche en lien avec la transmission des traumatismes d’une génération à l’autre.

Dans ce contexte, le ministre fédéral des Affaires étrangères a déclaré ce jour (26 janvier) :

Même après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de très nombreuses personnes qui ont vécu l’Holocauste ne sont jamais parvenues à surmonter leurs terribles expériences. Nombreuses sont celles qui souffrent jusqu’à la fin de leur vie de traumatismes et autres troubles psychiques. Mais beaucoup d’enfants de survivants de l’Holocauste voient également leur vie assombrie par les terribles expériences vécues par leurs parents. Ils sont nombreux à dire que la Shoah les a constamment accompagnés, de même que des sentiments de culpabilité et la peur, pendant toute leur enfance.

Il est d’autant plus important qu’ils bénéficient eux aussi d’un soutien et d’un suivi professionnels. Outre la prise en charge des survivants, l’organisation AMCHA se consacre également à cette tâche et s’investit pour toutes les personnes concernées avec un grand engagement et un profond dévouement. J’ai pu m’en rendre compte par moi-même lors de ma visite d’un de ses centres en Israël. Je me réjouis donc que nous puissions soutenir cette année pour la première fois l’encadrement psychosocial, si important, des deuxième et troisième générations et la recherche de l’organisation AMCHA sur les traumatismes. Car nous le savons : la responsabilité de l’Allemagne face à l’Holocauste, le pire crime contre l’humanité, ne s’effacera jamais. 

Contexte :

AMCHA (en hébreu, « l’un d’entre nous ») est la plus grande association d’aide aux survivants de la Shoah et à leurs familles en Israël et l’une des plus grandes organisations du monde dans ce domaine. Ne serait-ce qu’en Israël, l’associationAMCHA  aide plus de 18 000 personnes par an en leur proposant des thérapies individuelles et des possibilités d’échange et de contacts dans les centres AMCHA.

Avec l’appui du Bundestag, le ministère fédéral des Affaires étrangères encourage l’organisationAMCHA  à hauteur de 700 000 euros en 2021, ce soutien visant pour la première fois essentiellement à venir en aide aux descendants des survivants. En raison des expériences traumatisantes vécues par leurs parents, environ 15 % des enfants de rescapés, soit environ 15 000 en Israël, souffrent actuellement de troubles psychologiques.

Pour plus d’informations :

www.amcha.de

Retour en haut de page