Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Pour une utilisation raisonnée des écrans

Le gouvernement allemand a lancé une campagne pour une consommation plus raisonnée des outils numériques chez les enfants et les adolescents. La dépendance aux écrans s'est accrue depuis le début de la pandémie.

Le gouvernement allemand a lancé une campagne pour une consommation plus raisonnée des outils numériques chez les enfants et les adolescents. La dépendance aux écrans s'est accrue depuis le début de la pandémie., © (c) picture alliance / Zoonar | Oksana Shufrych

08.02.2021 - Article

Face à la consommation croissante d’écrans par les enfants et les adolescents, encore aggravée par la pandémie, le gouvernement allemand a lancé une campagne de prévention. Retour sur quelques bonnes pratiques en cette « Journée pour un Internet plus sûr ».

Entre 12 et 17 ans, les jeunes Allemands passent, hors du temps scolaire, près de 23 heures par semaine sur Internet et devant des jeux vidéo. On constate une utilisation problématique des écrans chez un nombre croissant d’entre eux : ils étaient 30,4% en 2019, contre 21, 7% en 2015, selon une étude réalisée pour le gouvernement allemand. Or, tout indique que la crise sanitaire a aggravé le phénomène. Privés de sorties, les jeunes se sont rués sur les écrans pour tromper l’ennui ou pour se changer les idées. Le phénomène est suffisamment préoccupant pour que la déléguée à la prévention contre les addictions, Daniela Ludwig, lance une campagne d’information.

« La dépendance aux médias et à Internet est en quelque sorte la drogue de l’avenir », met-elle en garde. Son objectif n’est pas de culpabiliser les jeunes, ni leurs parents mais d’informer. Qu’est-ce qui reste acceptable ? Où commence le danger ? « Ce dont nous avons besoin, affirme Mme Ludwig, c’est d’une meilleure compétence dans l’usage des médias, notamment chez les enfants et les adolescents, partout en Allemagne. »

Plafonner la durée passée sur les écrans

Pas d'écran avant 3 ans, pas plus de 30 minutes par jour avant 6 ans et un plafond de 3/4 h à 1 h par jour jusqu'à dix ans : telles sont les recommandations du Centre fédéral pour l'information de santé.
 Pas d'écran avant 3 ans, pas plus de 30 minutes par jour avant 6 ans et un plafond de 3/4 h à 1 h par jour jusqu'à dix ans : telles sont les recommandations du Centre fédéral pour l'information de santé.© (c) picture alliance / SvenSimon | FrankHoermann/SVEN SIMON

Conçue par le Centre fédéral pour l’information en matière de santé et lancée fin juillet 2020, la campagne « Famille. Amis. Followers » s’adresse aux parents. Elle leur rappelle quelques règles simples : se mettre d’accord avec l’enfant sur une durée maximum d’utilisation des écrans, lui demander ce qu’il regarde sur Internet, à quoi il joue, voire rester à ses côtés, organiser des activités ensemble (jeux de société, sport, excursions, promenades), prendre les repas en famille et imposer une pause numérique pendant ce temps-là.

Elle rappelle aussi que les enfants ne doivent pas dépasser un certain temps passé devant les écrans. Une durée qui varie selon l’âge : pas d’écran avant trois ans, pas plus de 30 minutes entre trois et six ans, pas plus de 45 à 60 minutes entre six et dix ans.

Enfin, la campagne incite les parents à montrer l’exemple. Il faut surveiller soi-même le temps que l’on passe sur Internet et respecter une durée maximale, souligne-t-elle. Il convient également d’accorder plus de temps et d’attention aux enfants.

Le Centre fédéral pour l’information en matière de santé propose ainsi aux parents germanophones différentes plateformes (accessibles via le lien ci-dessous), dont le site Internet « Ins-Netz-gehen » qui donne des conseils pour limiter sa consommation d’écrans.

11 commandements pour le respect et la tolérance en ligne

Mais les usages problématiques d’Internet sont loin de se cantonner aux jeunes générations. Le problème est beaucoup plus vaste. Il va des dangers du web aux nouvelles formes de communicationqu’il favorise.

Ainsi, ce soir, à l’occasion de la « Journée pour un Internet plus sûr », la ministre allemande déléguée à la Culture, Monika Grütters, dévoilera « Onze commandements pour le respect et la tolérance sur le web » lors d’un événement organisé en ligne. Ils ont été élaborés par des intellectuels, des responsables politiques, d'experts d’Internet et des responsables des églises catholique et protestantes.

A.L.

Plus d’informations :

Campagne d’information : Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Site web de la déléguée du gouvernement allemand aux addictions (en allemand)

Plateforme d'information « Ins-Netz-Gehen » (en allemand)

Onze commandements pour le respect et la tolérance en ligne (en allemand)

Retour en haut de page