Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La vaccination bientôt accessible à tous en Allemagne

Female doctor with surgical mask giving injection to person

Female doctor with surgical mask giving injection to person. Nurse with surgical cap vaccinating blurred in background. Woman in blue clothing holding syringe. || Modellfreigabe vorhanden, © Zoonar.com/Jakub Mrocek

27.04.2021 - Article

La chancelière Angela Merkel et les dirigeants des länder se sont accordés hier sur la fin du calendrier d’accès à la vaccination dès le mois de juin. Par ailleurs, l’obligation de test pourrait être prochainement levée pour les personnes vaccinées ou guéries.

La campagne vaccinale contre le SARS-Cov2 continue à s’accélérer en Allemagne. Lors d’un Sommet sur la vaccination, la chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents des 16 länder se sont accordés lundi sur la levée du calendrier d’accès au vaccin au plus tard au mois de juin. Ce calendrier avait été mis en place au début de l’année pour pallier le manque de doses et vacciner en priorité les plus fragiles.

La chancelière Angela Merkel, hier, lors du Sommet sur la vaccination avec les ministres-présidents des länder
La chancelière Angela Merkel, hier, lors du Sommet sur la vaccination avec les ministres-présidents des länder© picture alliance/dpa/dpa-pool | Michael Kappeler

« Cela ne signifie pas que tout le monde pourra recevoir le vaccin tout de suite », a expliqué Angela Merkel. « Mais chacun pourra prendre rendez-vous ».

De manière générale, tous les citoyens se verront proposer la vaccination d’ici à la fin de l’été, a confirmé la chancelière. « Bien entendu, cela suppose que les vaccins soient opérants, c’est-à-dire qu’ils ne perdent pas leur efficacité en raison de l’apparition de variants ». Mais le nombre de vaccins promis par les laboratoires devrait permettre d’offrir cette possibilité à chacun au terme prévu.

A partir du mois de juin, les médecins du travail devraient, en outre, se joindre à la campagne vaccinale pour augmenter les capacités, comme viennent de le faire les médecins de ville. A l’heure actuelle, 23 % de la population aurait reçu au moins une injection, et 7 % les deux, selon l’institut Robert Koch (RKI). Le ministère de la Santé espère que d’ici la fin mai, une personne sur trois aura reçu la première dose.

Quels droits pour les personnes vaccinées ou guéries ?

Dans ce contexte, Berlin envisage aussi de diminuer les restrictions pour les personnes vaccinées ou guéries. Cela concernerait les personnes ayant reçu le protocole vaccinal complet depuis au moins 14 jours, ainsi que les personnes guéries du Covid-19 depuis moins de six mois et ayant reçu une injection depuis au moins 14 jours. Elles pourraient être exemptéesde tests, par exemple, sur la base d’un certificat de vaccination sur papier ou numérique.

« Il est clair que ces personnes, vaccinées ou guéries, ne doivent pas apporter la preuve d’un test négatif là où un test rapide est exigé à l’entrée » (par exemple dans les magasins ou chez le coiffeur), a affirmé Angela Merkel. De même, elles doivent être exemptées de la quarantaine obligatoire en cas de retour sur le sol allemand après un voyage à l’étranger.

La Question de droits supplémentaires pour les personnes vaccinées ou guéries a fait l’objet d’un « débat très vif » lors du Sommet sur la vaccination, a rapporté le ministre-président de Bavière, Markus Söder, l’un de leurs fermes partisans. Selon la presse allemande, plusieurs spécialistes en droit constitutionnel jugent également que la poursuite de certaines restrictions ne se justifie plus pour les personnes vaccinées. Mais d’autre part, tous les Allemands ne se sont pas encore vu proposer le vaccin et il faudra encore du temps avant que toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner le soient.

Selon la chancelière Angela Merkel, l’objectif du gouvernement allemand « est de restituer à tous l’ensemble des domaines de leur vie, c’est-à-dire leurs droits fondamentaux et la jouissance de la vie ordinaire, le plus tôt possible, et donc de limiter au maximum les restrictions ». Mais « cela ne sera pas immédiat ».

Le ministre allemand de la Santé, Jans Spahn, a annoncé sur la chaîne ARD que le gouvernement déposerait la semaine prochaine une proposition précisant quels droits les personnes vaccinées et guéries pourraient retrouver. « Le Bundesrat rendra sa décision finale le 28 mai », a-t-il ajouté. Cela concernera notamment la question des restrictions de sortie. Le maintien du port obligatoire du masque et des règles de distanciation pour tous semble faire consensus.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Retour en haut de page