Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L'appel de la campagne

L'appel de la campagne

L'appel de la campagne, © Shutterstock

07.10.2021 - Article

En Allemagne, la plupart des gens vivent en ville, mais beaucoup sont attirés par la campagne. Décryptage de cette tendance en sept faits.

  1. La moitié de la superficie de l’Allemagne est utilisée pour l’agriculture, soit 50,7 % des 357 581 km² du territoire national. La forêt en couvre 29,8 %, les zones d’habitation 14,4 % et les eaux seulement 2,3 %. À cela s’ajoutent 2,8 % d’espaces ne pouvant être classés dans l’une de ces catégories, notamment les côtes, les hautes montagnes sans forêt, etc.
  2. En 2020, 77,5 % de la population allemande vivait dans des villes, grandes, moyennes ou petites.
  3. 18,4 % de la population vit dans des villes de 20 000 à 50 000 habitants,
    16,9 % dans des villes de plus de 500 000 habitants,
    15 % dans des villes de 10 000 à 19 000 habitants.
  4. D’ici 2035, la population de l’Allemagne évoluera peu. Selon les prévisions, 60 % des districts ruraux (les «  Landkreise  ») et des villes perdront toutefois des habitants alors que 40 % augmenteront en conséquence. 
  5. Les villes elles-mêmes perdent une partie de leurs habitants, en particulier celle de la tranche d’âge entre 30 et 50 ans. Le solde migratoire, c’est-à-dire la somme résultant des nouveaux arrivants et des partants représentait en 2019 moins de 6,5 habitants pour 1 000 habitants dans les grandes villes allemandes. Ces « partants » s’installent souvent à proximité immédiate des grandes villes. Selon des sondages, leur envie de quitter les grandes villes a été renforcée par la pandémie. Par contre, les jeunes viennent plus souvent s’installer en ville.
  6. En revanche, dans les districts ruraux, le solde migratoire est positif avec plus de 10 habitants pour 1 000 habitants. 10 des 294 districts ruraux ne profitent cependant pas du groupe des 30 à 50 ans, car la majorité de ces territoires ne sont pas à proximité de grandes villes.
  7. Parmi les principales raisons pour ces départs à la campagne, les intéressés citent l’espace et la tranquillité, ainsi que les prix. En effet, les Allemands rêvent d’être propriétaires, peut-être aussi parce que seulement 51 % d’entre eux le sont, ce qui est de loin le taux le plus faible de l’Union européenne. Et il est moins cher d’accéder à la propriété à la campagne. Pour la même comme, on peut par exemple acquérir un logement de 43 m² dans le district de Munich et 410 m² dans celui de Kyffhäuser en Thuringe

    © www.deutschland.de
Retour en haut de page