Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La diversité pour le théâtre

Pınar Karabulut s’engage pour la diversité au théâtre

Pınar Karabulut s’engage pour la diversité au théâtre, © Julia Sang Nguyen

19.11.2021 - Article

La metteure en scène Pınar Karabulut explique pourquoi le domaine culturel doit se féminiser et se diversifier et comment cela peut se faire.

Pınar Karabulut (34 ans) est metteure en scène, entre autres au théâtre de Cologne. Dans son travail, elle traite du sexisme, du féminisme et des images de la femme.

Le théâtre allemand demeure blanc, masculin et hétérosexuel. Il y a certes des changements, comme par exemple quelques femmes qui occupent des postes de direction mais elles sont elles aussi blanches, plus âgées et viennent de milieux privilégiés. Elles ont tendance à reproduire le système patriarcal car elles ont appris qu’il n'y a qu'une place au sommet pour les femmes* (c’est-à-dire toutes les personnes qui se définissent elles-mêmes par le terme de « femme ») et qu’il faut se battre pour y arriver. La jeune génération, par contre, pense beaucoup plus en termes d'alliances. Lorsque, par exemple, j’ai l’opportunité de faire une proposition pour une distribution, j'essaie toujours de proposer des femmes*. Dans mon équipe de réalisation, je travaille principalement avec des femmes* et j’essaie d’employer des « Poc » (personnes de couleur) et des queers. Notre culture et notre société ont besoin de plus d’égalité des chances. 

Il est important que les personnes de couleur, les queers, les jeunes femmes et les personnes perçues comme femmes soient présentes à des postes élevés dans le secteur de la culture car sans elles il n'y aura jamais de diversité. L'homme blanc a peur de perdre ses privilèges. Pourtant il ne s'agit que de mettre une seconde chaise autour de la table. Mais il faut tout d'abord apprendre la solidarité et l'acceptation pour qu’elles puissent être vécues.

Dans le domaine de la culture, en particulier au théâtre, de nombreux efforts sont faits vers la diversité mais je ne connais actuellement aucun théâtre en Allemagne où elle est pratiquée. Pour que les femmes* et les personnes de couleur accèdent à des postes élevés, il faut tout d'abord les écouter et les prendre au sérieux. Lorsque je parle de mes expériences du racisme, j'entends souvent que cela n’est pas du racisme. Mais mon interlocuteur ne peut pas en juger.  

Je suis optimiste quant aux changements positifs, nous sommes sur la bonne voie mais cela va trop lentement. Un monde du théâtre parfait serait celui où la couleur de la peau, des cheveux, la nationalité, le sexe et l’orientation sexuelle ne joueraient plus aucun rôle.

© www.deutschland.de

 

Retour en haut de page