Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Pandémie : quelles mesures en Allemagne à partir du 20 mars ?

La plupart des restrictions contre la pandémie sont levées en Allemagne à partir du 20 mars. La coalition s’est accordée sur le maintien d'une « protection de base » et de mesures régionales ciblées en cas de foyer d’infection.

La plupart des restrictions  contre la pandémie sont levées en Allemagne à partir du 20 mars. La coalition s’est accordée sur le maintien d'une « protection de base » et de mesures régionales ciblées en cas de foyer d’infection., © picture alliance / Daniel Kubirski | Daniel Kubirski

10.03.2022 - Article

L’Allemagne lève peu à peu ses restrictions sanitaires. D’ici au 20 mars, toutes les mesures ou presque auront disparu. Une « protection de base » restera toutefois en vigueur, et les länder pourront prendre des mesures locales en cas de foyer d’infection

D’ici au 20 mars, presque toutes les restrictions de prévention contre le SARS-Cov-2 seront levées en Allemagne. C’est ce que prévoit le calendrier adopté à la mi-février par les responsables de l’Etat fédéral et des länder. Cela ne signifie toutefois pas que le coronavirus ait disparu. Quelles mesures resteront possibles pour protéger les plus vulnérables ? Comment réagir en cas d’apparition de foyers d’infection ? Cette semaine, les partenaires de la coalition se sont accordés sur le contenu d’une nouvelle loi de protection contre les infections.  

Une « protection de base »…

 Le projet de loi prévoit la possibilité de maintenir une « protection de base » au-delà du 20 mars. Cette protection comprend le port obligatoire du masque dans les EHPAD, les maisons de retraite et les transports en commun, ainsi que l’obligation de test dans les EHPAD et les écoles.  

… et les mesures régionales en cas de foyer d’infection

Par ailleurs, les länder se voient habilités à prendre des mesures supplémentaires en cas d’apparition d’un foyer d’infection. Ces mesures comprennent les obligations de port du masque, les règles de distanciation, les protocoles sanitaires, ainsi que la mise en place de passes sanitaires (3G) et vaccinaux (2G, 2G+).

Les ministres fédéraux de la Santé et de la Justice, Karl Lauterbach (dr.) et Marco Buschmann (g.), lors de la présentation de la future loi de protection contre les infections
Les ministres fédéraux de la Santé et de la Justice, Karl Lauterbach (dr.) et Marco Buschmann (g.), lors de la présentation de la future loi de protection contre les infections© picture alliance/dpa | Bernd von Jutrczenka

Ces mesures ne pourront toutefois être ordonnées qu’après un vote du Parlement régional et le constat par les députés qu’il existe « un danger concret d’évolution dynamique d’une situation épidémique ». Si tel est le cas, le land concerné pourra prendre des mesures d’ampleur variable. Elles pourront concerner un seul quartier, une ville, une région ou l’ensemble du land, a précisé le ministre fédéral de la Santé, Karl Lauterbach.

Selon le ministre, les règles encore en vigueur jusqu’au 19 mars pourront être maintenues transitoirement jusqu’au 2 avril. Il s’agit de laisser aux länder le temps d’adopter les mesures nécessaires concernant ces foyers d’infection. 

« Je crois que nous avons trouvé un très bon compromis » entre l’aspiration au retour à la vie normale et la sécurité, s’est félicité le ministre fédéral de la Justice, Marco Buschmann, qui a présenté le projet aux côtés de M. Lauterbach

Hausse des contaminations

Cette levée quasi-complète des restrictions assortie de règles particulières pour les foyers d’infection soulève toutefois des critiques. En effet, l’Allemagne connaît depuis une semaine un regain de contaminations, après la baisse lente et continue observée depuis la mi-février. L’Institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI) a ainsi enregistré ces deux derniers jours plus de 250.000 infections quotidiennes, un chiffre inédit depuis mars 2020. Le taux d’incidence atteint ce vendredi 1439,0 contaminations hebdomadaires pour 100.000 habitants.  

Selon M. Lauterbach, il s’agit essentiellement d’infections au variant Omicron BA.2. Elles pourraient engendrer entre 200 et 300 quotidiens au cours des prochaines semaines. Le ministre appelle à la vigilance et à accroître la couverture vaccinale.

 A.L.

Retour en haut de page