Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Hausse des prix : la coalition s’accorde sur 65 milliards d’euros d’aides

La coalition s’est accordée sur de nouvelles mesures d’aides aux ménages et aux entreprises face à la hausse des prix

La coalition s’est accordée sur de nouvelles mesures d’aides aux ménages et aux entreprises face à la hausse des prix, © picture alliance / SVEN SIMON | Malte Ossowski / SVEN SIMON

06.09.2022 - Article

Les partis de la coalition se sont accordés dimanche sur un nouveau paquet d’aides aux ménages et aux entreprises pour compenser la hausse des prix. Il s’agit du troisième paquet de ce type depuis le début de l’année.

D’un montant de 65 milliards d’euros, le paquet comprend des mesures ciblées pour les catégories les plus fragilisées par l’inflation, qui atteint 7,9 % sur un an. Il prévoit une prime forfaitaire de 300 € pour les retraités, une prime de 200 € pour les étudiants, la hausse des allocations familiales (+ 18 € pour le premier et deuxième enfant), l’augmentation du supplément d’allocations pour les familles à faible revenu.

Le minimum social « Hartz IV » sera remplacé par une allocation citoyenne plus avantageuse au 1er janvier 2023.

Les barèmes fiscaux seront révisés afin d’éviter les hausses d’impôts liées à l’inflation (dites « progression à froid »).

Le forfait déductible pour le télétravail (5 € par jour dans la limite de 600 € annuels) sera pérennisé.

Frein au prix de l’énergie et compensations pour les consommateurs

Le chancelier Olaf Scholz, fin août, à la rencontre de citoyens à Essen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
Le chancelier Olaf Scholz, fin août, à la rencontre de citoyens à Essen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)© picture alliance / SvenSimon | Malte Ossowski/SVEN SIMON

Le paquet cible tout particulièrement les prix de l’énergie, moteurs de l’inflation. Un « frein à la hausse du tarif de l’électricité » va être créé pour la consommation de base. Il sera financé par les profits exceptionnels que les fournisseurs tirent de la hausse des prix. Berlin plaide parallèlement au niveau européen pour amortir les prix sur les marchés.

Les bénéficiaires de l’aide personnalisée au logement (APL) recevront une prime exceptionnelle de chauffage (540 € pour un foyer de deux personnes) pour la période allant de septembre à décembre. Leur nombre augmentera, et l’APL sera enrichie d’une composante climat et d’une composante chauffage.

Concernant le gaz, l’État va prolonger la TVA réduite sur la consommation (7 % au lieu de 19 %) jusqu’en mars 2024.

Il reporte, par ailleurs, d’un an l’augmentation de 5 € du prix de la tonne de CO2. Elle prendra effet au 1er janvier 2024.

En matière de transports, l’État fédéral se dit prêt à financer pour moitié la création d’un billet de transports en commun régionaux vendu dans une fourchette de prix allant de 49 € à 69 €. À une condition : que les länder apportent une contribution au moins équivalente.

Quant aux entreprises, Berlin prolonge le dispositif d’activité partielle, ainsi que la TVA réduite dans la restauration. La coalition projette aussi un programme pour éviter que les entreprises gourmandes en énergie ne répercutent la hausse des prix.

A.L.

En savoir plus : interview du chancelier Olaf Scholz (en allemand)

Retour en haut de page