Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Nette diminution des émissions de gaz à effet de serre

21.08.2020 - Article

Les émissions de gaz à effet de serre ont reculé de 35,7 % en 2019 par rapport à 1990. Ce recul est le plus important jamais connu.

Des mesures efficaces : du fait de la réforme du système d’échange de droits d’émission, le prix des quotas de CO2 a doublé l’année dernière
Des mesures efficaces : du fait de la réforme du système d’échange de droits d’émission, le prix des quotas de CO2 a doublé l’année dernière© Gouvernement féderal

C’est le secteur de l’énergie qui affiche la baisse la plus nette. L’Allemagne effectue ainsi une avancée inédite vers son objectif de protection du climat pour 2020. Le conseil des ministres fédéral a adopté le rapport de 2019 sur la protection du climat.

Pourquoi les émissions de gaz à effet de serre ont-elles connu un recul si net en particulier dans le secteur de l’énergie ?

Les émissions de CO2 ont baissé de près de 51 millions de tonnes dans le secteur énergétique en 2019, ce qui représente de loin la plus grande avancée en la matière. Il est important de noter que du fait de la hausse du prix des quotas d’émission, la quantité de charbon utilisée pour produire de l’électricité a nettement diminué. Parmi les mesures cruciales du Programme d’action pour la protection du climat 2020, on trouve le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE-UE) qui a fait l’objet d’une réforme en 2018. Ce bilan en démontre l’efficacité. La raréfaction des « droits à polluer » a multiplié par deux le prix de la tonne de CO2 l’an passé, qui frôle désormais en moyenne les 25 euros.

En 2019, près de 43 % du mix énergétique provenaient du vent, du soleil, de l’eau ou de la biomasse. Cela a également contribué à la baisse des émissions de CO2. En outre, la moindre demande d’énergie due à l’amélioration de l’efficacité énergétique, la modernité des installations de cogénération et la réduction progressive de capacité des centrales au lignite ont aussi pour effet de réduire les émissions.

Que fait le gouvernement fédéral contre l’augmentation des émissions liées aux transports ?

Les émissions de CO2 dans le secteur des transports ont légèrement crû, de 1,2 million de tonnes, pour atteindre 163,5 millions de tonnes au total. Si de nouveaux véhicules peu polluants ont été mis sur le marché, dans le même temps toujours plus de véhicules circulent sur les routes (en hausse de 1,6 %) et ceux-ci sont de plus en plus lourds. Au total, la consommation d’essence et de gasoil a donc augmenté.

Ce secteur n’est plus autorisé à rejeter qu’une quantité comprise entre 95 et 98 millions de tonnes de CO2 à l’horizon 2030. Afin de réduire efficacement les émissions des transports, le gouvernement fédéral promeut l’électromobilité. En 2030, au moins sept millions de véhicules électriques devront être en circulation. Parallèlement, la Fédération encourage par exemple le développement de carburants de substitution et de technologies de transport numériques. Elle investira également 86 milliards d’euros jusqu’en 2030 dans la rénovation du rail et plusieurs milliards supplémentaires dans les transports publics des Länder.

Quelle est l’envergure du Programme d’action pour la protection du climat 2020 ?

Le Programme d’action pour la protection du climat comprend plus de 110 mesures et bénéficie jusqu’en 2020 d’une enveloppe supérieure à 12 milliards d’euros, mise à disposition par la Fédération. Cinq milliards d’euros de ce budget sont attribués à la construction et au logement respectueux de l’environnement. Plus de 1,7 milliard d’euros est dédié au secteur des transports.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral promeut des projets communaux de protection du climat à travers son Initiative nationale pour la protection du climat.

L’objectif de protection du climat pour 2020 sera-t-il atteint ?

Le bilan des émissions de gaz à effet de serre pour 2019 affiche un recul des émissions encourageant, de 35,7 % par rapport à l’année 1990. Pour 2020, l’Allemagne s’est engagée à réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre. Le rapport de 2019 sur la protection du climat montre que les mesures du programme d’action sont efficaces et contribuent à combler les lacunes prévues. L’Allemagne se rapproche ainsi bien plus de son objectif pour 2020 que ce que l’on supposait l’année dernière.

Le rapport 2019 ne prend toutefois pas en compte l’évolution des émissions bouleversée par la pandémie de coronavirus. L’on compte actuellement sur des émissions nettement moindres que prévues dans les prévisions et modélisations initiales.

Que se passera-t-il après 2020 en matière de protection du climat ?

Les pays signataires de l’Accord de Paris sur le climat se sont entendus sur des contributions nationales à la protection du climat afin de limiter, dans la mesure du possible, la hausse des températures autour du globe à 1,5 degré Celsius. L’Allemagne s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici à 2030. L’objectif commun du gouvernement fédéral et de l’UE reste d’atteindre la neutralité climatique à l’horizon 2050.

Que contient le Programme de protection du climat 2030 ?

En septembre 2019, le gouvernement fédéral a adopté le Programme de protection du climat à l’horizon 2030. Nombre des mesures qu’il contient sont d’ores et déjà en vigueur, dont tout dernièrement l’ensemble de mesures pour la sortie du charbon, depuis le 14 août 2020. La tarification nationale du CO2 issu des combustibles fossiles sera mise en place progressivement à partir de 2021. La prime à l’innovation majorée pour les véhicules électriques et les conditions améliorées de l’aide à la modernisation énergétique des bâtiments sont plébiscitées.

Par la loi d’octobre 2019 sur la protection du climat, le gouvernement fédéral rend obligatoire la protection du climat. Le 12 août, il a nommé les membres d’un conseil d’experts indépendant qui accompagnera les progrès des différents secteurs. S’il est prévisible que les objectifs légaux de réduction ne pourront pas être remplis dans certains secteurs, le gouvernement fédéral procédera immédiatement à une rectification.

Retour en haut de page