Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Sur la route avec la citadine du futur

Le premier prototype du Safe Light Regional Vehicle (SLRV), une petite citadine hybride particulièrement légère et sûre, a été présentée au début du mois en Allemagne

Le premier prototype du Safe Light Regional Vehicle (SLRV), une petite citadine hybride particulièrement légère et sûre, a été présentée au début du mois en Allemagne, © dpa

27.10.2020 - Article

Ultra-léger, ultra-sûr, propre et doté de 400 km d’autonomie, le Safe Light Regional Vehicle (SLRV) donnera-t-il naissance à la citadine du futur ? Un prototype vient d’être présenté au Centre aérospatial allemand (DLR).

Une carrosserie ultra-légère, un moteur hybride utilisant une pile à combustible, une conception aérodynamique : est-ce la formule magique pour voir apparaître la voiture idéale ? C’est en tout cas une option sérieuse pour imaginer la citadine de demain si l’on en croit les recherches effectuées au Centre aérospatial allemand (DLR). Ses ingénieurs viennent de sortir de leur chapeau un premier prototype de SLRV (Safe Light Regional Vehicle), une voiture à la fois légère, sûre, propre et dotée de 400 km d’autonomie. Il a été présenté au début du mois.

Léger et sûr

Le SLRV combine une carosserie ultra-légère et un moteur hybride pour offrir 400 kilomètres d'autonomie sans aucun émission de CO2
Le SLRV combine une carosserie ultra-légère et un moteur hybride pour offrir 400 kilomètres d'autonomie sans aucun émission de CO2© dpa

Le SLRV a la particularité d’offrir deux qualités rarement réunies : la légèreté et la sécurité. Sa carrosserie ne pèse que 90 kg. Ce tour de force a été rendu possible par une construction dite « en sandwich ». Encore jamais utilisée pour la construction automobile en série, elle associe une couche extérieure en métal et un revêtement intérieur constitué de mousse en matière plastique. L’avant et l’arrière du véhicule amortissent ainsi les chocs. Ils abritent d’ailleurs la plus grande partie de la technique. L’habitacle, quant à lui, est surmonté d’une structure circulaire qui absorbe les forces s’exerçant sur le véhicule pendant la conduite. Il protège aussi les passagers en cas de collision.

Sans émission de CO2

Le véhicule mesure 3,80 m de long et pèse à peine 450 kg au total. Il possède une conception aérodynamique, sportive et futuriste, qui offre une faible résistance à l’air. Cela améliore son autonomie, un point crucial puisqu’il s’agit d’une voiture zéro émission.

De fait, la motorisation est la deuxième grande originalité du concept. Le SLRV possède un moteur hybride associant une petite pile à combustible (8,5 kW) et une batterie capable de délivrer 25 kW supplémentaires pour l’accélération. Cette combinaison originale pèse moins lourd que les batteries classiques. Mais elle se révèle très performante puisqu’elle permet d’atteindre une vitesse de 120 km/h et offre une autonomie de 400 km. Un réservoir sous pression de 39 litres contenant 1,6 kg d’hydrogène comprimé à 700 bar est placé entre les deux sièges passager. La chaleur de la pile à combustible est récupérée pour chauffer l’habitacle.

Léger, silencieux et sans émission de CO2, le SLRV n’en est qu’au stade du prototype. Et il n’est d’ailleurs que l’un des trois concepts en cours de développement dans les 20 instituts du DLR participant au projet d’élaboration de la Voiture de Nouvelle Génération (NGC).

Mais si son prix prévisionnel reste élevé (autour de 15.000 € pour une durée de vie de quelque 300.000 km), le concept pourrait représenter une solution d’avenir pour de nombreux usages dopés par l’urbanisation croissante : trajets pendulaires domicile-travail, complément aux transports en commun, partage de voiture (car sharing), seconde voiture pour des habitants de banlieue, etc.

A.L.

Plus d’informations :

Centre aérospatial allemand (en allemand/ anglais)

Retour en haut de page