Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Comment l’Allemagne entend s’adapter au changement climatique

Le gouvernement allemand a présenté la semaine dernière 150 mesures concrètes d'adaptation au changement climatique

Le gouvernement allemand a présenté la semaine dernière 150 mesures concrètes d'adaptation au changement climatique, © Rupert Oberhäuser

27.10.2020 - Article

Canicules, sécheresses, inondations : l’Allemagne n’est plus épargnée par les prémices du changement climatique. Le gouvernement vient d’annoncer un nouveau plan de 180 mesures pour favoriser l’adaptation du Pays.

Impossible de l’ignorer. Le changement climatique est désormais observable sous nos latitudes. En Allemagne, la température extérieure a augmenté de 1,6 °C entre 1881 et 2019, selon les chiffres officiels du gouvernement. Les étés 2003, 2018 et 2019 ont été les plus chauds jamais enregistrés. Les événements climatiques extrêmes tels que les canicules et les inondations se multiplient. L’Allemagne connaît une période de sécheresse qui dure depuis deux ans et demi, avec des nappes phréatiques plus basses. Que faire ? Se mobiliser pour protéger le climat, bien sûr. Mais aussi agir pour limiter l’impact du réchauffement sur la vie du pays. Autrement dit, s’adapter. Le gouvernement allemand vient d’adopter un nouveau plan d’action en ce sens.

180 mesures…

C’est un éventail de 180 mesures. Il prolonge et élargit la stratégie d’adaptation que l’Allemagne déploie progressivement depuis 2008. De nouveaux domaines vont être pris en considération.

et un programme spécifique pour les établissements médico-sociaux

Ainsi, les maisons de retraite, les hôpitaux et les crèches s’apprêtent, pour la première fois, à bénéficier d’un programme de soutien spécifique. Il doit leur permettre d’offrir à leurs résidents, patients et enfants des équipements adaptés : stores, fontaines, toits et façades végétalisés pour rafraîchir les bâtiments, pavillons construits à l’ombre, conseils d’aménagement personnalisés, etc. Le programme doit démarrer dès ce mois-ci. Une enveloppe de 150 millions d’euros a été débloquée.

Végétalisation, accès à l’eau, santé des forêts

Les forêts, un autre grand enjeu de l'adaptation au changement climatique
Les forêts, un autre grand enjeu de l'adaptation au changement climatique© blickwinkel

Une autre enveloppe de 790 millions d’euros est prévue pour réorienter le développement urbain. L’objectif : verdir les villes et rendre les bâtiments plus efficients. Car le thermomètre grimpe facilement dans les « îlots urbains », souligne Dirk Messner. Selon le directeur de l’Office allemand de l’Environnement, la température relevée au centre des agglomérations peut être jusqu’à dix degrés supérieure à celle mesurée à la périphérie. La solution passe par l’accroissement de la couverture végétale ( arbres, parcs, etc. ), la présence d’eau ( lacs, etc. ) et par des matériaux de construction n’empêchant pas l’eau de s’infiltrer dans le sol.

L’accès à l’eau est une autre priorité du plan. L’Allemagne, qui fait face à une sécheresse persistante, va mettre en place un « Dialogue national sur l’eau ». Il aura pour ambition de définir une stratégie d’usage de cette ressource rare, qui ne se réduit pas à l’eau potable mais concerne aussi l’agriculture et l’économie.

Berlin entend aussi créer un Fonds climat pour les forêts. Il visera à restaurer et à préserver des forêts aussi naturelles que possibles, à la structure riche et à la composition diversifiée. Car les sécheresses à répétition rendent les arbres plus vulnérables aux tempêtes et aux parasites, en particulier les monocultures.

Un registre des dégâts engendrés par le réchauffement

Enfin, le gouvernement allemand va créer un registre des dommages liés au changement climatique et de leur coût. De fait, souligne la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, « si nous voulons optimiser notre adaptation (au réchauffement), il nous faut avoir une connaissance très précise des dommages et des coûts » qu’il entraîne.

Les 180 mesures du plan ont été approuvées le 21 octobre en conseil des ministres. Elles l’ont été lors de l’examen du deuxième rapport de suivi de la stratégie allemande pour l’adaptation au changement climatique, qui fait le bilan des cinq dernières années. Son constat : les trois quarts des décisions prises il y a cinq ans ont été suivies d’effet.

A.L.

Plus d’informations :

Ministère allemand de l'Environnement (en allemand)

Retour en haut de page