Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Une feuille de route pour verdir le transport aérien

Décollage programmé pour le kérosène durable

Décollage programmé pour le kérosène durable, © picture alliance / Wolfgang Minich | Wolfgang Minich

11.05.2021 - Article

En Allemagne, le gouvernement, les länder et l’industrie misent sur l’hydrogène pour verdir l’aviation. Ils viennent de signer une feuille de route pour développer à l’échelle industrielle du biocarburant utilisant la technologie « power-to-liquid  » (PtL).

Responsable en 2019 de 5,5 % des émissions de CO2 anthropiques, le transport aérien prendra-t-il le virage du développement durable à l’horizon 2030 ? C’est ce qu’espèrent les responsables politiques allemands et les représentants des industries aéronautique et pétrolière. Ils se sont accordés en fin de semaine dernière sur une feuille de route en ce sens. Leur objectif : faire décoller la technologie « power-to-liquid » (PtL) pour produire du « kérosène durable » à l’échelle industrielle.

Les signataires visent la production d’« au moins 200.000 tonnes » de ce biocarburant à l’horizon 2030. Le procédé utilise l’hydrogène vert (produit par électrolyse grâce à de l’électricité d’origine renouvelable) et le CO2 contenu dans l’air ambiant pour fabriquer un biocarburant de haute qualité.

« Power-to-liquid  »

L'hydrogène vert porte de grands espoirs afin d'accélérer le tournant énergétique dans le secteur des transports
H2 gas pump symbol with hydrogen molecule in the liquid. 3d illustration.© picture alliance / Zoonar | Alexander Limbach

C’est une technologie qui a fait ses preuves en laboratoire. Mais elle est encore loin de pouvoir produire du carburant à l’échelle industrielle. La principale raison est son coût très élevé. Il faut, par ailleurs, s’assurer que le kérosène durable résiste bien aux conditions de température très particulières du transport aérien. Il ne doit ni geler à haute altitude, ni risquer de s’enflammer.

La feuille de route pose des jalons pour ouvrir la voie à son utilisation à grande échelle. Elle contient des mesures et un calendrier pour optimiser la technologie et simultanément, pour organiser une future production à l’échelle industrielle.

Les mesures prévues couvrent un large spectre : de la création d’une plateforme de développement, de test et de démonstration de différents modes de fabrication du kérosène durable à la mise en place d’un cadre de régulation et de subventions.

Afin de consolider l’offre, le texte prévoit notamment d’imposer une proportion minimale de kérosène PtL dans les ventes de kérosène en Allemagne durant la phase de lancement. Pour créer une demande et offrir de la visibilité aux investisseurs, il prévoit aussi une obligation d’achat. Ces mesures de régulation doivent être définies de manière à ne pas fausser la concurrence, souligne le gouvernement allemand.

En développant ce carburant à base d’hydrogène vert, « nous montrons que l’aviation n’est pas en contradiction avec la protection du climat », s’est félicité le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier. « En faisant un pas décisif pour lancer l’hydrogène vert, nous entendons accroître le leadership technologique des entreprises allemandes et faire avancer le développement d’une économie de l’hydrogène à l’échelle mondiale ».

A.L.

Plus d’informations :

Roadmap (en allemand)

Office de presse et d'informations du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page