Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

De nouvelles mesures pour verdir les transports

Vers des carburants moins polluants pour décarboner les transports, un secteur clé de la transition énergétique

Vers des carburants moins polluants pour décarboner les transports, un secteur clé de la transition énergétique, © picture alliance / Zoonar | Elnur Amikishiyev

26.05.2021 - Article

Normes pour des carburants plus propres, plan de déploiement de bornes de recharge pour les véhicules électriques : l’Allemagne poursuit ses efforts pour réduire les émissions de CO2 liées aux transports.

Mauvais élève de la transition énergétique, le secteur des transports doit réduire fortement ses émissions de gaz à effet de serre. En Allemagne, le gouvernement vise une baisse de 42 % des émissions de CO2 liées aux transports à l’horizon 2030, par rapport au niveau de 1990. Il mène de front plusieurs stratégies : développement de la voiture électrique, transports en commun, mobilités douces, mais aussi le développement des biocarburants et le déploiement de nouvelles infrastructures. Le Bundestag vient d’adopter deux nouvelles mesures pour accélérer ce verdissement des Transports.

Vers des carburants 25 % moins polluants

La première impose aux fournisseurs de carburants fossiles (essence et diesel) de réduire les émissions de gaz à effet de serre de leurs produits. Les rejets devront baisser d’une année sur l’autre pour atteindre un recul de 25 % en 2030. Cela soutiendra le développement de nouveaux véhicules électriques, ainsi que la production de biocarburants et d’hydrogène vert, l’une des pistes les plus prometteuses pour l’avenir.

Parallèlement, la loi impose un recours accru aux carburants alternatifs, issus d’énergies renouvelables. Elle vise un taux de 32 % de carburants alternatifs à l’horizon 2030. C’est un chiffre très supérieur au taux de 14 % imposé par la directive européenne transposée dans le droit allemand par les députés.

Par ailleurs, la loi impose pour la première fois au transport aérien un taux de réduction des émissions de gaz à effet de serre : 0,5 % du kérosène devra provenir d’énergies renouvelables en 2026, 2 % en 2030.

Enfin, le texte accélère le recours aux biocarburants innovants. Berlin investit plusieurs milliards d’euros dans la recherche sur les biocarburants produits à partir de déchets ou de résidus (automobile) ou basés sur l’hydrogène vert (transport aérien et maritime). Inversement, la loi prévoit, dans un premier temps, de geler le taux de biocarburants de première génération. Puis, ces carburants issus de la biomasse devront décliner à partir de 2023, et la production de carburants à partir d’huile de palme sera interdite.

1 000 bornes de recharge rapide

Un millier de nouvelles bornes de recharge pour les véhicules électriques vont sortir de terre en Allemagne
Un millier de nouvelles bornes de recharge pour les véhicules électriques vont sortir de terre en Allemagne© picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Jens Büttner

A côté des biocarburants, le gouvernement allemand mise sur l’électrification des transports. Le Bundestag a adopté vendredi un projet de loi en vue de déployer 1000 nouvelles bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques. Le gouvernement va s’appuyer sur ce texte pour lancer un appel d’offres à l’échelle européenne. Il proposera l’acquisition de « lots » comprenant différents sites répartis dans des régions économiquement attractives et moins attractives. Les bornes permettront de recharger une batterie de voiture électrique à 80 % en l’espace de 20 minutes.

A l’heure actuelle, l’Allemagne compte un peu plus de 30.000 bornes de recharge normale et 5.000 bornes de recharge rapide réparties sur tout le territoire.

A.L.

Plus d’informations :

Réduction de la pollution liée aux carburants (en allemand)

Déploiement de 1 000 bornes de recharge rapide (en allemand)

Retour en haut de page