Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Climat : un risque croissant pour l’Allemagne

Les canicules et les événements climatiques extrêmes devraient devenir plus fréquents en Allemagne en raison changement climatique. Le sud-ouest et l'est du pays sont particulièrement concernés

Les canicules et les événements climatiques extrêmes devraient devenir plus fréquents en Allemagne en raison changement climatique. Le sud-ouest et l'est du pays sont particulièrement concernés, © picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild | Sebastian Kahnert

15.06.2021 - Article

Canicules, sécheresses, fortes précipitations : les événements climatiques extrêmes vont se multiplier en Allemagne au XXIe siècle. C’est ce conclut une analyse publiée par des experts de 25 administrations fédérales. Il n’est toutefois pas trop tard pour agir.

Trois années consécutives de sécheresse ont marqué les esprits : en Allemagne, l’impact du changement climatique est déjà une réalité tangible. Mais ce n’est qu’un début, mettent en garde les experts de 25 administrations et institutions fédérales dans une Analyse des effets climatiques et des risques (KWRA). Au cours des décennies à venir, l’Allemagne sera de plus en plus exposée à des épisodes de sécheresse, de canicule, de fortes précipitations et d’inondations.

+ 1,6°C depuis 1881

Les températures ont déjà augmenté de 1,6°C par rapport à l'ère pré-industrielle en Allemagne. Les épisodes de canicule sont plus fréquents, notamment dans les grandes villes. Ici, à Berlin
Les températures ont déjà augmenté de 1,6°C par rapport à l'ère pré-industrielle en Allemagne. Les épisodes de canicule sont plus fréquents, notamment dans les grandes villes. Ici, à Berlin© picture alliance/dpa | Kay Nietfeld

Selon les auteurs, depuis 1881, la température annuelle moyenne a déjà augmenté de 1,6°C. « C’est plus que la hausse de la température mondiale » (+ 1,1°C), observe Tobias Fuchs, directeur du département Climat et Environnement du Deutscher Wetterdienst (l’équivalent allemand de Météo France). En Allemagne, « le nombre de jours de chaleur (plus de 30°C) a presque triplé. Les précipitations ont augmenté de 27 % ». A l’inverse, on recense 49 % de jours de gel de moins qu’en 1951. Et la durée annuelle d’ensoleillement, qui avait baissé entre 1951 et 1980 (-11 %), est repartie à la hausse depuis 1981 (+17 %).

L’analyse passe au peigne fin plus de 100 conséquences du réchauffement climatique et leurs interactions. Les dommages à venir concerneront la nature, mais aussi l’économie et la santé humaine. Ils découleront des effets en cascade de la dégradation déjà avérée des écosystèmes tels que les sols, les forêts et les eaux.

Ainsi, si peu de régions sont encore touchées par des canicules, des sécheresses et des précipitations très intenses, elles seront beaucoup plus nombreuses d’ici au mitan du siècle. C’est au sud et à l’ouest du pays que la transformation du climat sera la plus importante. Le sud-ouest et l’est seront les plus touchés par les événements climatiques extremes.

De leur côté, les fleuves et les vallées fluviales souffriront des risques spécifiques liésaux crues et à la baisse des étiages. Dans la seconde moitié du siècle, les côtes seront à leur tour menacées par la hausse du niveau de la mer. A Cuxhaven, sur la mer du Nord, le niveau de l’eau a déjà grimpé de 42 cm depuis 1843. Mais le phénomène prendra une ampleur bien supérieure après 2050.

Menace sur les écosystèmes, l’économie et la santé humaine

Avec l’intensité du changement climatique augmenteront aussi les risques pour l’économie et la santé humaine : mortalité liée à la canicule, surtout dans les villes, pénuries d’eau pour alimenter les sols, dégradation des écosystèmes pénalisant l’agriculture, la sylviculture et le transport de marchandises, dégâts dus aux fortes pluies, aux crues et aux inondations, lente évolution de la flore et de la faune allant jusqu’à faire émerger de nouveaux parasites et pathogenes.

Tout n’est pas écrit, affirment toutefois les auteurs. Et le pire n’est pas certain. Deux scénarios sont encore possibles pour la moitié (2031-2061) et la fin du siècle (2071-2100). Le premier, pessimiste, prévoit une hausse de la température moyenne de 3°C au mitan du siècle et de 5,5°C dans ses dernières décennies. Le second est plus optimiste. Il permettrait, grâce à des mesures d’atténuation, de limiter le réchauffement en Allemagne à 2,3°C au milieu du siècle et à 3,9°C d’ici à 2100.

« C’est maintenant qu’il faut agir »

L’heure est donc à l’action. « C’est maintenant qu’il faut agir », a souligne Dirk Messner, directeur de l’Office allemand pour l’Environnement (UBA). La liste des actions à entreprendre est longue : mesures de protection contre les crues et la montée des mers, arrêt de la surexploitation des eaux, des sols et de l’air, verdissement massif des espaces et des bâtiments, transformation des villes et des paysages pour en faire des « éponges qui absorbent et restituent les eaux », réduction des surfaces bitumées, etc.

« L’Allemagne a besoin de plus d’arbres, de plus de verdure sur les toits et de plus d’espace pour les fleuves », juge aussi Svenja Schulze. Pour la ministre fédérale de l’Environnement, il faut même « faire vite car nombre de mesures requièrent du temps ». Le temps qu’un arbre pousse dans l’espace urbain et dispense son ombre à la ville surchauffée, par exemple.

Simultanément, il faut veiller à l’organisation de la transition. « Il importe que tous les niveaux de décision politique soient impliqués », au premier rang desquels les communes, souligne Mme Schulze. Selon la ministre, le gouvernement va mettre en place dès le mois de juillet un centre de conseil pour les acteurs municipaux. Il mise également sur des managers de l’adaptation au changement climatique. Enfin, dans un second temps, il mettra en place un cadre financier et juridique fiable pour favoriser cette adaptation.

A.L.

Plus d’informations :

Office fédéral pour l'Environnement (UBA) (en allemand)

Interview de Dirk Messner, président de l'UBA (en allemand)

Les effets concrets du changement climatiques sur la nature, l'économie et la santé humaine (en allemand)

Ministère allemand de l'Environnement (en allemand)

Bilan de la stratégie allemande d'adaptation au changement climatique (2020) (en allemand)

 

Retour en haut de page