Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Bärbel Kofler à l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes

Exercice de protection civile

Exercice de protection civile, © picture alliance/dpa/Matthias Balk

14.10.2021 - Article

À l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes naturelles le 13 octobre, la déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères, Bärbel Kofler, a déclaré :

La prévention des catastrophes est une nécessité vitale.

L’année dernière nous l’a rappelé avec beaucoup de véhémence. Les inondations dans l’ouest de l’Allemagne et les terribles incendies de forêt en Méditerranée ne sont que quelques exemples survenus tout près de nous.

On sait depuis longtemps que les phénomènes météorologiques extrêmes augmentent partout en nombre et en intensité, également à cause du changement climatique. En particulier la responsabilité indivisible qui nous incombe de stopper le changement climatique nous impose une action commune.

Partout dans le monde, nous devons donc prévenir les catastrophes naturelles ensemble et avec détermination. J’espère voir le nouveau gouvernement fédéral jouer un rôle majeur dans cette lutte.

Concrètement, cela signifie que nous devons renforcer les trois domaines suivants : premièrement, la perception du risque de catastrophes et la détection précoce des dangers ; deuxièmement, la prise de conscience que les catastrophes se conditionnent, se chevauchent et se renforcent mutuellement ; troisièmement, la prévention des catastrophes et la préparation à de telles situations.

Contexte :
En 1989, les Nations-Unies ont déclaré le 13 octobre Journée internationale de la prévention des catastrophes afin de sensibiliser encore davantage, notamment l’opinion publique, à ce sujet.
D’après le rapport mondial des catastrophes World Disaster Report, 83 % des catastrophes des dix dernières années sont dues à des phénomènes météorologiques extrêmes, renforcés encore notamment par les effets du changement climatique. Une meilleure adaptation aux risques croissants de phénomènes météorologiques extrêmes constitue de ce fait une priorité de l’aide humanitaire du ministère fédéral des Affaires étrangères. Les partenaires humanitaires bénéficient d’un soutien destiné à préparer encore mieux les communes des régions plus spécialement menacées à affronter ce genre de phénomène.
Un élément important de l’ensemble des mesures adoptées est l’aide humanitaire préventive qui agit rapidement en s’appuyant sur des prévisions et des analyses du risque concrètes. Cette approche vise à mieux prévoir les risques de catastrophes et à minimiser leurs répercussions. Son efficacité a déjà été démontrée à plusieurs reprises : par exemple, dans le contexte des inondations au Bangladesh ou des hivers extrêmes en Mongolie. Le ministère fédéral des Affaires étrangères s’est fixé comme objectif de consacrer jusqu’en 2023 cinq pour cent de ses fonds d’aide humanitaire à la prévention.

Retour en haut de page