Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Un partenariat contre le changement climatique

Heidelberg, ville allemande C40

Heidelberg, ville allemande C40, © picture alliance / Zoonar

02.05.2022 - Article

Aux quatre coins de la planète, les villes du C40 se soutiennent mutuellement sur la voie de la durabilité. Un réseau mondial au sein duquel l’Allemagne prend une part active.

Qu’est-ce que le réseau C40 ?

Le C40 (Cities Climate Leadership Group) regroupe aujourd’hui 97 métropoles, soit plus de 700 millions d’habitants à travers le monde, qui unissent leurs efforts pour lutter contre le changement climatique et mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat. La majorité de la population mondiale vit en effet dans de grandes villes qui concentrent environ 80 % de la production économique mondiale et sont responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre. Les dirigeants des villes du C40 se réunissent tous les trois ans. En 2022, ils se retrouveront du 19 au 21 octobre à Buenos Aires, en Argentine.  

Quel est le rôle de l’Allemagne dans le C40 ?

En 2006, Berlin, la capitale allemande, comptait parmi les membres fondateurs du groupe C20, devenu depuis C40. Outre Berlin, la ville de Heidelberg fait également partie du C40. De nombreux projets sont soutenus par la Facilité de financement des villes du C40 (« C40 Cities Finance Facility (CFF) ») créée en 2016 et abondée par la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne grâce à des fonds du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Comment une ville devient-elle membre du réseau C40 ?

Pour faire partie du réseau, les villes doivent prouver leur engagement en faveur de la protection du climat et de la durabilité en respectant des objectifs précis.

Comment l’action du C40 se traduit-elle concrètement ?

Le CFF soutient à l’heure actuelle 16 projets à travers le monde, parmi lesquels la construction d’une « autoroute cyclable » de 25 kilomètres à Bogota, la capitale colombienne. Un autre projet concerne le corridor zéro émission sur la Eje 8 Sur, l’artère principale de Mexico, où 180 000 passagers seront transportés chaque jour à bord de bus électriques. On peut citer encore le programme de renaturation déployé à eThekwini (Durban), en Afrique du Sud, qui consister à nettoyer 3 000 des 7 400 kilomètres de cours d’eau de l’espace urbain et empêcher les crues incontrôlées en cas d’intempéries.

© www.deutschland.de

Retour en haut de page