Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Covid-19 : L'imagerie médicale au Service des patients

Clichés montrant l’évolution des poumons d’un patient atteint du Covid-19 à Stuttgart.

Clichés montrant l’évolution des poumons d’un patient atteint du Covid-19 à Stuttgart., © (c) picture alliance/ Sebastian Gollnow/dpa

15.04.2020 - Article

À Stuttgart, des radiologues veulent lancer une étude basée sur l’imagerie médicale pour comprendre et traiter la maladie. À Iéna, l’intelligence artificielle est mise à profit pour accélérer le diagnostic.

Comment reconnaître le Covid-19, et le traiter pour empêcher son aggravation ? Le nouveau coronavirus place les médecins et chercheurs du monde entier dans une course contre la montre pour résoudre une équation à plusieurs inconnues. Les services d’imagerie des CHU, en position stratégique dans le dépistage et la compréhension de la maladie, cherchent des réponses.

À Stuttgart (sud-ouest de l’Allemagne), le Professeur Götz Martin Richter, directeur médical du Centre radiologique du CHU, a déposé une demande d’autorisation auprès de la Commission d’éthique de l’Ordre des médecins, selon les médias allemands. Il propose de réaliser une étude sur les scanners de patients atteints du Covid-19.

Trouver un traitement, étudier les séquelles possibles

Son projet est de constituer une base de données à partir des images obtenues par tomodensitométrie (TDM) sur plus de 250 patients de tous âges. Il souhaite comparer systématiquement l’imagerie et les prélèvements de laboratoire pour mieux comprendre comment les symptômes de la maladie évoluent et pouvoir les traiter. Il entend aussi étudier les effets secondaires du virus à long terme sur les patients guéris.

L’équipe du professeur Richter dispose pour l’heure de scanners réalisés sur des patients âgés de 21 ans à 89 ans. « Le virus ne connaît pas d’âges », souligne le médecin, qui invite les jeunes adultes à ne pas le sous-estimer. L’étude est envisagée sur une durée d’au moins dix-huit mois. Elle pourrait cependant intégrer des équipes d’autres CHU à Fribourg-en-Brisgau, Ulm ou Tübingen. En effet, plus la base de données sera riche, plus les chercheurs seront à même de tirer des conclusions en vue d’un traitement.

En attendant, beaucoup de radiologues cherchent à affiner le dépistage du Covid-19. L’un des enjeux est, en effet, de distinguer la maladie d’une pneumopathie bactérienne classique. À Iéna, en Thuringe (est de l’Allemagne), les médecins de l’Institut de radiologie diagnostique et interventionnelle ont ainsi décidé de mettre à profit l’intelligence artificielle. Utilisée dans les cas d’urgence, elle permet de réperer les zones suspectes sur l’image en une fraction de seconde. À Iéna, les radiologues l’ont entraînée à répérer les lésions caractéristiques du Covid-19 pour fiabiliser et accélérer leur diagnostic.

A.L.

 

Retour en haut de page