Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Herrmann von Helmholtz, une vie pour la science

Le physiologiste et physicien allemand Hermann von Helmholtz (1821-1894)

Le physiologiste et physicien allemand Hermann von Helmholtz (1821-1894), © picture-alliance / akg-images | akg-images

09.07.2021 - Article

Il a donné son nom à la plus importante organisation pour la promotion et le financement de la recherche d’Allemagne. Deux cents ans après sa naissance, il inspire les chercheurs jusqu’à aujourd’hui. Qui était Herrmann von Helmholtz (1821-1894) ?

Dans la cour d’entrée de l’Université Humboldt de Berlin, sur la prestigieuse avenue Unter den Linden, il est représenté en pied, le regard sérieux et la main gauche appuyée sur une pile de livres. Herrmann von Helmholtz semble prêt à laisser l’universalité de son savoir infuser les esprits des étudiants. A sa droite et à sa gauche, les statues des frères Humboldt et du physicien Max Planck, trois incarnations du génie scientifique allemand des XIXe et XXe siècles. « Une disposition logique », selon l’historien Dieter Hoffmann. « Il existe une succession claire et un lien substantiel : Humboldt a été le premier, il a embrassé la nature du regard. Helmholtz a suivi, il a embrassé la physique dans son ensemble et non plus des parties. Et finalement, Max Planck a encore resserré la perspective en gardant le grand Tout à l’esprit ».

Qui était Herrmann von Helmholtz, médecin, physiologue et physicien, né il y a 200 ans, le 31 août 1821 ? Il a été l’un des pionniers de la science contemporaine, et l’un des derniers esprits universels. Il est revendiqué comme un précurseur tant par les médecins que par les physiciens. Ses découvertes multiples inspirent les chercheurs jusqu’à aujourd’hui. Il incarne la transdisciplinarité. Et surtout il représente l’idéal d’une vie au service de la science.

Son destin n’était pas tracé. Helmholtz naît (sans particule) en1821 à Potsdam, dans la famille d’un enseignant et proviseur de lycée. Le salaire modeste de son père ne lui permet pas d’entreprendre des études de physique, discipline réputée à l’époque être « un art qui ne permet pas de vivre ». Il opte alors pour une formation médicale à l’Institut médico-chirurgical Friedrich Wilhelm de Berlin, financée en contrepartie d’un service militaire de huit ans. Il fera finalement carrière comme professeur de physiologie à Königsberg, Bonn et Heidelberg, avant d’être appelé à Berlin comme professeur… de physique. Il sera anobli en 1883.

Le médecin devenu physicien

C’est un esprit curieux toujours en éveil. Il aime expérimenter. Il nourrit aussi une passion pour les arts, et notamment pour le piano qu’il pratique quotidiennement. Il mêle passion et découverte, en étudiant notamment l’optique et l’acoustique. Ses recherches sont d’abord médicales, mais elles le mènent toujours plus loin dans le domaine de la physique au point de faire de lui un vrai physicien. Son invention la plus connue est l’ophtalmoscope, qui permet de réaliser un fond d’œil. Mise au point dès 1850/51, l’appareil a très vite fait le tour du monde et contribué à établir la science ophtalmologique.

Ce n’est, cependant, que l’une des nombreuses expressions de sa créativité. Helmholtz étudie aussi avec minutie le fonctionnement du piano, la manière dont le marteau frappe les cordes et dont l’instrument produit des ondes sonores. C’est en se basant sur ses recherches que le facteur de pianos C.F. Theodore Steinway conçoit un instrument à queue permettant d’obtenir un son unique beaucoup plus brillant. Les deux hommes se rencontrent à Berlin en 1873. Le procédé équipe toujours les pianos Steinway contemporains.

On doit aussi à Helmholtz l’étude de la résonnance en acoustique, et la création du résonateur. Cet instrument  absorbe certaines fréquences sonores pour permettre une meilleure acoustique. Il équipe encore nos instruments de musique, haut-parleurs et salles de concert et de conférence.

Communauté Helmholtz

Aujourd’hui, la Fondation Helmholtz est la plus importante organisation de promotion et de financement de la recherche en Allemagne
Aujourd’hui, la Fondation Helmholtz est la plus importante organisation de promotion et de financement de la recherche en Allemagne© picture alliance / Sven Hoppe/dpa | Sven Hoppe

Le couronnement de la carrière d’Herrmann von Helmholtz a été la création à Berlin de la Physikalisch-Technische Reichsanstalt (PTR), le premier centre scientifique extra-universitaire au monde. Il l’a dirigé, y a enseigné et y a reçu de nombreuses personnalités de l’époque.  Et jusqu’à aujourd’hui, cet établissement assure le rayonnement de ses recherches à travers le monde. Il est, en effet, l’ancêtre de l’actuelle Communauté Helmholtz, la plus importante organisation de financement de la recherche en Allemagne.

La Communauté Helmholtz emploie plus de 43.000 collaborateurs dans 18 instituts de recherche de pointe pour un budget annuel de plus de  cinq milliards d’euros. Sa mission est de soutenir les objectifs de la politique de recherche allemande et de contribuer à résoudre les grandes questions qui occupent la société, la science et l’économie dans six domaines (énergie, Terre et environnement, santé, aéronautique, information, espace et transports).

De renommée internationale, les instituts Helmholtz comptent plusieurs centres de recherche de premier plan comme le centre océanographique GEOMAR de Kiel, l’Institut Alfred-Wegener de Bremerhaven, l’institut Jülich, le synchrotron DESY, le centre Hereon, le centre aérospatial allemand (DLR) ou encore l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), qui fonctionne également comme un établissement de l’enseignement supérieur.
A.L.

Retour en haut de page