Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Exposition : Karl Marx et le capitalisme

(g.) Portrait de Karl Marx, Hanovre, 1867; (dr.) Exemplaire personnel possédé par Karl Marx de son oeuvre maîtresse, « Das Kapital

(g.) Portrait de Karl Marx, photographie historique par Friedrich Wunder, Hanovre, 1867; (dr.) Exemplaire personnel possédé par Karl Marx de son oeuvre maîtresse, « Das Kapital ». Les annotations témoignent de l’évolution permanente de sa pensée. Editions Otto Meissner Hamburg, 1867, © International Institute of Social History, Amsterdam

22.02.2022 - Article

Qu’est-ce que le capitalisme ? Jusqu’au 21 août, le Musée historique allemand, à Berlin, explore la vie et l’œuvre de l’un de ses premiers grands théoriciens : Karl Marx (1818-1883). Un voyage au temps de l’industrialisation, avec des prolongements contemporains.

Honnie par les uns pour avoir inspiré des dictatures, admirée par les autres pour son analyse perspicace de la réalité économique et sociale de l’industrialisation, la pensée de Karl Marx (1818-1883) connaît un regain d’intérêt depuis la crise financière et économique de 2008/2009. Les nouvelles mutations que traverse le capitalisme au XXIe siècle invitent à s’y replonger. C’est ce que propose le Musée historique allemand (DHM) de Berlin dans une exposition intitulée « Karl Marx et le capitalisme ». Présentée jusqu’au 21 août, elle décrit l’époque du philosophe, les méandres de sa pensée et l’actualité de ses analyses.

Les bouleversements du XIXe siècle

Vue de l’exposition « Karl Marx et le capitalisme », présentée au Musée historique allemand, à Berlin, jusqu’au 21 août 2021
Vue de l’exposition « Karl Marx et le capitalisme », présentée au Musée historique allemand, à Berlin, jusqu’au 21 août 2021© Musée historique allemand/Yves Sucksdorff

C’est un voyage dans le temps. Il nous transpose dans les bouleversements économiques, sociaux et culturels immenses qui furent ceux de l’industrialisation de l’Europe, au XIXe siècle. L’exposition montre des objets qui en furent les témoins : une machine à vapeur, un métier à tisser, une montre de poche créée pour la proclamation de la journée de huit heures, une installation qui plonge le visiteur dans les bruits et les odeurs d’une usine du XIXe siècle.

Des tableaux, des dessins, des photos, des affiches, des manuscrits et des objets personnels ayant appartenu à Karl Marx nous guident sur les traces du philosophe. Journaliste, penseur, économiste, activiste politique, l’auteur du « Capital » a été l’un des premiers analystes du capitalisme en train de naître. Et l’un des plus influents.

Marx et ses contradictions

Mais sa pensée n’a jamais été un bloc monolithique. C’est même le contraire. Elle n’a pas cessé d’évoluer, de se développer, voire de se contredire. Elle est d’ailleurs restée inachevée. En témoigne l’exemplaire personnel que Marx possédait de son œuvre maîtresse, « Das Kapital ». L’ouvrage est rempli d’annotations.

« L’exposition montre les déplacements de Marx, ses réactions, l’évolution de ses théories et ses contradictions », indique DHM. A titre d’exemple, Marx, qui était issu d’une famille juive convertie au protestantisme, soutenait le mouvement d’émancipation des juifs. Mais il associait le judaïsme et le monde du capital dans une critique à la tonalité antisémite. De même, il défendait les droits sociaux femmes mais il ne soutenait pas leurs revendications pour des droits politiques.

Marx d’hier à aujourd’hui

Le parcours se déploie en sept grands chapitres : les controverses sociales et religieuses, l’antisémitisme, la révolution et la violence, la vision de Marx des technologies nouvelles, la destruction de la nature, les crises économiques globales et les mouvements internationaux de protestations et d’émancipation.

« En replaçant Marx et ses idées dans leur contexte historique, l’exposition entend aussi s’interroger sur leur actualité », explique Sabine Kitter, sa commissaire. « Nombreux sont les thèmes embrassés par Marx, en tant qu’analyste d’une époque pleine de bouleversements, qui trouvent un écho aujourd’hui. »

Marx et Wagner, deux pôles pour tenter de comprendre le capitalisme

Le musée va même beaucoup plus loin. Il pose la question : qu’est-ce que le capitalisme ? « Nous en avons tous une certaine idée », dit Raphaël Gross, président du DHM. « Mais nous n’avons pas tous la même ».

Le musée annonce ainsi une seconde exposition parallèle, qui ouvrira ses portes le 8 avril. Elle sera consacrée à Richard Wagner (« Wagner et le sentiment allemand »), un contemporain exact de Marx (1813-1883). Son objet : explorer la vie et l’œuvre du compositeur en parallèle de celle du philosophe comme deux pôles opposés, deux visions de l’histoire économique, sociale et culturelle en train de sa faire.

« Il nous importait, en tant que musée d’histoire, de considérer Marx et Wagner dans leur contexte historique et de comprendre leurs œuvres sous ce prisme », explique M. Gross. « J’espère, par là, contribuer aussi à une meilleure compréhension de leur réception au XXe et au XXIe siècles. »

A.L.

Marx et le capitalisme
Exposition au Musée historique allemand de Berlin jusqu’au 21 août 2022

Wagner et le sentiment allemand
Exposition au Musée historique allemande de Berlin du 8 avril au 11 septembre 2022

En savoir plus (en allemand/ anglais)

 

Retour en haut de page