Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Et apparut le sapin de lumière…

Symbole de Noël à lui tout seul, l'arbre de Noël remonte à une tradition ancienne d'origine à la fois païenne et chrétienne qui puise ses racines en Alsace et en Allemagne.

Symbole de Noël à lui tout seul, l'arbre de Noël remonte à une tradition ancienne d'origine à la fois païenne et chrétienne qui puise ses racines en Alsace et en Allemagne., © picture alliance/Monika Skolimowska/dpa-Zentralbild/dp

20.12.2019 - Article

À la veillée de Noël, ils scintillent de mille feux dans les rues et les foyers. Symbole de Noël à lui tout seul, l'arbre de Noël remonte à une tradition ancienne d'origine à la fois païenne et chrétienne qui puise ses racines en Alsace et en Allemagne.

L'arbre vert apparaît très tôt en Allemagne occidentale, dans les régions situées à l'ouest d'une ligne rejoignant Brême à Nuremberg. Le premier arbre de Noël référencé par les historiens a vu le jour en 1521 en Alsace. Il est sans doute décoré au départ de fleurs en papier, de pommes, de dattes et de noix, et il symbolise la vie et la fécondité face à la stérilité et à l'engourdissement hivernal. Ce n'est qu'à partir du 18ème siècle qu'il commence à s'illuminer. Les bougies en font un symbole de lumière et d'émerveillement.

Au 16ème siècle, Martin Luther et d'autres réformateurs font de l'arbre le symbole de Noël des protestants, tandis que la crèche reste l'apanage des catholiques. Mais au début du 19ème siècle, lors des guerres contre Napoléon, le sapin devient un symbole de l'identité allemande, dans lequel se retrouvent les deux confessions.

En Allemagne, l'arbre de Noël s'est d'abord imposé dans les corporations et confréries, puis dans les familles aristocratiques et aisées. La tradition ne s’est répandue dans toutes les couches de la société, à la ville aussi bien qu'à la campagne, que vers la fin du 19ème siècle.

Mais elle s’est diffusée très vite et exportée bien au-delà des frontières. La Maison-Blanche, par exemple, a son sapin « national » depuis 1891, et les Américains continuent d'observer la coutume avec ferveur. En France, elle s'est imposée vers la fin du 19ème siècle. Alors qu'il était presque impossible de trouver un sapin sur les marchés de Paris en 1860, l'arbre se compte bientôt par milliers dans les décennies qui suivent.

Aujourd'hui, le sapin illuminé de bougies et de guirlandes n'a rien perdu de son pouvoir d'émerveillement. Mais, reflet de son époque, il est aussi devenu un facteur économique, et un objet d'attention pour les écologistes.

A.L.

Retour en haut de page