Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Exposition : les couleurs de l’antique

Reconstruction polychrome (variante C) d’un archer, dit Paris

Reconstruction polychrome (variante C) d’un archer, dit Paris, habillé en cavalier des peuples nordiques et orientaux voisins, issu du fronton occidental du temple d’Aphaia (Grèce), marbre, pigments naturels, détrempe à l’œuf, plomb, bois, H. 96 cm, 2019. Collection de sculptures de la Liebieghaus (Liebieghaus Polychromy Research Project), Francfort/m., Inv. St.P 947, © Liebieghaus, collection de sculptures – Norbert Miguletz

10.02.2020 - Article

Une exposition à Francfort/M. reconstitue la polychromie des statues grecques et romaines pour offrir une fascinante exploration du monde antique.

Phidias, Lysippe, Praxitèle : leurs sculptures au dessin et au mouvement parfait dans le marbre immaculé nous émerveillent. Mais sait-on que ce drapé blanc impeccable résulte de l’usure du temps ? Les statues de la Grèce et de la Rome antiques étaient ornées de couleurs chatoyantes qui, peut-être, choqueraient nombre de nos contemporains. Comment faut-ils se les représenter ? Une exposition vient d’ouvrir ses portes au musée Liebieghaus de Francfort-sur-le-Main nous pour aide à explorer la statuaire antique avec des yeux nouveaux.

Vue de l’exposition BUNTE GÖTTER - GOLDEN EDITION. Die Farben der Antike
Vue de l’exposition « BUNTE GÖTTER - GOLDEN EDITION. Die Farben der Antike »© Liebieghaus, collection de sculptures - Norbert Miguletz

Intitulée « Des dieux multicolores – Édition or. Les couleurs de l’Antique » (jusqu’au 30 août 2020), elle présente plus d’une centaine d’objets provenant de grands musées du monde entier (British Museum de Londres, Museo Archeologico de Naples, Ny Carlsberg Glyphothek de Copenhague, Collections nationales d’art de Dresde, etc.), dont 60 reconstitutions en couleur et 22 dessins.

La plupart des reconstitutions ont été réalisées ces dernières années, mais certaines datent du XIXe siècle. Elles sont en grande partie le fruit du travail de deux archéologues, Vinzenz Brinkmann, également directeur de la collection de sculptures du musée Liebieghaus, et Ulricke Koch-Brinkmann. Elles offrent un reflet du dernier état de la recherche, et permettent d’appréhender, à travers la polychromie, des statues la diversité du monde antique.

L’exposition est une version étoffée d’une précédente exposition. Celle-ci avait dévoilé pour la première fois les statues antiques dans leur polychromie en 2003, à Munich. Après la Bavière, elle avait fait le tour du monde (Athènes, Istanbul, Copenhague, Londres, Malibu, Mexico, Berlin, Rome, Vienne, San Francisco) et été vue par près de trois millions de personnes.

A.L.

« BUNTE GÖTTER –GOLDEN EDITION. Die Farben der Antike  »
Exposition du musée Liebieghaus de Francfort jusqu’au 30 août 2020

Plus d'informations (en allemand)

Retour en haut de page