Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Journée de la langue maternelle : L’Allemagne, une mosaïque linguistique

Kreppl, Berliner, Krapfen : plusieurs noms pour une seule et même pâtisserie !

Kreppl, Berliner, Krapfen : plusieurs noms pour une seule et même pâtisserie !, © picture alliance / dpa - Roland Weihrauch

21.02.2020 - Article

Langue aux multiples facettes, l’allemand réunit pas moins de 16 groupes de dialectes régionaux. À l’occasion de la Journée de la langue maternelle, partons à la découverte de cette spécialité germanique !

Le 21 février, on célèbre la Journée de la langue maternelle et, cette année, cela coïncide aussi avec le vendredi du carnaval. Cela signifie que partout en Allemagne, on se déguise, on s’amuse et on mange des beignets ! Si cette dernière tradition est respectée dans tout le pays, le nom des beignets, lui, varie selon les régions : « Berliner  » à Cologne, « Krapfen  » en Bavière, «  Kreppl » à Mayence, « Pfannkuchen » à Berlin. Différents noms pour une même pâtisserie, la véritable spécialité ici, c’est donc plutôt cette pléthore de dialectes !

Les linguistes classent les dialectes parlés en Allemagne en 16 grands groupes. Ainsi, dans le sud-ouest du pays, on « schwätzt » en alémanique, plus au nord on « babbelt » en hessois tandis qu’à Hambourg, on « schnackt  ». Mais il ne suffit pas de variations de vocabulaire. Pour considérer qu’il s’agit d’un dialecte, il faut que ce dernier forme un système linguistique régi par ses propres règles, spécifique à un groupe donné et doté d’une mélodie linguistique caractéristique. Le mot « dialecte » vient lui-même du grec et signifie « parler ensemble ».

Jusqu’à la fin du Moyen-Âge, sur le territoire de l’actuelle Allemagne, les érudits et les membres du clergé parlaient et écrivaient en latin tandis que le peuple s’exprimait dans différents dialectes. Avec le morcellement des États et la forte sédentarité de la population, des parlers locaux se sont constitués au fil du temps.

Ce n’est qu’à l’époque moderne qu’une langue uniforme s’est peu à peu imposée, uniquement à l’écrit dans un premier temps. Aujourd’hui, le « Hochdeutsch » (« haut allemand ») est la langue standard.

Peu importe donc le land que vous choisirez pour y suivre des cours d’allemand : l’enseignement se fera partout en « hochdeutsch ». Mais dans certains länder où le dialecte est très présent, comme la Bavière, la Souabe ou la Saxe, il peut parfois s’avérer difficile de comprendre certains habitants du cru. On peut se consoler en se disant qu’on fait ainsi l’expérience d’un héritage culturel exceptionnel. En Allemagne, de moins en moins de gens emploient un dialecte. Il y a dix ans, l’Unesco a même inscrit le bavarois sur son Atlas des langues en danger dans le monde.

Jeu-concours

Pour la Journée internationale de la langue maternelle, deutschland.de organise un jeu-concours. Du 17 au 28 février 2020, vous pouvez vous inscrire ici et gagner un traducteur numérique portable ou des kits d’apprentissage de l’allemand !

© www.deutschland.de

Retour en haut de page