Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Berlinale : le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient les rencontres à travers le cinéma

Berlinale 2020 - gala d’ouverture

Berlinale 2020 - gala d’ouverture, © dpa/picture-alliance

26.02.2020 - Article

Plus de 340 histoires du monde entier : la Berlinale montre la manière dont le cinéma rapproche les individus et les cultures des quatre coins du monde. Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient des projets sélectionnés du plus grand festival cinématographique ouvert au public.

Berlinale 2020 - fête d’ouverture
Berlinale 2020 - fête d’ouverture© dpa/picture-alliance

Tous les ans, en février, Berlin est pendant une semaine le lieu de rencontre des metteurs en scène, acteurs, producteurs et journalistes de cinéma de plus de 90 pays. Le Festival international du film de Berlin, plus connu sous le nom de Berlinale, est le grand rendez-vous de la culture cinématographique mondiale dans la capitale allemande. Chaque année, dans le froid de février, ils sont plus de 400 000 à faire la queue devant les points de vente pour essayer d’obtenir un billet pour des longs métrages de Mongolie, des courts métrages lituaniens ou encore des documentaires brésiliens.

Depuis maintenant 70 ans, la Berlinale prouve que le cinéma en tant que plateforme mondiale est à même de promouvoir le dialogue interculturel. Le ministère fédéral des Affaires étrangères apporte son concours à des projets sélectionnés du Festival.

« Berlinale Talents » : mise en réseau des jeunes talents

« Berlinale Talents » 2019 : des jeunes cinéastes du monde entier
« Berlinale Talents » 2019 : des jeunes cinéastes du monde entier© Bettina Ausserhofer / Berlinale 2019

« Berlinale Talents » est une initiative du Festival international du film de Berlin et l’un des premiers promoteurs de talents au monde ainsi que l’une des principales plateformes d’échange pour les jeunes cinéastes d’avenir. Chaque année, des talents exceptionnels issus des différents corps de métier du cinéma (réalisation, production, art dramatique, scénario, caméra, montage, scénographie, critique, exploitation internationale, distribution, musique, création sonore) sont invités en février à participer aux « Berlinale Talents ». Pendant six jours, ils profitent d’un vaste programme de discussions, d’ateliers et de rencontres de réseaux.

Du Népal à l’Afrique du Sud en passant par la Géorgie :

Au total, 255 talents venus de plus de 80 pays y participent en 2020. En adéquation avec le thème de « Collectives » choisi pour cette année, ces talents auront l’occasion de rencontrer plus de 150 cinéastes, militants et artistes issus de l’industrie cinématographique et de la société civile pour échanger.

Le « World Cinema Fund » : pour la promotion de la diversité cinématographique dans le monde

Des images insolites et des histoires fortes venant de régions où il n’y a pas beaucoup d’infrastructures pour tourner ou montrer des films : depuis plus de 15 ans, le « World Cinema Fund » promeut, dans le cadre de la Berlinale, des films qui le plus souvent n’auraient aucune chance de voir le jour sans soutien. Il permet ainsi la création de films qui transmettent des images authentiques des régions auxquelles ils sont consacrés. L’Amérique latine, l’Afrique, le Proche-Orient et l’Asie centrale comptent parmi les régions qui bénéficient en priorité de son aide. Ce fonds soutient à la fois la production de films et leur distribution dans les salles de cinéma allemandes. Le « World Cinema Fund  », subventionné par le ministère fédéral des Affaires étrangères renforce ainsi la diversité de la culture cinématographique dans le monde et dans les salles de cinéma en Allemagne.

L’« Africa Hub » : une plateforme pour le cinéma africain

Le « Berlinale Africa Hub » : un forum international qui met à l’honneur l’Afrique
Le « Berlinale Africa Hub  » : un forum international qui met à l’honneur l’Afrique© Lia Darjes / European Film Market 2019

L’image de l’Afrique véhiculée par les films européens ou américains est souvent entachée de nombreux clichés. Mais quelles sont les histoires que raconte le cinéma africain sur les différents pays et cultures de son continent ? Et comment soutenir les talents du cinéma africain ? Permettre à la culture cinématographique africaine d’accroître sa portée internationale est une contribution importante au dialogue interculturel.

C'est pourquoi, au cours des dernières années, le ministère fédéral des Affaires étrangères a accordé son soutien à un pavillon africain sur l’« European Film Market » de la Berlinale, dans le but d’organiser des rencontres entre des cinéastes africains et des producteurs allemands. En 2020, le pavillon est d’ores et déjà bien établi et devrait devenir autonome grâce aux contributions des sociétés cinématographiques africaines. Le pavillon de cette année met tout particulièrement en lumière le cinéma soudanais.

Retour en haut de page