Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Dresde retrouve l’éclat de ses Maîtres Anciens

La Galerie des Maîtres Anciens vient de rouvrir ses portes après sept années de travaux

La Galerie des Maîtres Anciens vient de rouvrir ses portes après sept années de travaux, © ZB

04.03.2020 - Article

La célèbre Galerie des Maîtres Anciens rouvre ses portes sur les rives de l’Elbe après une ample rénovation. Plus de 400 sculptures se sont ajoutées à une collection exceptionnelle de 700 tableaux.

C’est l’un des événements artistiques de l’année en Allemagne. À Dresde (Saxe), la Galerie des Maîtres Anciens, l’une des plus célèbres collections de peinture au monde, brille à nouveaux de tous ses feux. Après sept années et 50 millions d’euros de travaux, elle a rouvert ses portes samedi dans un feu d’artifice de concerts, de lumières et de festivités.

Le visiteur est ébloui par une profusion inédite de chefs-d’œuvre. 700 tableaux sont présentés. Des œuvres mondialement connues : la « Madone Sixtine » de Raffael, « Le Christ au denier » du Titien, « L’Adoration des bergers » du Corrège, le « Portrait d’un jeune garçon » de Pinturicchio, la « Vénus endormie » de Giorgione ou le « Saint Sébastien » d'Antonello de Messine. Et d’autres classiques : « La Liseuse à la fenêtre » de Vermeer, « La Belle Chocolatière » de Jean-Étienne Liotard, « Ganymède dans les griffes de l'aigle » de Rembrandt.

Le nombre d’œuvres présentées s’est accru. Le musée a créé de nouveaux espaces d’exposition pour mieux exploiter ses opulentes réserves. Beaucoup de toiles ont été restaurées. Et surtout, l’ensemble a été rehaussé par un minutieux travail de mise en scène.

Mise en lumière

Les Rembrandt et les Rubens sont encadrés par leurs élèves, et « Van Dyck répond à Rubens », explique avec enthousiasme le directeur de la Galerie, Stephan Koja. Le Titien s’entoure de maîtres italiens. Giorgione couronne une salle consacrée à la peinture vénitienne. Une salle entière est réservée à Lucas Cranach.

La Galerie des Maîtres Anciens de Dresde compte désormais 700 tableaux présentés en dialogue avec plus de 400 sculptures
La Galerie des Maîtres Anciens de Dresde compte désormais 700 tableaux présentés en dialogue avec plus de 400 sculptures© dpa-Zentralbild

Pour la première fois ici, les arts plastiques dialoguent entre eux. C’est l’une des principales innovations : la Galerie s’est enrichie de 420 sculptures allant de l’Antiquité à l’époque baroque. Au rez-de-chaussée, le département des Antiquités présente 120 statues à lui seul. Le « Mars » de Jean Bologne, racheté il y a deux ans par l’État allemand et les länder, accueille les visiteurs à l’entrée. C’est le début d’« un voyage unique à travers l’histoire de l’art européen », annonce le musée.

À tout cela s’ajoute une présentation vivante (papiers peints colorés, répartition des œuvres par pays) et un travail d’orfèvre sur la lumière. Financé par des fonds privés, celui-ci a notamment permis d’accentuer certains détails et d’utiliser sans reflet la lumière du jour.

Le visiteur ressort ébloui. Il a soudain l’impression d’y voir plus clair.

A.L

Plus d’informations :

Collections nationales de Dresde (en allemand ou anglais)

Retour en haut de page