Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne propose son aide pour la restauration de Notre-Dame

L’Allemagne a fait une offre de participation concrète à la France pour la restauration de Notre-Dame.

L’Allemagne a fait une offre de participation concrète à la France pour la restauration de Notre-Dame., © picture alliance/ MAXPPP

16.04.2020 - Article

Un an après le tragique incendie de la cathédrale, l’Allemagne a transmis à la France une offre concrète de coopération. Un signal fort de l’amitié entre les deux pays.

Un an après les images tragiques des flammes dévorant Notre-Dame au coeur de Paris, l’Allemagne a décidé de prolonger l’élan de solidarité né le 15 avril 2019 en proposant de participer concrètement à la restauration de l’édifice. 

La ministre allemande déléguée à la Culture, Monika Grütters, le Plénipotentiaire de la République Fédérale d’Allemagne chargé des affaires culturelles franco-allemandes, Armin Laschet, et la présidente de la Commission allemande de l’UNESCO, Maria Böhmer, ont présenté une offre concrète mercredi 15 avril.

Offre concrète

Ils offrent une contribution significative de Berlin à la restauration d’une partie des vitraux des baies hautes de la cathédrale. L’Allemagne compte trois ateliers de restauration du verre affiliés aux Dombauhütten (les ateliers d’artisans chargés de l’entretien d’une cathédrale) qui sont dotés d’une grande expertise. Selon Mme Grütters, ils pourraient « apporter une aide réelle ».

Quoi qu’il en soit, la ministre a chargé Barbara Schock-Werner de coordonner les offres d’aide en provenance d’Allemagne. L’ancienne architecte de la Cathédrale de Cologne agira de concert avec l’organisation mise en place en France pour la restauration de Notre-Dame. Les diagnostics menés actuellement sur la cathédrale permettront dans les mois à venir de préciser le périmètre de la coopération. « Continuer à être aux côtés de la France dans cette tâche énorme est quelque chose qui tient à coeur à l’Allemagne », a souligné Mme Grütters.

Un signe fort

Le ministre français de la Culture, Franck Riester, a salué un « puissant symbole de solidarité ».  »Alors que l’Allemagne et la France traversent une crise sanitaire sans précédent« , ce geste  »nous rappelle à quel point les destins de nos deux nations sont liés « .

« La reconstruction de Notre-Dame de Paris peut devenir un symbole européen de l’espérance », a renchéri Armin Laschet. C’est aussi « un signe, visible de loin, qui annonce : L'Allemagne et la France sont unies quand il s’agit de faire avancer ce projet de reconstruction européenne main dans la main, Hand in Hand. »

En un an, la campagne de dons en faveur de Notre-Dame de Paris a permis de récolter dans le seul land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest de l’Allemagne) 450.000 euros.


A.L.


Plus d'informations:

https://www.bundesregierung.de/breg-de/suche/restaurierung-notre-dame-1744160

https://www.culture.gouv.fr/Presse/Communiques-de-presse/Soutien-de-l-Allemagne-pour-la-restauration-de-la-cathedrale-Notre-Dame-de-Paris



Retour en haut de page