Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coronavirus : Berlin s’engage à préserver la richesse du paysage culturel

Buste de Jean-Sébastien Bach masqué au musée Bach de Leipzig avant la réouverture de l’exposition « Bach et Beethoven ». Sur le masque, la partition de la Cantate « Mein Herze schwimmt im Blut ».

Buste de Jean-Sébastien Bach masqué au musée Bach de Leipzig avant la réouverture de l’exposition « Bach et Beethoven  ». Sur le masque, la partition de la Cantate « Mein Herze schwimmt im Blut  »., © ZB

12.05.2020 - Article

À l’heure où les musées, théâtres et salles de concert sont autorisés à rouvrir leurs portes, la chancelière Angela Merkel a réaffirmé sa volonté de soutenir le secteur de la culture face à la crise du coronavirus.

C’est un pas de plus vers le retour à la vie normale, et non des moindres. Les musées, les théâtres, les salles de concert, les cercles littéraires commencent à rouvrir leurs portes en Allemagne. Des mesures d’hygiène et de protection strictes ont été définies en concertation avec les pouvoirs publics pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions. Mais cette crise aura durement affecté le secteur de la culture et ses nombreux indépendants. Angela Merkel s’est engagée à continuer à les soutenir.  

« Priorité »

Les musées et institutions culturelles commencent à rouvrir leurs portes en Allemagne
Les musées et institutions culturelles commencent à rouvrir leurs portes en Allemagne© dpa-Zentralbild

Selon la chancelière, la ministre déléguée à la Culture, Monika Grütters, le gouvernement fédéral et les länder (qui rassemblent la plupart des compétences en matière culturelle) souhaitent que « l’on mette en place des passerelles (financières, ndlr) » pour que la vie culturelle puisse traverser la crise.

« Nous allons continuer de regarder, dans les mois à venir, quelles sont les mesures nécessaires », a-t-elle déclaré dans un message vidéo. Préserver la richesse et la diversité du paysage culturel en Allemagne figure « tout en haut de notre liste de priorités ».

La crise, il est vrai, est loin de s’achever pour tous. Les grands événements culturels, en particulier, restent interdits en Allemagne jusqu’au 31 août.

La culture « parle de notre identité »

Notre « offre culturelle parle de nous, de notre identité », a souligné Angela Merkel. La crise du coronavirus « est synonyme d’incertitude » pour « les artistes, et tout spécialement pour les indépendants ». Simultanément, elle nous fait « prendre conscience d’un manque », malgré la créativité de nombreux artistes qui ont su rester en lien avec leur public grâce à Internet. 

Depuis le début de la crise, tous les länder ont adopté des programmes de soutien au secteur de la culture. Le gouvernement fédéral a également mis en place des aides, par exemple pour permettre aux indépendants de régler leurs frais fixes, d’accéder rapidement à l’aide sociale ou de compenser les cachets qui n’ont pas été honorés. 5,4 millions d’euros d’aides ont, par ailleurs, été débloquées pour les orchestres amateurs. Et 10 000 euros sont disponibles pour aider les petits musées à mettre en place les mesures sanitaires nécessaires au retour des visiteurs.

A.L. 

Plus d’informations :

Office de presse et d’information du gouvernement allemand (en allemand) :

Message de la chancelière Angela Merkel (vidéo, texte, Audio)
Tour d’horizon des aides publiques au secteur de la culture face au coronavirus
Programme « Neustart » d’aide au redémarrage de la vie culturelle  


Retour en haut de page