Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Deux Allemands à Paris

Affiche de l'exposition

Affiche de l'exposition, © Museen Böttcherstrasse, Bremen

23.04.2021 - Article

A Brême, une exposition explore la rencontre artistique entre les Allemands Bernhard Hoetger et Paula Modersohn-Becker dans le Paris avant-gardiste du début du XXe siècle.

Paris, ville Lumière. Quand elle accueille l’Exposition universelle, en 1900, la capitale française brille de tous ses feux. Vitrine de la modernité et capitale des arts, elle attire les artistes étrangers comme des aimants, de Picasso à Modigliani. Ils viennent frotter leur talent à l’atmosphère d’enflammable créativité qui règne à Montmartre, laboratoire de l’avant-garde. Parmi eux, il y a deux grands noms de l’art allemand : le sculpteur Bernhard Hoetger (1874-1949) et la peintre Paula Modersohn-Becker (1876-1907). Leur rencontre parisienne est l’objet d’une exposition qui va s’ouvrir aux Musées de la Böttcherstrasse, à Brême.

Elle s’intitule « AVANTGARDE - Bernhard Hoetger und Paula Modersohn-Becker in Paris  » et sera inaugurée en ligne le 24 avril. Le musée est actuellement fermé pour cause de restrictions sanitaires. Mais il propose via son site web un vaste programme d’accompagnement et une visite guidée virtuelle de l’exposition (liens ci-dessous).

Des œuvres majeures des deux artistes sont à découvrir. Elles sont présentées aux côtés d’œuvres d’Auguste Rodin, du « Douanier » Henri Rousseau, de Paul Gauguin et d’Aristide Maillol. Un choix qui permet d’illustrer l’univers artistique dans lequel les deux artistes ont baigné durant leur séjour parisien.

Paula Modersohn-Becker, Trois hommes sur un Quai de Seine, en face de l'Institut de France, vers 1905, fusain,
Paula Modersohn-Becker, Trois hommes sur un Quai de Seine, en face de l'Institut de France, vers 1905, fusain, Collection privée, Photo : Fondation Paula Modersohn-Becker© Fondation Paula Modersohn-Becker / Museen Böttcherstrasse, Bremen
Paula Modersohn-Becker, l’une des pionnières de l’avant-garde expressionniste allemande, a effectué quatre séjours sur les bords de la Seine de 1900 à sa mort, en 1907. Aujourd’hui connue pour son travail au sein de la « colonie d’artistes » de Worpswede, près de Brême, mais méconnue de son vivant, elle était fascinée par Paris. Elle admirait la peinture moderne française, et nourrissait une passion pour les œuvres de Paul Cézanne. En 1906, elle décida ainsi de séjourner durablement dans la capitale. C’est à cette occasion qu’elle rencontra Bernhard Hoetger.

Paris, capitale des arts

Le sculpteur allemand était, lui, déjà bien installé à Paris. Il s’était imposé en très peu de temps comme l’un des fers de lance d’une nouvelle génération d’artistes d’avant-garde, au seuil de la modernité, aux côtés de Maillol. Ses œuvres faisaient fureur dans les salons parisiens. Paula Modersohn-Becker lui rendit visite dans son atelier de Montmartre. Cette rencontre allait changer le cours de leurs Créations.

En effet, ils constatèrent rapidement la parenté qui reliait leurs quêtes d’un art basé sur la simplification des formes et sur la monumentalité. Hoetger fut l’un des premiers à voir les toiles de la jeune artiste, qu’il encouragea vivement à poursuivre son travail. Ces encouragements transformèrent Paula Modersohn-Becker. Le langage artiste trop novateur de la jeune femme s’était jusque-là heurté à l’incompréhension de ses contemporains.

Bernhard Hoetger, Der Blinde/ L'Aveugle, 1901, terre cuite, Musées de la Böttcherstrasse
Bernhard Hoetger, Der Blinde/ L'Aveugle, 1901, terre cuite, Musées de la Böttcherstrasse© Museen Böttcherstrasse, Bremen

Ce fut ainsi, pour Paula Modersohn-Becker, le début d’une phase créative extrêmement intense qui devait durer jusqu’à sa mort prématurée à 32 ans. Avec Bernhard Hoetger, elle discuta du « titan » Rodin. Elle visita l’atelier du « Douanier » Rousseau. Elle se laissa surprendre par les œuvres de Gauguin et de Maillol, ainsi que par les collections parisiennes d’art extra-européen.

Les deux artistes se laissèrent séduire par ce même bouillonnement créatif qui attisait la créativité d’un Picasso, d’un Matisse ou d’un Derain. Ils y puisèrent des inspirations déterminantes pour inventer de nouveaux langages artistiques, à mille lieues des sentiers empruntés par leurs prédécesseurs. Ces langages allaient bientôt transformer aussi l’art allemand.
A.L.

« AVANTGARDE - Bernhard Hoetger und Paula Modersohn-Becker in Paris »
Exposition des Musées de la Böttcherstrasse, Brême

Du 24 avril au 5 septembre 2021

Plus d’informations :

Musées de la Böttcherstrasse à Brême : inauguration, visite virtuelle et informations (en allemand, français, anglais)

Exposition virtuelle sur Paula Modersohn-Becker des Musées de la Böttcherstrasse (en allemand)

Retour en haut de page