Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La Foire du livre de Francfort renoue avec le plaisir de la rencontre

La Foire du livre de Francfort ouvre ses portes mercredi 20 octobre. Le Canada est l’invité d’honneur de l’édition 2021

La Foire du livre de Francfort ouvre ses portes mercredi 20 octobre. Le Canada est l’invité d’honneur de l’édition 2021, © picture alliance/dpa/dpa pool | Arne Dedert

19.10.2021 - Article

Après une édition 100 % numérique en 2020 pour cause de pandémie, la Foire du livre de Francfort ouvre ses portes ce mercredi dans un format encore restreint, mais en présentiel. La crise sanitaire a stimulé le goût de lire. Le slogan de cette 73e édition est « Re:connect ».

Le chapitre du coronavirus n’est pas refermé, mais la Foire du livre de Francfort tourne une page. Ce mercredi s’ouvre à Francfort-sur-le-Main une 73e édition dont l’ambition première est de permettre au monde de l’édition de renouer les liens avec le public, après une édition 2020 entièrement numérique pour cause de pandémie. Les restrictions n’ont pas disparu. Le nombre de visiteurs est limité à 25 000 par jour jusqu’à dimanche. Le nombre d’exposants sera inférieur au niveau d’avant la crise sanitaire (bien qu’il  ait augmenté jusqu’à la dernière minute) : 2 000 maisons d’édition et professionnels du livre de 80 pays sont présents dans les allées du salon (ils étaient quelque 7 500 en 2019). L’envie de retrouver la chaleur de l’échange direct avec les lecteurs est palpable.

Le livre au cœur de la société

Et un vent d’optimisme règne. Car la crise a montré que le livre reste une valeur sûre au sein de la société. Plus de quatre Allemands sur dix (41 %) affirment que la pandémie a été l’occasion pour eux de lire davantage, selon un sondage de l’association des industries liées aux nouvelles technologies Bitkom. « Le secteur [de l’édition] a surmonté d’une manière souveraine le plus grand test de son histoire », se félicite Karin Schmidt-Friedrichs, présidente de la Fédération allemande du livre (Börsenverein des deutschen Buchhandels).

« Re:connect » est le slogan de cette 73e édition. Rien n’a été laissé au hasard pour renouer les liens entre les éditeurs, les auteurs et les lecteurs. Plus d’un millier de lectures, de rencontres de poetry slam et de débats sont organisés jusqu’à dimanche sur le salon, ainsi qu’à travers toute la ville de Francfort dans le cadre du programme « Bookfest City ». Près de 300 auteurs sont annoncés. La plupart des manifestations seront parallèlement retransmises en ligne, afin que tous les amateurs de livres puissent y assister aux quatre coins de la planète.

Sur le salon lui-même, le podium installé par la chaîne publique de télévision ARD offrira un forum incontournable. De nombreux débats s’y tiendront autour de la justice, du développement durable, de la diversité, de l’habitat ou encore du numérique. Avec une question de fond en filigrane : « Comment voulons-nous vivre ? »

Le Canada à l’honneur

Antje Ravik Strubel a remporté hier le Prix du livre allemand pour son roman Blaue Frau
Antje Ravik Strubel a remporté hier le Prix du livre allemand pour son roman « Blaue Frau »© picture alliance/dpa/dpa POOL | Sebastian Gollnow

L’échange interculturel ne sera pas en reste. Le Canada est l’invité d’honneur du salon. Les visiteurs pourront découvrir sur son pavillon quelque 400 ouvrages traduits. 70 éditeurs et une soixantaine d’auteurs canadiens viendront à la rencontre du public allemand (la romancière Margaret Atwood était présente à travers un message vidéo en direct lors de l‘inauguration). Le Canada proposera aussi un riche programme culturel.

Pour finir, la Foire du livre de Francfort sera, comme chaque année, l’occasion de couronner les meilleurs auteurs de prestigieux prix littéraires. La romancière Antje Rávik Strubel a reçu dès lundi soir le Prix du livre allemand pour son roman « Blaue Frau » (Six romans en quête de prix). La remise du Prix de la Paix des libraires allemands à l’écrivaine et cinéaste zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga clôturera dimanche 24 octobre cette 73e édition.

A.L.

En savoir plus (en allemand/ anglais)

Retour en haut de page