Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Helmut Newton, une vie en clichés

Helmut Newton, Thierry Mugler Fashion, US Vogue, Monte Carlo 1995

Helmut Newton, Thierry Mugler Fashion, US Vogue, Monte Carlo 1995, © Helmut Newton Foundation

05.11.2021 - Article

À l’occasion du centenaire du célèbre photographe, le musée de la photographie de Berlin lui consacre une vaste rétrospective jusqu’au 22 mai 2022.

Quatre femmes sculpturales qui vous toisent en costumes de haute couture. En face, les mêmes nues, dans la même pose, en talons hauts. Nues, elles semblent habillées et dégagent une force intacte. La mise en scène « Dressed & Naked  » avait fait scandale lors de sa publication en 1981. Aujourd’hui, elle reste l’une des œuvres iconiques d’Helmut Newton (1920-2004). À l’occasion du centenaire du photographe d’origine allemande, la Fondation Helmut Newton propose une rétrospective de son œuvre. Elle est à visiter au musée de la photographie de Berlin jusqu’au 22 mai 2022 (avec un an de retard en raison de la pandémie).

Six décennies de photos de mode

L’exposition s’intitule « Helmut Newton. Legacy ». On y admire près de 300 clichés couvrant six décennies de création. Environ la moitié d’entre eux n’a jamais été montrée au public. Ils proviennent du fonds légué par le photographe à la Fondation du patrimoine culturel de Prusse en 2003, un trésor riche d’un demi-million de clichés. La sélection présentée met l’accent sur la photo de mode. Helmut Newton en fut l’un des plus éminents représentants au XXe siècle.

Dans la lumière

L’œuvre, présentée de manière chronologique, reflète une vie hors du commun. Né Helmut Neustädter dans une famille juive de Berlin en 1920, Helmut Newton a fui l’Allemagne nazie en 1938. Il a travaillé à Singapour avant de s’installer en Australie en 1940. Il y a rencontré sa femme, June Browne (1923-2021).

Helmut Newton Fashion, Melbourne, 1955
Helmut Newton Fashion, Melbourne, 1955© Helmut Newton Foundation

À partir de 1956, ses clichés ont commencé à paraître dans l’édition australienne du magazine « Vogue ». Très vite, les éditions française, italienne, américaine et allemande se sont arraché ses clichés, comme plusieurs magazines de mode. Dans les années 1970, il était devenu l’un des photographes les plus chers et les plus influents au monde. Installé à partir de 1981 à Monaco (et l’hiver à Los Angeles), Helmut Newton n’avait pas oublié Berlin pour autant. Il est souvent revenu dans sa ville natale. Et c’est à Berlin qu’il a décidé de créer sa fondation en 2003.

Original, provocateur, controversé

L’ambition de l’exposition est de le présenter comme un « personnage controversé qui continue de fasciner et de provoquer jusqu’à nos jours », confie Matthias Harder, directeur et commissaire de la Fondation Newton. Les nus, marque de fabrique souvent décriée du photographe, s’y dévoilent naturellement. Mais ils ne représentent que 15 % des photos, ajoute M. Harder.

L’exposition explore des aspects moins connus de l’œuvre, tels que des clichés originaux reflétant l’évolution de l’air du temps. On y trouve aussi des clichés réalisés en studio en début de carrière, des scènes de rue et des portraits. Enfin, des polaroïds, des planches contacts et des journaux de bord donnent des clés pour entrer dans l’intimité d’Helmut Newton.

Les séries exposées sont plus ou moins longues. Mais elles révèlent une esthétique originale et une parfaite maîtrise de la narration. Helmut Newton pratiquait le « storytelling » avant l’heure.

Cet ultra-perfectionniste est aussi connu pour sa prédilection pour les portraits de femmes. Elle lui a valu de nombreux débats avec les organisations féministes et des accusations de misogynie.

Ses clichés placent souvent le spectateur dans une position involontaire de voyeur. Mais ils reflètent aussi l’évolution du rôle de la femme dans la société occidentale.

Lui-même affirmait ne jamais réduire ses modèles à des objets, et y voir au contraire l’expression de la puissance féminine. Il saisissait des femmes actives. Dix-sept ans après sa mort dans un accident de voiture à Los Angeles, en 2004, le monde, entré dans l’ère #MeToo, n’a pas clos le débat.

A.L.

Helmut Newton. Legacy
Exposition au musée de la photographie de Berlin jusqu’au 22 mai 2022

En savoir plus (en allemand/ anglais)

 

Retour en haut de page