Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’art et la culture pour défendre la démocratie

picture alliance/dpa | Kay Nietfeld

picture alliance/dpa | Kay Nietfeld, © picture alliance/dpa | Kay Nietfeld

01.03.2022 - Article

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la ministre adjointe allemande à la Culture, Claudia Roth, lance un appel aux acteurs de la culture pour qu’ils prennent activement la défense de la démocratie en présentant les œuvres d’artistes de tous Pays.

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la ministre adjointe allemande à la Culture, Claudia Roth, a lancé un appel aux théâtres, salles de concert, musées et établissements culturels allemands pour les inciter à défendre la démocratie à travers leur programmation. 

« Je (vous) adresse aujourd’hui cette demande : montrez davantage d’art et de culture ukrainiens. Mais montrez aussi davantage d’art et de culture russes. En Russie, beaucoup de personnes s’élèvent pour condamner l’attaque de l’Ukraine. Montrez de la culture biélorusse. Les habitants de ce pays se sont tant battus pour la démocratie, or ils assistent à l’invasion de l’Ukraine depuis leur pays. Montrez davantage de culture de tous les pays où la démocratie est menacée. Aidez vos collègues de ces pays et coopérez avec eux », a-t-elle déclaré.

L’invasion de l’Ukraine est « l’attaque d’un régime qui ment, qui envahit des pays et assassine des gens pour une seule raison : il ne veut pas de la démocratie, il ne veut pas d’un avenir ouvert en commun », a souligné Mme Roth. « Or, telle est précisément l’idée européenne. (…) La guerre du régime de Poutine contre la démocratie en Ukraine, et contre la démocratie en Russie, en Géorgie et dans beaucoup d’autres endroits doit nous réveiller. Nous devons défendre la démocratie. »

« Défendons une Europe où ne règnent pas le nationalisme, les bombes et les grenades »

« Nous partageons tous un même but », a-t-elle ajouté, « celui d’un bel avenir commun, un avenir de coexistence pacifique et d’autodétermination démocratique. Je vous le demande à tous en ces heures difficiles : défendons ensemble une Europe où ne règnent pas le nationalisme, les bombes et les grenades. Envoyons un signe pour l’Europe, pour une culture commune de la démocratie en Europe. »

En Allemagne, l’histoire de la démocratie à l’honneur

L’Eglise Saint-Paul de Francfort/ M., où siégea en 1848/1848 le premier Parlement allemand démocratiquement élu
L’Eglise Saint-Paul de Francfort/ M., où siégea en 1848/1848 le premier Parlement allemand démocratiquement élu© picture alliance/dpa | Andreas Arnold

En Allemagne même, le gouvernement a décidé il y a quelques mois de mieux mettre en valeur les lieux qui ont marqué l’histoire de la démocratie. Il entend en faire des lieux de mémoire, pour ancrer davantage encore l’attachement à la démocratie dans la conscience collective, et simultanément créer de nouveaux forums d’éducation et de débat politiques.

Dans ce cadre, Claudia Roth s’est rendue lundi à l’Église Saint-Paul de Francfort-sur-le-Main. L’édifice est considéré comme le berceau de la démocratie allemande, car il a vu siéger en 1848/49 le premier Parlement allemand démocratiquement élu. C’est en ses murs qu’a été rédigée la première Constitution démocratique de l’Allemagne.

Le gouvernement, le land de Hesse et les collectivités locales vont financer sa rénovation dans les années qui viennent. Le but est d’en faire un lieu de mémoire national, et d’y implanter une « Maison de la démocratie », qui servira de lieu d’éducation et de débat sur la démocratie. La commission d’experts indépendante chargée d’en élaborer le concept rendra ses propositions en mai 2023, à l’occasion du 175e anniversaire de la Révolution de 1848.

A.L.

En savoir plus : L’Église Saint-Paul de Francfort, berceau de la démocratie, va devenir un lieu de mémoire (en francais)


Retour en haut de page