Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Wolfgang Rihm, le sculpteur de notes

Wolfgang Rihm, 2011

Wolfgang Rihm, 2011, © picture alliance / dpa | Rolf Haid

17.03.2022 - Article

Auteur d’une œuvre originale, puissante et inspirée, l’Allemand Wolfgang Rihm est l’un des compositeurs contemporains les plus accessibles et les plus joués à travers le monde. Il vient de fêter ses 70 ans. Portrait d’un touche-à-tout génial.

« La musique, c’est la vie », dit-il. La sienne créé un langage qui n’appartient qu’à lui. Elle allie la puissance des harmoniques à la sensibilité. Elle est explosive, complexe, sombre, d’une variété incroyable. Elle vient toucher les émotions en profondeur. Le compositeur allemand Wolfgang Rihm a créé l’une des œuvres les plus accessibles, les plus jouées et les plus importantes de l’époque contemporaine. Il fêtait il y a quelques jours ses 70 ans. 

Wolfgang Rihm a ressenti très tôt le besoin de créer. Né le 13 mars 1952 à Karlsruhe (Bade-Wurtemberg), il a touché à différents arts et produit, à l’âge de 11 ans, sa première composition musicale. Enfant prodigue, il est encore lycéen quand il entame des études de composition à la Faculté de musique (Hochschule für Musik, HfM) de Karlsruhe. Il a pour professeur Eugen Werner Velte. Puis il entre dans la classe de Karlheinz Stockhausen à Cologne, et dans celle de Klaus Huber à Friburg-en-Birsgau. Il deviendra lui-même un éminent professeur de composition. 

Une œuvre riche et variée

C’est lors du Festival de Donaueschingen, en 1974, qu’il perce en tant que compositeur. Sa pièce pour orchestre « Morphonie – Sektor IV » est un succès. Quelques mois plus tard, il reçoit le Prix de composition de la ville Stuttgart. C’est la première d’une longue série de récompenses. 

L’œuvre musicale de Wolfgang Rihm comprend plus de 500 compositions. D’une grande diversité et d’une incroyable richesse culturelle, elle couvre tous les genres et tous les formats, de la musique de chambre à l’opéra, à la musique vocale, à la musique pour orchestre ou pour le piano. 

Le compositeur allemande Wolfgang Rihm a composé plus de 500 œuvres pour tous les genres musicaux. Puissante, originale et inspirée, son œuvre est l’une des plus accessibles de la musique contemporaine. Il est, par ailleurs, enseignant et essayiste.
Le compositeur allemande Wolfgang Rihm a composé plus de 500 œuvres pour tous les genres musicaux. Puissante, originale et inspirée, son œuvre est l’une des plus accessibles de la musique contemporaine. Il est, par ailleurs, enseignant et essayiste.© picture alliance / dpa | Rolf Haid

Le théâtre musical y occupe une place importante. Rihm a composé plusieurs opéras, dont «  Jakob Lenz  », « Hamletmaschine », « Dionysos » et « Die Eroberung von Mexiko » (dont le livret est inspiré de la pièce d’Antonin Arthaud, « La conquête du Mexique »). 

Il aime jouer avec les références littéraires. Friedrich Hölderlin, Else Lasker-Schüler et Johann Wolfgang Goethe figurent parmi ses auteurs de prédilection. Homme de grande culture, il est par ailleurs essayiste. 

Aider l’élève à découvrir sa propre voix

« Je suis un sculpteur qui saisit la matière et qui doit la porter à la vie », écrit-il dans l’un de ses essais. L’essentiel est, à ses yeux, de produire une voix inédite. C’est ce qu’il enseigne à ses élèves dans la classe de composition de la Faculté de musique de Karlsruhe

Car sa carrière d’enseignant est tout aussi brillante que sa carrière de compositeur. Il a la réputation d’être un professeur étranger à tout dogme, capable de travailler avec les personnalités artistiques les plus variées. Il ne cherche pas à enseigner une esthétique particulière. Il recherche un dialogue sur un pied d’égalité, dont le but est d’aider le jeune compositeur à trouver sa propre voix. 

Les discussions avec ses étudiants recherchent la profondeur. Il n’existe pas, pour lui, de bonne ou de mauvaise matière pour composer une œuvre. La seule chose que Rihm déteste, ce sont les « pièces totalement impersonnelles », relate son ancien élève, Ralph Bernardy, professeur de musique à Bâle. 

Depuis 2016, Wolfgang Rihm prolonge cet enseignement à la Lucerne Festival Academy, dont il est devenu le directeur artistique. Chaque été, il y propose un séminaire de composition très couru. 

A.L.

Retour en haut de page