Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Brèves de la semaine du 11 au 15 février 2019

(ci-dessus) Sud Vietnam 18 juib 1972/(ci-contre) Dresde, 12 février 2019

(ci-dessus) Sud Vietnam 18 juib 1972/(ci-contre) Dresde, 12 février 2019, © dpa

14.02.2019 - Article

« La petite fille au napalm » récompensée en tant qu’ambassadrice de la paix

Sa photo avait fait le tour du monde. Phan Thi Kim Phuc, la petite fille brûlée par une attaque au napalm le 8 juin 1972 au Sud-Vietnam, a reçu cette semaine le Prix de la paix de Dresde. Aujourd’hui âgée de 55 ans, cette ambassadrice de l’ONU s’engage infatigablement pour la paix. Sa fondation, créée en 2002, construit des écoles, des orphelinats, des établissements médicaux et des bibliothèques partout où des enfants sont victimes de conflits. En racontant son histoire, elle entend, par ailleurs, donner « une voix aux enfants qui n’en ont pas » et « construire un monde meilleur ».

Berlin prolonge son engagement en Afghanistan

Le gouvernement allemand a décidé de prolonger d’un an le mandat de la Bundeswehr en Afghanistan, à condition toutefois que les États-Unis y poursuivent leur propre engagement. 1200 soldats allemands apportent soutien et formation aux forces de sécurité afghanes dans le cadre de la mission de l’OTAN « Resolute Support ». Berlin a, par ailleurs, prolongé le déploiement de la Bundeswehr en Méditerranée dans le cadre de l’opération de surveillance « Sea Guardian » (180 hommes), au Darfour dans le cadre de la mission de soutien à la population civile et d’aide humanitaire de l’ONU UNAMID (jusqu’à 50 hommes) et au Soudan du Sud dans le cadre de la mission de l’ONU de soutien au processus de paix UNMISS (jusqu’à 50 hommes). Le Bundestag doit encore donner son feu vert.

Frank-Walter Steinmeier en Équateur sur les traces de Humboldt

En visite cette semaine à Bogota et à Quito, le président allemand a pu évoquer la crise au Venezuela et le processus de paix en Colombie avec ses homologues colombien, Iván Duque, et équatorien, Lenín Moreno. L’Équateur célèbre cette année le 220e anniversaire de l’expédition d’Alexander von Humboldt (1769-1859) en Amérique latine et le 250e anniversaire de sa naissance. Le naturaliste et explorateur allemand avait recensé plus de 6 200 plantes locales, étudié le volcanisme et été le premier à escalader le volcan équatorien Chimborazo jusqu’à une hauteur de 5700m (sur 6 263 m). Accueilli en héros à son retour, il continue d’être honoré dans le pays où de nombreuses rues et lieux publics portent son nom. « Il n’a pas traité les indigènes avec condescendance mais sur un pied d’égalité. À ses yeux, tous les hommes étaient égaux », souligne l’historien Franck Holl, spécialiste du savant allemand à l’esprit universel.

L’Allemagne va accroître ses importations de gaz naturel des États-Unis

Le ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier, a annoncé lors d’une conférence germano-américaine à Berlin son intention d’accroître les importations de gaz naturel liquéfié (GNL) des États-Unis. Il entend ainsi diversifier les sources d’approvisionnement de l’Allemagne en gaz pour renforcer sa sécurité énergétique pendant la transition énergétique. L’État est prêt à soutenir la construction d’au moins deux terminaux GNL, a dit M. Altmaier. Ces infrastructures pourraient voir le jour à l’embouchure de l’Elbe et/ou en bordure de la mer du Nord (nord-ouest du pays). L’Allemagne sortira du nucléaire en 2022, puis du charbon sans doute à l’horizon de 2038.

Un Brexit sans accord ferait peser une lourde menace sur l’emploi

Selon l'Institut Leibniz de recherche èconomique de Halle (IWH), sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) sans accord menacerait plus de 600 000 emplois dans le monde. 100 000 emplois seraient concernés en Allemagne, notamment dans l’automobile. La Chine (60 000 emplois menacés), la France (50 000), la Pologne (46 000) et l’Italie (46 000) compteraient également parmi les premières victimes d’une réduction des importations britanniques dans l’UE (estimée à 25 %) due à la hausse des droits de douanes.

L’immigration, une réponse nécessaire à la démographie, selon des experts

Menacée de voir sa population active se réduire d’un bon tiers, l’Allemagne doit accueillir 260 000 immigrés par an jusqu’en 2060, dont 146 000 issus de pays extérieurs à l’Union européenne (UE), si elle veut maintenir à un niveau raisonnable les effets néfastes de sa démographie, estiment les auteurs d’une étude réalisée pour la Fondation Bertelsmann. L’immigration de ressortissants européens, estimée à 114 000 personnes par an, n’est, selon eux, pas suffisante.

Une victoire pour les défenseurs des abeilles

À deux jours de sa clôture, la pétition « Sauvez les abeilles » qui réclame l’organisation d’un référendum en Bavière sur la protection de la biodiversité, a recueilli plus d’un million de signatures, soit davantage que les 950 000 requises. Elle entend faire pression sur le gouvernement bavarois pour qu’il renforce la loi de protection de la nature (réduction des pesticides, développement de l’agriculture bio, etc.)

Quand l’amour traverse l’écran

Trouver l’amour sur un site de rencontres en ligne ? Près d’un Allemand sur trois a déjà essayé, selon un sondage de la Fédération des nouvelles technologies, Bitkom. 52 % de ces cœurs solitaires ont trouvé un partenaire, et ils vivent toujours ensemble dans un cas sur deux. Les champions de l’amour 2.0 sont les 16-29 ans (41 %). Le romantisme à l’ancienne conserve ses lettres de noblesse auprès des plus âgés, même si 11 % des plus de 65 ans ont tenté leur chance en ligne. Par ailleurs, un Allemand sur cinq a déjà rompu par SMS ou Messenger et près d’un sur dix par mail. La pratique choque 83 % des sondés. Mais 15 % la jugent légitime (26 % des 16-29 ans), cinq fois plus qu’en 2010.

Francfort célèbre le Titien, Berlin les maîtres du dessin français

C’est l’un des événements culturels de l’année en Allemagne. Le musée Städel de Francfort présente jusqu’au 26 mai une centaine d’œuvres de la Renaissance vénitienne du XVIe siècle (Bellini, Lotto, Le Tintoret, Véronèse) dont une vingtaine du seul Titien. Intitulée « Le Titien et la Renaissance à Venise », elle révèle la virtuosité des jeux de couleurs et de lumière caractéristiques de cette peinture et constitue la plus grande rétrospective jamais consacrée au Titien en Allemagne. Parallèlement, à Berlin, le Cabinet des Estampes rassemble jusqu’au 3 mars les plus beaux dessins français de la Renaissance à la Révolution (XVIe-XVIIIe siècle), soit une centaine d’œuvres parfois rares signées Watteau, Boucher ou Fragonard. Le musée berlinois possède l’une des plus belles collections de ces dessins hors de France.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page