Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les brèves de la semaine 22 au 28 novembre

Le Jamaïcain Usain Bolt aux Championnats du monde d’athlétisme de Berlin en 2009, après sa victoire au relais 4 x 100m qui lui apporta sa 3e médaille d’or

Le Jamaïcain Usain Bolt aux Championnats du monde d’athlétisme de Berlin en 2009, après sa victoire au relais 4 x 100m qui lui apporta sa 3e médaille d’or, © picture alliance/augenklick

28.11.2019 - Article

Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

Le Bundestag adopte le budget allemand pour 2020

Les députés ont définitivement adopté ce vendredi le projet de loi de finances pour 2020. C’est un budget à l’équilibre qui comprend 362 milliards d’euros de dépenses dont un montant record pour les investissements (43 milliards €). Ses grandes priorités sont le climat, le numérique, ainsi que la cohésion sociale et territoriale. C’est un budget qui pose «  des jalons pour les prochaines décennies  », a expliqué le ministre des Finances, Olaf Scholz aux députés. L’Allemagne devra alors «  devenir un pays plus social, maîtriser la révolution technologique et stopper le changement climatique avec les moyens dont elle dispose  ».

Les consommateurs allemands en forme à la veille de Noël

L’indice GfK du climat à la consommation enregistre pour le mois de décembre une légère hausse de 0,1 point. C’est le signe que les consommateurs allemands abordent Noël avec optimisme. Le niveau du baromètre est un peu plus faible qu’en décembre 2018, mais les sondés jugent l’évolution de la conjoncture de manière beaucoup plus positive qu’il y a un an.

Du nord au sud : deux pionniers des énergies renouvelables, selon une étude

Selon une étude de l’Agence allemande pour les énergies renouvelables (AEE), deux länder se distinguent en matière de développement des énergies vertes en Allemagne : le Schleswig-Holstein, à l’extrême nord du pays, et le Bade-Wurtemberg, au sud-ouest. Le premier peut se targuer d’importants progrès en matière d’électricité d’origine renouvelable et d’une politique énergétique pionnière. Le second, qui est le bastion de l’industrie allemande et simultanément le fief du ministre-président Verts Jürgen Kretschmann depuis 2011, se distingue par «  un programme exemplaire en matière énergétique  », la fixation d’une palette complète d’objectifs en matière de protection du climat et par des mesures ambitieuses pour verdir les réseaux de chauffage.

Le football allemand s’engage pour l’intégration

À l’occasion du prochain Euro de football, en 2020, la Fédération allemande de Football (DFB) veut plus que jamais contribuer à l’intégration par le sport. Elle a

présenté cette semaine une stratégie qu’elle entend mettre en œuvre lors des matchs organisés à Munich. «  Nous voulons les rencontres les plus conviviales que nous ayons jamais eues  », a déclaré Fritz Keller, le président de la DFB. Dans une société de plus en plus rongée par les discours de haine sur Internet, le racisme et l’antisémitisme, «  nous restons la plus puissante machine à intégrer  » d’Allemagne, a-t-il souligné. La DFB veut promouvoir la diversité, le respect, la considération, l’enrichissement mutuel et la cohésion sociale.

Usain Bolt fait don de ses chaussures à un musée allemand

100 mètres en 9 secondes 58 : c’est le record du monde du sprint établi par l’athlète jamaïcain aux championnats du monde de Berlin en 2009. Soit une vitesse moyenne de 37,58 km/h atteignant en pointe 44,72 km/h. Comment est-ce possible ? La réponse se trouve peut-être au Musée de la chaussure de Hauenstein, en Rhénanie-Palatinat. L’homme le plus rapide du monde vient de lui offrir une paire de ses chaussures de course. Elles pèsent 230 grammes, sont de couleur vert acide et de pointure 47. Des traces d’usure démontrent qu’elles ont été utilisées sur la piste. Elles rejoignent une collection célèbre qui comprend, entre autres, des chaussures ayant appartenu à Angela Merkel et Boris Becker.

Voûte verte de Dresde : 11 joyaux dérobés, selon le dernier bilan

Les auteurs du spectaculaire cambriolage qui s’est produit en début de semaine au musée de la Voûte verte à Dresde (Saxe) ont emporté onze objets, ainsi que des éléments appartenant à deux parures et un groupe de boutons, selon le bilan établi par les Collections nationales de Dresde. Parmi les joyaux inestimables qui ont été dérobés figurent plusieurs parures ornées de diamants et de brillants, des colliers de perles, une épée garnie de brillants, la grande boucle de la reine Amalie Auguste (1782), ornée de 51 gros et 611 petits brillants, ainsi que plusieurs autres bijoux de la souveraine. Son collier de brillants est également incomplet. Au moins deux individus, repérés par les caméras de surveillance, se sont introduits nuitamment dans le musée pour y dérober ces trésors dans une vitrine qui comprenait plus d’une centaine d’objets. Ils ont pris la fuite sans laisser de trace. Les spécialistes de l’art craignent que ces joyaux, trop célèbres pour être revendus, soient démembrés, retaillés et refondus pour être écoulés. Ils datent en effet du règne d’Auguste le Fort (1670-1733), l’âge d’or de la Saxe. Leur disparition constitue une perte inestimable.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page