Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les brèves de la semaine 3 au 7 février 2020

Berlin compte exactement 1.976 personnes sans-abri, selon un recensement officiel.

Berlin compte exactement 1.976 personnes sans-abri, selon un recensement officiel., © picture alliance/Arne Dedert/dpa

07.02.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

Berlin compte un peu moins de 2.000 personnes sans-abri

Berlin et ses quelque 3,8 millions d’habitants comptent 1.976 personnes sans-abri. C’est le chiffre très exact qui résulte du premier recensement officiel, effectué par 2.700 bénévoles le 30 janvier dernier lors d’une « Nuit de la solidarité ». Le chiffre est très inférieur aux estimations (qui allaient de 6.000 à 10.000 personnes environ). Il recense les personnes accueillies en hébergement d’urgence (984), vivant dans la rue (807) ou dans les stations de transports en commun (158). Le sénat de Berlin a fait remplir aux personnes concernées des questionnaires afin de pouvoir ajuster et optimiser sa politique d’aide. Sur les 288 questionnaires retournés et déjà analysés, 56% provenaient d’adultes de 30 à 49 ans, trois d’adolescents âgés 14 et 17 ans et 13 de seniors de plus de 65 ans. 39 répondants étaient des femmes. Près de la moitié (47%) étaient sans domicile depuis plus de trois ans.

Les réfugiés arrivés il y a cinq ans s’intègrent rapidement

Près d’un réfugié sur deux (49%) arrivé en Allemagne en 2013 est déjà pleinement inséré sur le marché de l’emploi allemand, selon une enquête de l'Institut de recherche sur le marché du travail et la formation professionnelle (IAB). 68% ont un emploi, 17% suivent une formation rémunérée, 3% sont en stage et 12% exercent un petit boulot. « Leur intégration est un peu plus rapide que celle des précédentes vagues de réfugiés », soulignent les auteurs. 44% des réfugiés venus de l’ex-Yougoslavie dans les années 1990 à 2013 étaient insérés cinq ans après leur arrivée. Plusieurs facteurs peuvent expliquer les bons chiffres actuels, selon les experts : les mesures efficaces prises pour favoriser l’apprentissage de la langue, l’intégration et la formation, ainsi que le faible niveau du chômage.

Le chômage atteint 5,3% en janvier

Le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté de 200.000 en données brutes au mois de janvier pour atteindre 2,426 millions, soit 5,3% de la population active allemande. Une hausse traditionnelle en hiver, selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). La demande de main-d’œuvre est stable et le marché du travail allemand reste robuste, selon les experts. De plus, « le nombre de chômeurs de longue durée a encore diminué de 50.000 pour atteindre 724.000 », s’est félicité le ministre fédéral  du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil.

La « génération stage », c’est fini

Selon une enquête de la société de conseil en placement Clevis, la précarité subie par les jeunes à l’entrée sur le marché du travail appartient au passé en Allemagne. En période de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, les stagiaires sont désormais courtisés par les entreprises. À l’inverse de ce qui était la règle dans les années 2000, un étudiant en stage gagne aujourd’hui plus de 1.000€ brut par mois en moyenne. Il bénéficie d’une souplesse horaire. Et, dans plus d’un quart des cas, a parfois la possibilité de télé-travailler. Les stagiaires ne sont plus que 6% à se plaindre de mauvaises conditions de travail. En outre, souligne le quotidien « Frankfurter Allgmeine Zeitung  », l’étude montre que la création d’un salaire minimum légal a directement bénéficié aux stagiaires : leur rémunération moyenne est passée d’une peu moins de 950€ brut par mois à plus de 1050€ depuis 2015. La seule limite de l’étude, souligne le journal, est qu’elle ne prend en compte que des stagiaires ayant au moins le bac.

Berlin va accueillir les Jeux Olympiques Spéciaux en 2023

La capitale allemande va organiser pour la première fois ces jeux destinés aux personnes en situation de handicap mental (à ne pas confondre avec les Jeux Paralympiques) du 16 au 25 juin 2023. Un accord signé il y a quelques jours avec la Fédération Special Olympics International (SOI) a donné le coup d’envoi des préparatifs. Plus de 8.000 athlètes de 170 pays, ainsi que 3.000 entraîneurs et accompagnants, 12.000 proches et 20.000 bénévoles sont attendus pour cette compétition qui vise une meilleure reconnaissance du handicap mental. La cérémonie d’ouverture devrait se dérouler au Stade Olympique de Berlin. Plus d'informations

Les musées berlinois font le plein de visiteurs

Malgré la fermeture partielle de certains établissements (Musée de Pergame, Neue Nationalgalerie), 2019 a été une excellente année pour les musées nationaux berlinois. L’île des musées et les collections berlinoises (16 au total, réparties dans 19 établissements) ont accueilli près de 4,2 millions de visiteurs, selon la Fondation Patrimoine culturel de Prusse, soit une fréquentation en hausse de plus de 10%. Les collections berlinoises ont ainsi attiré pas moins d’un habitant ou touriste sur quatre au cours de l’année. La palme de la fréquentation revient à la Galerie James Simon, nouveau portail d’entrée de l’île des musées inauguré en juillet 2019 (1,1 million de visiteurs, dont 240.000 pour le seul bâtiment). Elle est suivie du musée de Pergame (804.000) et du Neues Museum (828.000). Ces chiffres devraient encore augmenter avec l’inauguration dans quelques mois du Forum Humboldt au centre de Berlin.

Un maître de la calligraphie islamique à l’affiche à Berlin

Le musée de Pergame présente jusqu’au 3 mai 2020 des fragments de l’œuvre de Daud al-Hossaini (1894-1979), maître calligraphe et conseiller culturel du dernier roi d’Afghanistan (1933-1973), Mohammad Zaher Shah. L’exposition a vu le jour grâce à un don du fils de l’artiste dont l’œuvre magistrale n’est que partiellement conservée. Maîtrisant tous les formats, Daud al-Hossaini était capable de calligraphier des sourates du Coran sur un grain de riz comme de graver d’immenses inscriptions sur les monuments de Kaboul.

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page