Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les brèves de la semaine 24 au 27 février 2020

Âgé de 22 ans et d’origine slovène, Benjamin Dolic représentera l’Allemagne lors du prochain concours de l’Eurovision en mai prochain à Rotterdam

Âgé de 22 ans et d’origine slovène, Benjamin Dolic représentera l’Allemagne lors du prochain concours de l’Eurovision en mai prochain à Rotterdam, © dpa

27.02.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

L’Allemagne désigne son candidat au concours de l’Eurovision

Benjamin Dolic représentera l’Allemagne au concours de l’Eurovision en mai prochain à Rotterdam (Pays-Bas), a-t-on appris ce jeudi. Le jeune slovène de 22 ans interprétera une chanson intitulée « Violent Thing ». Il a su convaincre lors des présélections un double jury d’amateurs et de musiciens professionnels. Né à Ljubljana, il chante depuis son plus jeune âge. Il avait atteint les demi-finales d’un célèbre télé-crochet slovène dès l’âge de douze ans, et participé en 2016 aux présélections pour l’Eurovision dans son pays. Il y a quatre ans, il a déménagé en Suisse et appris l’allemand. L’Allemagne lui a offert ses premiers succès professionnels : une place de finaliste dans la version allemande de l’émission «  The Voice  » en 2018, puis une tournée en Allemagne et en Autriche. Il s’est dit aujourd’hui « submergé par l’émotion » de voir « un rêve se réaliser ».

Coronavirus : l’Allemagne installe une cellule de crise

À l’heure où les cas de COVID-19 se multiplient en Allemagne et en Europe, les ministères allemands de l’Intérieur et de la Santé ont ouvert mercredi une cellule de crise. Elle a pour principaux objectifs d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus dans le pays et d’empêcher la contamination par des voyageurs en provenance de l’étranger. Outre une meilleure information du public et des professionnels de santé sur les symptômes et la conduite à tenir en cas de suspicion, des mesures de protection renforcées sont prises dans les ports et les aéroports. Les voyageurs arrivant sur le sol allemand doivent désormais remplir des questionnaires détaillés. Des mesures similaires sont envisagées dans les gares routières et ferroviaires. Enfin, la décision d’annuler ou non certains salons ou grands événements, comme le Salon international du tourisme (ITB) prévu à Berlin la semaine prochaine, sera prise au cas par cas. Il ne faut pas sombrer dans l’activisme, a dit le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, mais « la santé primera ». Même s’il n’est pas possible d’offrir une protection absolue, il faut « faire tout ce qui est humainement possible pour protéger la population ». De son côté, le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier, a promis d’aider les entreprises si la situation s’aggrave.
Plus d'informations

La Banque centrale européenne lance une consultation citoyenne

La Banque centrale européenne (BCE), basée en Allemagne à Francfort-sur-le-Main et dirigée par la Française Christine Lagarde, a lancé cette semaine une consultation citoyenne sur sa future stratégie. Les internautes sont invités à lui envoyer leurs avis et propositions sur un portail dédié, « La BCE à votre écoute » du 24 février au 24 avril. La stabilité des prix, mission première de la BCE, n’est pas l’objet du débat. Celui-ci porte sur la manière de mieux intégrer à la politique monétaire des aspects tels que la stabilité financière, l’emploi ou le développement durable. Il concerne également les instruments de la politique monétaire et les moyens de communication de la BCE. La BCE n’avait pas révisé sa stratégie depuis 2003.  

L’Allemagne consacre plus de 3% de son PIB à la R&D

Selon l’Office fédéral des statistiques (destatis), l’Allemagne a investi en 2018 près de 105 milliards d’euros, soit 3,1 % de son produit intérieur brut (PIB) dans la recherche et développement (R&D). Les entreprises sont les premiers investisseurs (près de 69 %), devant les universités (près de 18 %) et les autres instituts de recherche (13,5 %). Les dépenses allemandes de R&D, en hausse constante depuis plusieurs années, dépassent ainsi l’objectif fixé au niveau européen (au moins 3% du PIB). Berlin vise la barre des 3,5 % à l’horizon 2025.
Plus d'informations

Les entreprises allemandes sont celles qui investissent le plus pour le climat

Voiture électrique, énergies renouvelables, infrastructures énergétiques propres : selon une étude de l’ONG Carbon Disclosure Project (CDP) auprès de 900 entreprises européennes cotées en bourse, les entreprises allemandes sont celles qui investissent le plus pour réduire leurs émissions de CO2. Elles ont dépensé 44 des 124 milliards d’euros investis par les firmes européennes en 2019, soit 36 % du montant total. Elles devancent les firmes espagnoles, italiennes et françaises. Le compte n’y est pas, ajoute toutefois l’ONG. Pour parvenir à la « neutralité carbone », objectif que les Européens se sont fixé à l’horizon 2050, il faudrait que les entreprises européennes investissent deux fois plus.

L’interdiction du suicide assisté déclarée inconstitutionnelle

La Cour constitutionnelle allemande a annulé cette semaine une réforme de 2015 interdisant le suicide assisté. Une telle interdiction revient « dans les faits à vider largement de sa substance » le droit constitutionnel à décider de mourir, a justifié le président de la Cour, Andreas Voßkuhle. Or, ce droit existe « à toutes les périodes de la vie ». L’euthanasie active demeure, en revanche, interdite. Ce jugement ne mettra pas fin à un débat très passionnel, mais il est d’une grande portée sur le plan juridique. La réforme du paragraphe 217 du code pénal adoptée en décembre 2015 punissait l’aide au suicide d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison.
Plus d'informations

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page