Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

En bref

L‘Allemagne fait turbiner l’éolien. Elle vient de relever ses objectifs pour l’éolien offshore à l’horizon 2030 et de se fixer un objectif pour 2040

L‘Allemagne fait turbiner l’éolien. Elle vient de relever ses objectifs pour l’éolien offshore à l’horizon 2030 et de se fixer un objectif pour 2040, © dpa

08.06.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne.

UE : les priorités pour les 18 mois à venir

Le gouvernement allemand, qui prendra la présidence tournante du Conseil européen pour six mois au 1er juillet, a validé les priorités communes établies pour les 18 prochains mois avec ses deux successeurs, le Portugal et la Slovénie. Elles sont au nombre de quatre : la crise du Covid-19 avec ses conséquences socio-économiques et l’amélioration de la gestion de la crise, la négociation du budget de l’Union européenne (« cadre financier pluriannuel ») pour la période 2021-2027 qui inclut l’adoption du Fonds de relance européen, les relations futures avec le Royaume-Uni et les objectifs de l’Agenda stratégique 2019-2024 (conférence sur l’avenir de l’UE, climat, compétitivité, numérique, social, rôle de l’Europe dans le monde). L’ambition globale des trois présidences sera de faire sortir l’Europe « plus forte, plus juste et plus durable » de la crise du coronavirus. Le Conseil des Affaires générales (qui réunit les ministres des Affaires étrangères de l’UE) se prononcera sur la version finale du texte, probablement le 16 juin.
Plus d’informations (en allemand)

7,8 milliards d’euros récoltés pour la vaccination contre les maladies infectieuses

Un sommet international des donateurs à Londres a permis de récolter près de 7,8 milliards d’euros au profit de l’Alliance internationale Gavi pour la vaccination. Ils financeront des campagnes de vaccination au cours des cinq prochaines années pour protéger quelque 300 millions d’enfants contre les maladies infectieuses (rougeole, méningite, tuberculose, poliomyélite, tétanos, etc.). La chancelière Angela Merkel a promis au nom de l’Allemagne 600 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 100 millions d’euros pour lutter contre la pandémie de coronavirus. L’Union européenne a avancé 300 millions d’euros. Tous les participants ont souligné que les vaccins devaient être accessibles à tous.

Climat : l’Allemagne fait turbiner l’éolien offshore

Pas à pas, le gouvernement allemand met en œuvre son plan climat pour 2030. Dernière étape en date : l’adoption, il y a quelques jours, d’un projet de loi pour doper la production d’énergie éolienne en mer. L’Allemagne relève son objectif pour 2030 en visant une capacité de 20 gigawatts au lieu de 15. Elle s’impose, de plus, un nouvel objectif de 40 gigawatts à l’horizon 2040. Les nouvelles éoliennes seront implantées en mer du Nord et en mer Baltique où une puissance de 7,5 gigawatts est déjà installée. Elles serviront pour partie à fabriquer de l’hydrogène vert que Berlin souhaite développer comme l’un des carburants de l’avenir. L’adoption de ces objectifs va donner la visibilité nécessaire aux investisseurs pour se lancer dans ces projets toujours longs et coûteux. Le projet de loi prévoit d’ailleurs d’instaurer une vérification obligatoire de la synchronisation entre la construction des éoliennes et le prolongement du réseau. L’objectif : éviter que les éoliennes ne produisent au départ… que du vent.

Faux départ pour l’aéroport de Tegel

Après avoir annoncé sa fermeture provisoire à la mi-juin, la direction de l’aéroport berlinois vient de faire machine arrière. Elle s’attend à ce que l’activité des compagnies aériennes redécolle plus vite que prévu. Le ministère allemand des Affaires étrangères vient, en effet, d’annoncer l’assouplissement des restrictions aux voyages vers 29 pays au 15 juin. Dans ces conditions, si Tegel ferme, la hausse du flux de passagers pourrait conduire dès la fin juin à l’engorgement de l’aéroport de Schönefeld, le second aéroport berlinois, estime le directeur du site aéroportuaire de Tegel, Engelbert Lütke Daldrup. L’obligation de respecter les règles de distanciation et de sécurité renforce encore  ce risque. Pas de quoi consoler, toutefois, les fidèles de Tegel. L’aéroport n’a droit qu’à un répit. Il fermera définitivement ses portes le
8 novembre après l’entrée en service du nouvel aéroport Berlin-Brandebourg, prévue le 31 octobre.

578 000 chômeurs de plus à cause du coronavirus

La crise du coronavirus a fait augmenter le nombre de chômeurs de 578 000 depuis le mois de mars, avec 169 000 nouveaux demandeurs d’emplois comptabilisés au mois de mai, selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). L’Allemagne comptait le mois dernier 2,813 millions de chômeurs. Le chiffre est en hausse de 577 000 par rapport à mai 2019. Le taux de chômage s’élève à 6,1 %, soit 0,3 point de plus qu’au mois d’avril.

Coronavirus : l’Allemagne prolonge l’indemnité de garde pour les parents

Le Bundesrat a entériné la prolongation de l’indemnité versée aux parents dont les enfants sont privés d’école pour cause de coronavirus. Sa durée passe de six à dix semaines, et même à 20 semaines pour les familles monoparentales. L’indemnité s’élève à 67 % de la perte de salaire dans la limite de 2 016 euros. La mesure s’applique aux parents d’enfants de moins de 12 ans ou ayant besoin d’une assistance particulière.

Dans l’UE, le salaire minimum légal varie de 312 à 2142 euros brut par mois

Avec un montant de 9,35 € de l’heure (1584 € brut par mois pour un emploi à temps plein) depuis le 1er janvier 2020, le salaire minimum allemand est le cinquième le plus élevé des pays de l’Union européenne (UE), selon un communiqué de l’Office fédéral des statistiques basé sur des données Eurostat. Seuls le Luxembourg (2142 €), l’Irlande (1656 €), les Pays-Bas (1636 €) et la Belgique (1594 €) offrent un SMIC plus généreux. La Bulgarie possède, à l’inverse, le SMIC le plus bas (312 €). Seuls 21 des 27 pays de l’UE ont toutefois institué un salaire minimum légal.

Le prix des billets de train baisse en Allemagne

Après avoir reculé de 10 % au début de l’année, le prix des billets de chemin de fer va à nouveau baisser de 1,9 % au 1er juillet en Allemagne. La compagnie ferroviaire Deutsche Bahn vient d’annoncer qu’elle allait répercuter à 100 % sur ses clients la baisse provisoire de la TVA décidée par le gouvernement dans le cadre du plan de relance. Tous les titres de transport seront concernés, y compris les billets à prix réduit.

A.L.

Retour en haut de page