Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

En bref

« Paul Klee, peintre de la musique », programme court. Exposition aux Bassins de lumière de Bordeaux jusqu’au 3 janvier 2021

« Paul Klee, peintre de la musique », programme court. Exposition aux Bassins de lumière de Bordeaux jusqu’au 3 janvier 2021, © Mayor Gallery, London / Bridgeman Images

16.06.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 16 juin 2020.

Vaccin contre le Covid-19 : l’Allemagne investit 300 millions d’euros dans la recherche

Le gouvernement allemand va prendre une participation de 23 % dans la start-up allemande CureVac, engagée dans la quête d’un vaccin contre le coronavirus. Il « investit dans cette entreprise prometteuse » en espérant « accélérer » la recherche et « permettre financièrement à CureVac d’exploiter tout le potentiel de sa technologie », a déclaré lundi le ministre de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier. « Il s’agit aussi d’une décision importante de politique industrielle », a-t-il ajouté, « car nous avons besoin de ces résultats de recherche et de ces technologies en Allemagne et en Europe. » Cet investissement de 300 millions d’euros s’inscrit dans le cadre du plan de relance allemand dont l’une des ambitions est d’accroître l’indépendance de l’Allemagne dans la production de principes actifs et de vaccins.
Plus d’informations

Un filet de sécurité pour les étudiants

En Allemagne, les étudiants plongés dans la détresse financière par la pandémie de Covid-19 peuvent demander une nouvelle aide de l’État non remboursable pour les mois de juin, juillet et août. Elle s’adresse aux étudiants non boursiers et peut atteindre 500 euros par mois. La demande se fait en ligne, a précisé la ministre de l’Éducation et de la Recherche, Anja Karliczek. Le gouvernement a débloqué une enveloppe de 100 millions d’euros.
Plus d’informations

Donner son sang pour sauver des vies

Le gouvernement allemand a appelé au don de sang à l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, dimanche 14 juin. Seule une collecte suffisante de sang et de plasma permet d’assurer une couverture de tout le territoire, rappelle-t-il sur son site internet. Or, beaucoup d’opérations, de transplantations et de traitements contre le cancer peuvent nécessiter une transfusion. Ainsi, « même pendant la pandémie de Covid-19, le don de sang est nécessaire pour garantir la disponibilité de sang et de produits sanguins ».

Numérique : mettre les acquis du confinement au service de l’environnement

Moins de transports, plus de télétravail, plus de consommation en ligne : la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, souhaite mettre à profit les avancées du confinement dans le domaine du numérique pour accélérer la transformation vers une société plus résiliente. « Ces mois nous ont fait rompre avec de nombreuses routines », a-t-elle déclaré. « Personne ne veut que cela perdure. Mais nous devrions conserver certaines nouvelles habitudes parce qu’elles servent l’environnement et la qualité de vie. » La période de relance doit donc permettre à ses yeux d’ouvrir une voie dans cette direction tout en « minimisant les risques » du numérique pour l’environnement. Selon une enquête Ernst&Young, un quart des salariés allemands a télétravaillé durant le confinement, et un sur trois s’attend à ce que cela change durablement le travail (réunions en visioconférence, moins de déplacements professionnels). Avec à la clé une réduction des déplacements pouvant aller jusqu’à 8 %, ont calculé les auteurs. Mais aussi de nouveaux enjeux : l’usage accru du numérique (visioconférences, achats en ligne, etc.) pendant le confinement a augmenté de 10 % le flux de données numériques.
Plus d’informations

Une ancienne base sous-marine allemande reconvertie en centre d’art numérique

À Bordeaux, les 600 000 mètres cubes de béton d’une ancienne base sous-marine allemande du mur de l’Atlantique accueillent depuis le 10 juin les visiteurs pour une plongée en immersion dans l’histoire de l’art et l’art contemporain. Ce nouveau centre d’art numérique, baptisé « Bassins de lumière », reconvertit les quatre alvéoles de la structure (110 m de long, 22 m de large, 12 m de haut) en une surface de projection de 12 000 mètres carrés. Cela représente trois fois la surface des Carrières de Lumières des Baux-de-Provence et cinq fois celle de l’Atelier des Lumières, à Paris. Plusieurs expositions aux formats variés sont présentées jusqu’en janvier 2021. Parmi elles, une plongée dans l’univers de Gustav Klimt et une excursion dans la peinture de Paul Klee.
Plus d’informations

Rédaction : A.L.
 

Retour en haut de page