Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

En bref

De nouveaux foyers d‘infection ont conduit les autorités à décréter des mesures locales de restriction. L‘Allemagne risque-t-elle de subir une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 ?

De nouveaux foyers d‘infection ont conduit les autorités à décréter des mesures locales de restriction. L‘Allemagne risque-t-elle de subir une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 ?, © picture alliance/ Guido Kirchner/dpa

25.06.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce 26 juin.

Coronavirus : le facteur R0 repasse au vert en Allemagne

L’Institut Robert Koch recensait ce vendredi à minuit 477 nouveaux cas confirmés de Covid-19 en 24 heures en Allemagne. Le facteur de reproduction R0 (qui comptabilise le nombre moyen de personnes qu’un malade contamine) poursuit ainsi sa baisse. Il est retombé sous la barre de 1 puisqu’il affichait 0,72 jeudi et de 0,59 vendredi. L’Allemagne compte 192 556 cas de Covid-19 diagnostiqués depuis le début de la pandémie et 8948 décès. Dans ce contexte, la plupart des länder poursuivent prudemment le processus de déconfinement. Sauf dans quelques régions de l’ouest de l’Allemagne où de nouveaux foyers épidémiques virulents ont été découverts ces derniers jours. Les mesures de déconfinement ont ainsi été annulées et les habitants reconfinés dans les circonscriptions de Gütersloh et de Warendorf, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

 L’Allemagne et la France revoient à la hausse leurs contributions à l’OMS

Face à la pandémie de coronavirus, le gouvernement allemand va nettement augmenter sa contribution au financement de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a annoncé hier le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, lors d’une rencontre avec son homologue français, Olivier Veran, et le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. La contribution allemande s’élèvera cette année à plus de 500 millions d’euros, un montant inédit. 200 millions d’euros serviront à compenser les versements insuffisants d’autres Etats face à la pandémie. Berlin s’est, par ailleurs, engagé à livrer des masques et des appareils médicaux aux pays en difficulté pour un montant de plusieurs centaines de millions d’euros. La pandémie est loin d’être terminée, met en garde l’OMS qui craint également son réveil en Europe.

Les économistes s’attendent à un effet positif du plan de relance sur la conjoncture

Le Conseil allemand des experts économiques  (« les cinq sages ») s’attend pour 2020 à une récession brutale, mais amortie par le plan de relance du gouvernement allemand. « La pandémie devrait provoquer le plus violent effondrement de l’économie depuis la fondation de la République fédérale (en 1949, ndlr). Mais nous nous attendons à une amélioration à partir de l’été », a déclaré son président, Lars Feld, en présentant mardi ses dernières prévisions conjoncturelles. Les mesures du gouvernement, et notamment la baisse provisoire de la TVA à partir du 1er juillet, devraient doper la consommation, estime-t-il. Les « cinq sages » s’attendent ainsi à une baisse du PIB de 6,5% cette année, suivie d’un rebond de +4,9% en 2021. Leurs prévisions concordent avec celles du gouvernement (-6,3% en 2020), de la Bundesbank (-7,1%) et l’analyse d’autres instituts comme le DIW. Néanmoins, « le PIB allemand ne devrait pas retrouver son niveau d’avant la pandémie avant 2022 au plus tôt », met en garde M. Feld. Lors de la crise financière et économique de 2009, le PIB allemand s’était effondré de 5,7%.

Les lauréats du Prix Franco-Allemand du Journalisme dévoilés

Les lauréats du Prix Franco-Allemand du Journalisme, qui récompense depuis 1983 les meilleurs contributions journalistiques traitant de questions franco-allemandes ou européennes et oeuvrant à la compréhension mutuelle, ont été dévoilés cette semaine. Il s’agit de Fabienne Hurst, Julian Feldmann et Robert Bongen pour « 75 ans après, le village d’Ascq réclame justice » (ARTE/NDR) dans la catégorie vidéo, Leslie Benzaquen pour « L’affaire des 450 tableaux » (Apple Podcasts/Spotify/Deezer/Acas) dans la catégorie audio, Elisa-Madeleine Glöckner, Veronika Lintner, Jonas Voss et Julian Würzer pour «  Europa 2019. Eine Reise„ (Augsburger Allgemeine) dans la catégorie écrit, CORRECTIV, Frontal21/ZDF et 33 autres médias pour  »Grand Theft Europe«  dans la catégorie multimédia et Anaelle Abasq, Alexia Echerbault, Lara Gohr, Thabo Huntgeburth, Lukas Knauer, Louise Pillais, Mathilde Pires, Meret Reh, Camille Sarazin et Ramona Westhof pour  »Plus chaud que le climat – Heißer als das Klima“ (DLF Kultur) dans la catégorie Jeunes talents. Coronavirus oblige, la cérémonie de remise des Prix a été reportée à l’année prochaine.

Informations complètes et détails des contributions primées : https://pfaj.eu/preistraeger-2020/


Un musée recherche des tranches de vie à l’ère du coronavirus

Communication virtuelle, écriture de lettres manuscrites, coup de fil plus longs, mesures d’hygiène et gestes barrières : la pandémie de coronavirus a transformé nos vies quotidiennes. Comment l’avons-nous vécu ? C’est ce que souhaite savoir le musée allemand des Postes et Télécommunications. Basé à Berlin, Francfort/M. et Nuremberg, il a lancé un appel cette semaine : « racontez-nous comment vous avez communiqué et partagez vos souvenirs. » Tous les types de contributions sont les bienvenus : cartes postales, paquets, objets divers, histoires, photos, etc. Ils alimenteront une exposition prévue à l’automne à Nuremberg sur l’impact du numérique sur nos identités et nos sociétés (« L’inconnu. Moi, nous et la numérisation »).

Plus d’informations :

https://www.mfk-nuernberg.de/wp-content/uploads/Museum_fuer_Kommunikation_Corona_Kommunikation.pdf

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page