Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

Tout un symbole : le 8 novembre prochain, Air France sera la dernière compagnie à faire décoller un avion de l’aéroport berlinois de Tegel, 60 ans après y avoir inauguré les vols commerciaux

Tout un symbole : le 8 novembre prochain, Air France sera la dernière compagnie à faire décoller un avion de l’aéroport berlinois de Tegel, 60 ans après y avoir inauguré les vols commerciaux, © dpa

02.10.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce vendredi 2 octobre.

Tegel : le dernier vol mettra le cap sur Paris

Tout un symbole : le 8 novembre prochain, Air France aura l’honneur de faire décoller le tout dernier avion de l’aéroport de Berlin-Tegel avant sa fermeture définitive. Le vol AF1235 quittera la piste de Berlin-TXL à 15 heures en direction de Paris-Charles-de-Gaulle.

« Nous ne pouvions imaginer d’adieu plus juste », a souligné Engelbert Lütke Dalrup, PDG du futur aéroport Berlin-Brandebourg (BER) qui ouvrira ses pistes une semaine plus tôt. « Aucune compagnie n’a, autant qu’Air France, marqué la longue et riche histoire de l’aéroport de Tegel ».

Le 2 janvier 1960, la compagnie aérienne française avait fait atterrir le tout premier vol commercial à destination de Berlin-Tegel, un aéroport jusque-là militaire construit en 90 jours dans le contexte du blocus de Berlin en 1948. En 1976, le Concorde y avait posé ses ailes avant sa mise en service officielle devant 60.000 curieux. Et en avril 1988, l’Airbus A320 y avait achevé son vol inaugural (Paris-Berlin).

« Le vol AF1235 […] conclura un chapitre majeur de l’amitié franco-allemande dans le domaine aérien », souligne Stefan Gumuseli, directeur d’Air France KLM pour l’Allemagne. « La liaison assurée par Air France avec Tegel a contribué pendant 60 ans à rapprocher l’Allemagne et la France ». Toutefois un autre chapitre s’ouvrira simultanément. Les vols Air France KLM seront dorénavant au départ du terminal 1 du nouvel aéroport Berlin-Brandebourg (BER).

Angela Merkel : l’unité allemande n’est pas achevée

À quelques jours du 30e anniversaire de la Réunification, que les Allemands célébreront samedi 3 octobre, la chancelière a estimé au Bundestag que l’unification n’était pas un « processus achevé ». « Nous avons réussi beaucoup de choses » et rapproché les conditions de vie, a-t-elle dit. Cet anniversaire nous emplit de joie et de gratitude. Mais la solidarité reste à l’ordre du jour. La réalisation de l’unité demeure pour l’ensemble de l’Allemagne un « défi qui continuera d’exiger de nous beaucoup de temps, d’énergie et de moyens financiers », a-t-elle souligné. Outre les différences entre l’est et l’ouest, l’Allemagne voit croître les écarts entre les villes et les campagnes, ainsi qu’entre les régions prospères et les régions confrontées à des difficultés structurelles.

Biélorussie : Angela Merkel loue les manifestants

La chancelière Angela Merkel a rendu hommage cette semaine à l’opposition, et tout spécialement aux femmes qui manifestent depuis plusieurs semaines contre la réélection du président Alexandre Loukachenko en Biélorussie. Elle rencontrera prochainement l’une de ses leaders, Svetlana Tikhanovskaïa. L’Allemagne ne reconnaît pas la réélection de M. Loukachenko le 9 août dernier.  

Le Bundestag examine le projet de loi de finances pour 2021

Le gouvernement allemand a défendu cette semaine devant les députés un projet de loi de finances qui prévoit pour 2021 la suspension du frein constitutionnel à l’endettement pour la deuxième année consécutive afin de faire face aux conséquences de la crise sanitaire. L’État fédéral entend contracter 96,2 milliards d’euros de crédit en vue d’absorber les effets économiques et sociaux de la pandémie, via notamment la poursuite des aides aux entreprises et de l’activité partielle. « Ne rien faire reviendrait beaucoup plus cher », a martelé Olaf Scholz, le ministre des Finances, devant les députés. La République fédérale devrait voir son taux d’endettement grimper aux alentours de 75 %-76 %, soit moins que les 80 % enregistrés lors de la crise de 2009. De fait, l’Allemagne conserve le taux d’endettement le plus faible des pays du G7, a souligné Angela Merkel. Mais, a ajouté la chancelière, il conviendra, la crise passée, de revenir à des budgets « normaux ». Plus d'informations

Le chômage repart à la baisse en Allemagne

Le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 108.000 (- 8.000 en données corrigées des variations saisonnières) au mois de septembre en Allemagne. Il s’élève à 2,85 millions, ce qui représente une hausse de 613.000 personnes sur un an. « L’impact de la pandémie de Covid-19 sur le marché du travail reste très visible », a commenté le directeur de l’Agence allemande pour l’emploi (BA), Daniel Terzenbach. « Mais de légers signes d’amélioration se font jour ». Un chiffre invite tout particulièrement à l’optimisme : le nombre de travailleurs en activité partielle a reflué de 5,95 millions au mois d’avril à 4,24 millions au mois de juillet. Du 1er au 24 septembre, les entreprises allemandes ont déclaré 85.000 personnes en activité partielle, soit à peu près autant qu’à la fin de la crise financière et économique de 2010, explique M. Terzenbach. Plus d'informations

La campagne pour la présidence de la CDU se déroulera en ligne

Coronavirus oblige, la campagne pour l’élection de la future présidence de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) se déroulera principalement en ligne. C’est ce qu’ont décidé la présidente du parti, Annegret Kramp-Karrenbauer, et les trois candidats à sa succession : Armin Laschet, ministre-président de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Friedrich Merz, ancien président du groupe parlementaire de la CDU au Bundestag, et Norbert Röttgen, président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag. La procédure prévoit deux débats retransmis en direct début et fin novembre. L’élection aura lieu lors du congrès du parti à Stuttgart, le 4 décembre prochain.

Premier procès en Allemagne dans l’affaire du « dieselgate »

Un premier procès s’est ouvert en Allemagne cette semaine dans l’affaire des moteurs de véhicules Volkswagen trafiqués en vue du passage de tests anti-pollution, révélée en 2015. L’ancien PDG de la marque Audi, Rupert Stadler, comparaît devant le tribunal de Munich pour « fraude », « émission de faux certificats » et « publicité mensongère » aux côtés de Wolfgang Hatz, un ancien directeur d’Audi et de Porsche, et de deux ingénieurs. Ce procès-fleuve doit se tenir jusqu’à la fin 2022.

L’espérance de vie des Allemands en légère hausse

L’espérance de vie des Allemands a augmenté d’un peu plus d’un mois entre la période 2016/2018 et 2017/2019. Elle s’élève à 83,4 ans pour les femmes et à 78,6 ans pour les hommes, selon l’Office fédéral des statistiques (destatis). C’est dans le Bade-Wurtemberg, dans le sud du pays, qu’elle est la plus élevée (84,2 ans pour les femmes, 79,8 ans pour les hommes) et en Sarre, à la frontière française, qu’elle est la plus modeste (82,2 ans pour les femmes et 76,4 ans pour les hommes).  Trente ans après la Réunification allemande, les statisticiens ne constatent pas d’écart significatif entre les anciens et les nouveaux länder. Plus d'informations

À Hambourg, une exposition explore les liens entre industrie et colonialisme

Le Musée du travail de Hambourg présente jusqu’au 11 avril 2021 une exposition sur les ramifications coloniales de l’économie locale depuis la fin du XIXe siècle. Il montre les liens tissés par les entreprises hambourgeoises avec les colonies pour la production de peignes, bonnets de bain, parapluies ou margarine à partir de caoutchouc, d’huile de palme ou d’huile de coco. Il explore notamment le thème du travail forcé et des révoltes coloniales pour s’opposer à la vision, par trop naïve à ses yeux, d’une simple « ville de marchands ». Plus d'informations

Cinq décennies de costumes de cinéma exposés à Berlin

Le Musée du cinéma et de la télévision expose jusqu’au 3 mai 2021 une quarantaine de costumes de cinéma originaux créés par la célèbre costumière Barbara Baum, récompensée en 2015 par le Prix du Film allemand pour l’ensemble de son œuvre. Ces pièces, utilisées notamment dans « Le mariage de Maria Braun » de Rainer Werner Fassbinder ou la série « Buddenbrooks » adaptée du roman de Thomas Mann par Heinrich Breloer, sont accompagnées de photos et d’extraits de films. Plus d'informations
 
Rédaction : A.L.

Retour en haut de page