Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

C’est dans l’actualité…

L’Allemand Reinhard Genzel (milieu) obtient le Prix Nobel de physique

L’Allemand Reinhard Genzel (milieu) obtient le Prix Nobel de physique, © picture alliance/TT NEWS AGENCY

06.10.2020 - Article

Pour ne rien manquer de l’actualité en Allemagne en ce mardi 6 octobre.

L’Allemand Reinhard Genzel obtient le Prix Nobel de physique

Le Prix Nobel de physique récompense cette année trois pionniers de la recherche sur les « trous noirs », dont l’Allemand Reinhard Genzel. Le directeur de l’Institut Max Planck de physique extraterrestre de Garching, près de Munich (sud de l’Allemagne), est distingué aux côtés des astrophysiciens américains Roger Penrose (qui reçoit la moitié du prix) et Andrea Ghez.

Âgé de 68 ans, Reinhard Genzel est primé avec Andrea Ghez pour la découverte d’un trou noir supermassif  au centre de la Voie Lactée. Les deux chercheurs sont également parvenus à observer avec des outils de très haute précision des sursauts lumineux constitués de gaz à proximité immédiate du trou noir, ainsi que le décalage vers le rouge gravitationnel causé par cette masse énorme dans l’infrarouge d’une étoile.

Reinhard Genzel et son équipe ont obtenu ces dernières années plusieurs résultats pionniers en astrophysique galactique et extragalactique, parmi lesquels l’observation en 2001 du cœur de notre galaxie, distant de 26.000 années lumière, dans l’infrarouge ou encore la mesure précise de la vitesse des étoiles dans le champ gravitationnel du probable trou noir, note l’Institut Max Planck. Plus d'informations

L’Allemagne dit sa « honte » après l’agression d’un étudiant juif à Hambourg

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées lundi soir à Hambourg (nord de l’Allemagne) après l’agression, dimanche, d’un étudiant de 26 ans qui portait la kippa à proximité d’une synagogue. « Il est honteux qu’un citoyen de confession juive soit attaqué en pleine rue en Allemagne », a condamné le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert. « Ce n’est pas un fait isolé, c’est de l’antisémitisme abject et nous devons tous nous y opposer », a twitté le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas. De fait, « les juifs doivent pouvoir vivre en Allemagne sans avoir peur », a souligné Josef Schuster, président du Conseil central des juifs d’Allemagne. L’étudiant agressé a été gravement blessé à la tête. Son agresseur, qui a agi près d’un an jour pour jour après l’attentat devant une synagogue de Halle, a été maîtrisé par la police avant de pouvoir faire d’autres victimes. Il a été placé lundi dans un hôpital psychiatrique.

Brexit : une forte volonté d’aboutir à un accord

Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a mis en garde lundi contre un Brexit sans accord au début de l’année prochaine. La crise sanitaire et économique donne suffisamment de préoccupations aux peuples sur le continent comme au Royaume-Uni, a-t-il souligné.  « Il serait totalement irresponsable de leur imposer des problèmes supplémentaires par une absence d’accord ». Selon M. Maas, l’Union européenne (UE) entame la dernière phase des négociations avec Londres avec une attitude constructive et « une forte volonté de trouver un accord ». « Notre porte reste ouverte pour un partenariat étroit et ambitieux avec la Grande-Bretagne », a-t-il dit.

Libye : Heiko Maas « prudemment optimisme »

Huit mois et demi après la conférence de Berlin sur la Libye, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a affirmé lundi qu’il y avait des « raisons d’être prudemment optimiste » quant à la stabilisation du pays. Une évolution des mentalités semble se produire pour aller « d’une logique militaire vers une logique politique », a-t-il déclaré lors d’une nouvelle réunion par visioconférence. Cela représente « un kilomètre de plus » parcouru dans le processus de stabilisation du pays qui n’est pas un sprint, mais un marathon. Le ministre allemand a toutefois appelé les parties à leur engagement de respect de l’embargo sur les armes, condition d’une issue. Le conflit oppose le gouvernement libyen d’union nationale de Fayez al Sarraj, reconnu par la communauté internationale, aux rebelles du général Khalifa Haftar, basé à Benghazi.

La pandémie tarit l’immigration vers l’Allemagne

Les migrations vers l’Allemagne ont chuté de 42 % entre mars et juin 2020, selon l’Office fédéral des statistiques. Les restrictions liées à la pandémie de coronavirus expliquent très probablement cette évolution dans la mesure où les chiffres n’étaient qu’en légère baisse (-4 %) en janvier-février. L’Allemagne affiche un solde migratoire positif de 74.000 personnes au premier semestre 2020, avec 529.000 entrées (-29 % par rapport à 2019) et 455.000 départs (-22 %) enregistrés. Les Européens constituent le gros des arrivants (365.000), loin devant les Asiatiques (56.000) et les personnes originaires du continent américain (24.000).

L’égalité salariale reste un long chemin en Europe

Sans nouvelles mesures pour accélérer le processus, l’écart salarial entre les femmes et les hommes ne se refermera pas avant 2104 dans l’Union européenne, soit dans plus de 80 ans, selon un calcul de la Confédération européenne des syndicats (CES). Des différences notables existent toutefois entre les pays. En Allemagne, où le salaire brut horaire des femmes était inférieur de quelque 20 % à celui des hommes en 2019, il faudrait attendre 2121. Plus d'informations

Dépendance : vers un plafonnement du reste à charge

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, souhaite revaloriser les professions d’aide aux personnes âgées. Parallèlement, il vient de proposer de limiter à 700 € par mois pendant 36 mois (soit 25.200 €) les frais restant à la charge des personnes âgées dépendantes placées en maison de retraite. Son argument : des frais en hausse qui représentent une charge importante pour un nombre croissant de personnes âgées. Les frais de soins sont certes remboursés en Allemagne, mais le toit, la nourriture, ainsi que d’autres aménagements restent à la charge des résidents. Ces frais représentent en moyenne 2015 € par mois, soit 238 € de plus qu’en 2017.

Le musée Folkwang d’Essen désigné « musée de l’année »

Le Prix de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) pour l’Allemagne distingue cette année le musée Folkwang d’Essen. Il récompense sa capacité à articuler intelligemment la présentation de sa prestigieuse collection d’art avec la création d’expositions temporaires, et à toucher ainsi un public plus large. Célèbre établissement allemand fondé au cœur de la Ruhr (ouest de l’Allemagne) en 1902, le musée Folkwang possède l’une des plus importantes collections d’art moderne et contemporain d’Europe. On trouve des œuvres de Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Matisse, Derain, Picasso, Braque, Kirchner, Nolde, Kandinsky ou encore Klee. Il est aussi doté de sa propre université. Plus d'informations

Dans la catégorie « meilleure exposition de l’année », le Prix AICA a été attribué à l’exposition de la Kunsthalle Rostock sur le Palais de la République. Présentée de juin à octobre, elle expliquait l’histoire et la réception artistique du célèbre édifice construit par les autorités de la RDA au centre de Berlin, qui a aujourd’hui laissé la place à la reconstitution du château des Hohenzollern (Forum Humboldt). Plus d'informations

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page